Aller au contenu

Imprimer cette page Fermer cette fenêtre

Posté le 24/11/2011 à 07h54 par Sitelle

Question pour une amie, heureusement (égoïstement, car ça n'a pas l'air très marrant..) Les médecins en général lui disent que c'est psychologique...facile, même si ce peut être en partie vrai. Certains lui proposent une opération visant à l'ouverture du méat, ce qui me paraît très risqué. En fait même s'il y a des composantes psychologiques, son atteinte pudendale fait suite à une chute assez brutale (elle s'est alors fracturé le poignet). Depuis, je l'ai vue souffrir et ne plus savoir comment se tenir. Surtout en fin de journée. J'ai vu que certains ostéopathes, kiné ou médecins, traitaient avec plus ou moins de succès ces névralgies. Si j'ai bien compris c'est parce que le nerf est mal placé, difficile à atteindre, que le traitement est si difficile. Quelle est la meilleure solution au problème, s'il en existe une?

Sitelle

'La vie n'est rien, mais rien ne vaut une vie' (A. Camus)

Posté le 24/11/2011 à 08h39 par fsor

Sitelle a écrit :
Question pour une amie, heureusement (égoïstement, car ça n'a pas l'air très marrant..) Les médecins en général lui disent que c'est psychologique...facile, même si ce peut être en partie vrai. Certains lui proposent une opération visant à l'ouverture du méat, ce qui me paraît très risqué. En fait même s'il y a des composantes psychologiques, son atteinte pudendale fait suite à une chute assez brutale (elle s'est alors fracturé le poignet). Depuis, je l'ai vue souffrir et ne plus savoir comment se tenir. Surtout en fin de journée. J'ai vu que certains ostéopathes, kiné ou médecins, traitaient avec plus ou moins de succès ces névralgies. Si j'ai bien compris c'est parce que le nerf est mal placé, difficile à atteindre, que le traitement est si difficile. Quelle est la meilleure solution au problème, s'il en existe une?

Bonjour Sitelle

La névralgie pudentale fait partie des douleurs (algies) chroniques périnéales. C'est une compression du nerf pudendal qui part du sacrum (bas de la colonne) et qui innerve tout le petit bassin. Comme tout compression d'un nerf, la douleur est de type brulure. Ce n'est pas un symptôme psychologique mais la brûlure au niveau vaginal et rectal étant quasi constante, le moral en prend un coup. Si bien que cela n'arrange pas la gestion de la douleur.
Les professionnels de santé sont tout à fait déconcertés face à ce symptôme. l'IRM est souvent proposé pour ne pas passer à côté du diagnostic.

Le traitement est d'ordre médical essentiellement comme toutes les douleurs d'orde neurogène. La chirurgie est possible en dernier ressort.

Devant toute douleur périnéale, il est important de ne pas passer à côté des ces douleurs pudendales auxquelles souvent, on n'y pense pas !

Voici un lien qui en parle fort bien pudendalsite
Bonne lecture ;-)

Françoise
Kinésithérapeute

Posté le 24/11/2011 à 11h10 par Sitelle

Oui, merci, c'est vrai. Pudendalsite, je m'y étais inscrite un temps, pour elle, mais ça ne donnait rien parce que c'est elle qui pouvait décrire ses symptômes, et elle n'avait jamais voulu s'y inscrire....un vieux tabou qui a la vie dure. Le psy qui lui avait diagnostiqué, lui avait dit 'c'est le nerf honteux', et elle n'en avait retenu que la honte.... Comme quoi. Je mange avec elle à midi et je lui demanderai où elle en est. Mais c'est fou ce qu'on a honte de son corps, quand on se croit une femme libre et moderne. C'est tout juste si elle avait voulu nous en parler en rougissant!

Sitelle

'La vie n'est rien, mais rien ne vaut une vie' (A. Camus)

Posté le 24/11/2011 à 11h27 par fsor

Je me demande bien qui est celui qui a donné le nom de "honteux" à ce nerf ? Il est vrai qu'il est situé dans une zone bien cachée et cependant taboue.
Il est encore à notre époque, bien difficile pour certaines de parler de cette zone périnéale qui fait partie de notre moi intime auquel se rattachent pleins d'évenements bons ou mauvais.

C'est pourquoi, il faut amener les femmes à en parler !

Françoise
Kinésithérapeute

Posté le 24/11/2011 à 18h33 par Sitelle

signifie 'dont on doit avoir honte'.

Sitelle
Retraitée de l'enseignement (anglais). Encore
relativement active malgré les soucis de santé.

Posté le 24/11/2011 à 19h18 par fsor

Merci Sitelle pour toutes ces explications mais si nous nous lançons dans un débat ecclésiastique, nous risquons de dépasser la cadre du sujet : la névralgie pudendale ;-)

Françoise
Kinésithérapeute

Posté le 25/11/2011 à 13h41 par fsor

Sitelle a écrit :
signifie 'dont on doit avoir honte'.

Je vois que le message a été bien simplifié ;-)

Françoise
Kinésithérapeute

Haut de page