Déposer un commentaire

j.c. abbat a écrit le 02/01/2015 à 03h44

est que votre papa n'aurait il pas travaille dans l'imprimerie ? et circuler en h Savoie en ce cas j'aurai une anecdote a vous rapporter.
Merci et b année.

GUYOT a écrit le 26/02/2014 à 20h15

Bonjour, je cherche des renseignements, ma grand mère, Germaine GUYOT (née Serloit en 1901) est décédée le 31 aout 1944. Elle était dans sa maison avec mon père GUYOT jean Claude né le 15 aout 1944 à Yville. Ses autres enfants (lesquels parmi les 4 garçons ?) lui ont demandés de venir se réfugier à l'extérieur dans une tranchée, elle n'a pas voulue et une bombe ou un obus a détruit la maison. Elle est morte mais mon père qui était dans une autre pièce n'a pas été touché. Auriez vous plus de renseignements que moi ? Où était cette maison, pourquoi ce tir le 31 ? Où était le père Maxime GUYOT, journalier (né en mai 1890) ? Je vous remercie de tout ce qui pourrait me renseigner sur l'histoire de ma famille.

varnier lucien a écrit le 13/01/2014 à 11h18

Sa note :8.5/10

bonjour
je m'étonne qu'il ne soit pas fait référence des évènements de la ferme de la résistance à saint paer et des deux jeunes anglais tués près du calvaire .leurs noms figurent d'ailleurs
sur le monument aux morts de la commune.

richards a écrit le 13/01/2013 à 16h33

bonjour
ce n'est pas un témoignage que je vous appoetr ,mais une demande de renseignement( la mairie de duclair à subie un incendie (à quelle date svp) cordialement richards

charle a écrit le 09/07/2012 à 22h00

bonjour je suis a la rechercher de fait qui se serait passé a barneville sur seine et ces alentour durant cette période si quelqu'un pourrait m'aidé pour mes recherche merci.
cdlt

Guy Cayron a écrit le 12/06/2012 à 16h01

J'ai bien connu Mr Quevilly. C'est avec lui que j'ai appris à conduire!!et c'est aussi avec lui et ma mère qu'il est venu me chercher à Segré (j'étais dans un établissement scolaire depuis1943)pour regrouper la famille à Duclair; Nous avons traversé la Seine à Rouen avec le" Transbordeur" les ponts étant impraticables et ce fut le dernier passage car qqes heures aprés les spitfires ont détruit ce étrange appareil!!Pendant des années ensuite,Mr Quevilly m'a aidé ,y compris au garage de la Centrale de Yainville ou ses talents de mécanicien hors pair étaient appréciés ainsi que sa gentillesse .Il possedait une caravane dans les années 53/54 qu-il m'a preté pour une escapade d'une dizaine de jours en Bretagne ..j'ai encore bien des souvenirs de cette époque 1940/1960!!!et trouve intéressante votre document Merci

Monique Petit a écrit le 25/04/2012 à 19h08

Bonjour,
Je suis très interessée par ces différents témoignages , à la fin de la guerre j'avais 9 ans j'ai très peu de souvenirs de cette période .
Mes Parents venant de Rouen s'étaient installés à Maromme dans la famille, mon Père faisait partie d'un réseau de résistants ou de FFI, je ne fais pas bien la différence .
Le 31 Aout 1944 alors que accompagnée de ma Grand'Mère pour fêter l'arrivée des alliés route de Dieppe ,mon Père parti le matin avec d'autres FFI a été tué sur les hauteurs de Rouen .

Mort pour la France il est enterré au cimetière militaire de Maromme .

Bien cordialement.
M.Morlet

Alain Guyomard a écrit le 27/01/2012 à 18h53

Si je peux me permettre une petite réflexion au sujet d'une photo et d'un commentaire qui figure dans la rubrique guerre 39-45 dans le canton, comme quoi, que le bac de Duclair avait sombré à cause d'une surcharge de matériels boches. En effet cela me semble peu probable, on ne voit aucun matériel de guerre sur le pont (voir photo de Jean Raymond Legallet dans photos de bacs pages 4), par contre on peut voir que le roof a été soufflé sûrement dû à une explosion. Et ce jour là, les boches étaient sur des charbons ardents, ils avaient en effet alignés toute la famille,ma grand-mère et les cousines de Bretagne étaient là dans la cour mises en joue par les boches en attendant que mon grand père “revienne de sont escapade” à la Fontaine où il avait été couler le bachot, lors de son retour et après de longs instants d’interrogatoire qui n'ont mené à rien, ils sont repartis non sans soupçon pour le bac et le bachot.

colette robillard a écrit le 26/12/2011 à 23h21

je suis la petite-fille de Eugène Hardy, maire du Trait, otage à Yainville où je me souviens avoir été avec ma grand'mère porter des provisions et des médicaments à grand'père. Au Trait j'ai connu de nombreux bombardements, entre autres, le jour où une bombe est tombée dans le bas du jardin, une devant l'église. A la libération, mon père - rapatrié d'Allemagne comme mutilé de guerre - a traversé la Seine en barque, avec un drapeau blanc, pour que cesse le pilonnement des alliés depuis la rive gauche : il s'est adressé en anglais aux soldats alliés, inutilement : ils étaient canadiens !!! ; mais ils ne l'ont pas cru, pensant à un espion, et l'ont gardé prisonnier quelques jours. J'étais très jeune (10 ans à peine) et accompagnais mon père en promenant mes poupées dans un landeau, sans savoir que celui-ci contenait des denrées alimentaires pour les maquisards cachés dans la forêt.. mais pour y aller, il fallait passer sous le poste de DCA allemand en se couchant au sol quand les obus partaient de la rive gauche en essayant d'atteindre ce poste de DCA.. mon jeune âge et la confiance que j'avais dans mon père me faisaient ignorer le danger....

marty a écrit le 08/05/2011 à 21h22

très bon article de blog !

Sur Duclair : les gendarmes de la brigade de Duclair (au nombre de 5 commandés par un maréchal des logis chef) ont également participés à la résistance via le maquis local. Ce sont ces mêmes gendarmes français qui seront obligés (après le départ des allemands) de tirer à vue sur les cadavres allemands passant devant Duclair dans le cours d'eau. Les cadavres passaient sans cesse à cause de la marée montante et descendante, les cadavres noyés et gonflés dans l'eau percés de balles devaient alors couler et ne plus rester en surface ... les récupérer et les enterrer était devenu chose peu commode ...

Ajouter un commentaire

Champs obligatoires

@

Votre note :

Etres informé par e-mail des nouveaux commentaires ?

Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

© 2000 - 2017 I-Services - Module de commentaires responsive pour sites et blogs