1petitpeuple242 a écrit le 22/08/2013 à 18h17
Le Titanic coule...Sauve qui peut.
Chacun hate ses pas vers les gilets de sauvetage.
Ce sont les signes des temps...La fin est proche.

Gaza a écrit le 22/08/2013 à 18h22
"Ya nga ésili", ainsi s'était-il exclamé au sortir de la première interpellation où il lui avait été demandé de se tenir prêt à une nouvelle convocation! Le tortionnaire de Brazza, avec son accolyte Chirac en avait convenu autrement. Cette fois, c'est bon puisque Hollande a dit que la justice est indépendante et que lui s'était dérobé des différentes convocations, croyant que la France est une République bananière comme le Congo!

nzoungou kissa paul a écrit le 22/08/2013 à 18h40
Sa note : 18/20
Un peu plus de sérieux.Vrai info ou désinfo?
Car nous sommes fatigués on veut les voir etre immatriculés à la prison de la santé qu'à nos FAC.
Investiguez et donner des infos avec force et détaille.
Merci et au prochain crimminel qui ira se bronzer aux bords de la seine à moins que sa soit Marbella ou Marrackech.

JUSTE JUSTICE a écrit le 22/08/2013 à 18h42
Quand la justice est juste,
Nulle n’est au-dessus de la loi, et aucun crime ne peut rester impuni.

http://parolecitoyenne.blogspot.co.uk/2013/08/arrestation-du-general-norbert-dabira.html

tourbillon a écrit le 22/08/2013 à 18h54
Attention aux dernières nouvelles à Roissy, il avait un passeport diplomatique et un ordre de mission , ne pas se réjouir trop vite..

makambo a écrit le 22/08/2013 à 19h23
L' afp vient de le confirmer. Merci zenga-mambu .

Roch BANZOUZI a écrit le 22/08/2013 à 19h27
Chers compatriotes, de sources para-officielles, je vous confirme par ce biais l'arrestation ce matin à Roissy de Monsieur DABIRA que les siens appellent Général. Le problème, c'est qu'il est venu en france en mission officielle, c'est à dire avec un passeport diplomatique. Au nom du droit international il est protégé par l'immunité diplomatique; nous disposons cependant d'une autre arme, c'est de faire pression par voix de presse auprès des autorités judiciaires et politiques françaises. Un communiqué sera d'ici peu diffusé à l'AFP à ce sujet.

GILBO a écrit le 22/08/2013 à 19h37
Le général congolais Norbert Dabira a été interpellé jeudi à Torcy, près de Paris, en application d’un mandat d’arrêt dans l’enquête sur l’affaire des 350 disparus du Beach de Brazzaville, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Dans cette enquête, ouverte en France en 2002, les juges d’instruction tentent d’éclaircir les circonstances de la disparition en 1999 de 350 Congolais au Beach, port de Brazzaville sur le fleuve Congo.

Les disparus revenaient du Congo-Kinshasa voisin où ils s’étaient réfugiés en raison des combats entre factions dans Brazzaville.

Ancien inspecteur général de l’armée congolaise, M. Dabira, 64 ans, est depuis octobre 2012 haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, avec rang de ministre délégué.

Il faisait en 2005 partie des 15 accusés -en majorité des hauts gradés de l’armée et de la police congolaises- acquittés par la Cour criminelle de Brazzaville dans cette affaire.

En France, la Cour de cassation, plus haute juridiction judiciaire , avait en avril 2008 signé la fin des poursuites dans cette affaire contre le chef de la police congolaise, Jean-François Ndengue.

Mais la Cour avait alors validé les poursuites visant Norbert Dabira, permettant la poursuite des investigations.

Réfugiés en République démocratique du Congo (RDC) voisine après avoir fui la guerre civile chez eux, 350 Congolais avaient été portés disparus en 1999 dès leur retour au Beach, principal débarcadère de Brazzaville sur le fleuve Congo.

Selon des ONG, à leur arrivée, ils avaient été arrêtés par des agents publics pour interrogatoire.

GILBO a écrit le 22/08/2013 à 19h37
La justice française avait pu être saisie au nom du principe de compétence universelle, lui permettant d’enquêter sur des faits survenus à l’étranger lorsque l’un des mis en cause se trouve en France au moment de l’ouverture de l’enquête.

Or le général Dabira disposait d’une maison de campagne non loin de Paris.

Oeildafrique.com avec l’AFP

http://oeildafrique.com/disparus-du-beach-de-brazzaville-le-general-norbert-dabira-arrete-en-france/

Edouard a écrit le 22/08/2013 à 19h38
Moi je vois un peux du complot lá.
Pourquoi c´est la France qui doit les arrêtés ?

Et pourquoi maintenant et pas avant ?
Est-ce que c´est pas la Franc-afrique qui veut sauvé ces assassins dans les prisons Français ?

Il ont assassiné au Congo et ils doivent aussi crevé au Congo devant le peuple.

Cette fois ci, NO WAY TO RUN.

Ce travaille sera bien fait par les démocrates de notre génération pour être 100% sûr que c´est la vraie justice qui se rendre maintenant.

Vos mise en scene Franc-afrique doit être hors de notre nation.

Pages : [1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - > - >>]


Ajouter un commentaire
Votre nom / pseudo :
Votre adresse e-mail :
Votre commentaire :
Votre note :
Surveiller la discussion : Oui
Recopiez le code ci-contre :