Aller au contenu

Imprimer cette page Fermer cette fenêtre

Posté le 08/11/2018 à 14h07 par Osiris

Clé

Intéressez-vous au monogramme sur le petit parchemin, il est essentiel à la compréhension de l'énigme de Rennes

Sombré dans l'oubli, le Trésor ne peut se perdre.

A suivre ...

Fr. M.

Posté le 06/11/2018 à 11h08 par Osiris

Le Livre fermé de la Tombe des frères Boudet

Apocalypse 5 :

01 J’ai vu, dans la main droite de celui qui siège sur le Trône, un livre en forme de rouleau, écrit au-dedans et à l’extérieur, scellé de sept sceaux.

02 Puis j’ai vu un ange plein de force, qui proclamait d’une voix puissante : « Qui donc est digne d’ouvrir le Livre et d’en briser les sceaux ? »

03 Mais personne, au ciel, sur terre ou sous la terre, ne pouvait ouvrir le Livre et regarder.

04 Je pleurais beaucoup, parce que personne n’avait été trouvé digne d’ouvrir le Livre et de regarder.

05 Mais l’un des Anciens me dit : « Ne pleure pas. Voilà qu’il a remporté la victoire, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David : il ouvrira le Livre aux sept sceaux. »

Le message ultime délivré par le livre de pierre fermé de la sépulture des frères Boudet est le suivant :

Rennes-les-Bains est au centre du Réveil inattendu de la Langue Celtique, donc de la seconde résurrection, celle qui voit s'accomplir le Destin glorieux du Christ Pantocrator amené à régner sur la Terre et de sa véritable Épouse qui ne tardera pas à se manifester puisque il en est ainsi selon la volonté suprême du grand ordonnateur de l'Univers : "Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme".

La Reine des Bains vient après celle du Château nous dit Pierre Plantard et la surpasse en intensité. Il s'agirait donc de l'épouse terrestre, de la grande Reine ouvrant un nouveau cycle au côté de celui que les traditions appellent Messie, Grand Monarque et autres titulatures. Place à l'Action révélatrice.

Il est Temps d'ouvrir le Livre.

Celui qui vient

Posté le 04/11/2018 à 18h51 par FIBONACCI

Vous citez l'Ecclésiaste - on retrouve celui-ci représenté sur la tombe de Boudet à Axat en bas sous la forme d'un petit livre de pierre gravé sur la dalle : cf à ce sujet l'étude de Johannus sur la Vraie Langue Celtique publié sur ce site
Quand à l'Apocalypse et la fin des temps je retiens les 4 cavaliers et surtout celui portant la Mort : Ride on the Pale Horse…..
Toutes les religions ont leur eschatologie mais personne ne peut prévoir la date - un peu comme pour chacun la date de sa mort…..la fin du monde a été annoncée souvent (An 1000, 1666, 2000, 2012....) et nous sommes toujours là !

Posté le 31/10/2018 à 19h59 par Osiris

La Fin des Temps

Ecclesiaste 1.11

On ne se souvient plus de ce qui a précédé ; et de même les choses qui doivent arriver après nous, seront oubliées de ceux qui viendront ensuite.

Le mur de la Réalité va bientôt s’abattre sur la Grande Illusion actuelle puisque rien n'est nouveau sous le Soleil. Avant l'Heure, ce n'est pas l'heure, et après l'Heure, ce n'est plus l'heure, tel est ce que semble nous dire Henri Boudet via ce message d'outre tombe.

Le petit livre de pierre fermé présent en bas de la sépulture des deux frères renvoie inexorablement à la page 310, laquelle se termine par un simple mot : Fin ; en l’occurrence celle des temps longuement et très fréquemment abordée tout au long de son ouvrage phare.

En outre ce passage de l’ecclésiaste rappelle également que vanité des vanités, tout n'est que vanité. En l'espèce, comment ne pas le rapprocher d'Apocalypse 19 :

17 Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d'une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel: Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu,

18 afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands.

Aux temps de la fin, le théâtre des vanités, des insignifiances, disparaît et n'épargne personne (la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands). La destruction engendrée mène à un nouvel ordre sous les auspices du Roi de Justice évoquant la sentence à venir en guise d'avertissement ; Apocalypse 21 :

6 [...] Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

7 Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Comment ne pas penser à la page 305 du livre de l'abbé :

Nous ne pouvons nous résoudre à étudier les noms de ces fausses divinités et les croyances idolâtriques des Gaulois dégénérés. L'abîme dans lesquels on les a entraînés est trop horrible pour qu'on puisse s'attarder à le sonder.
A cette époque misérable qui précédait la venue nécessaire et immédiate du Sauveur attendu par les nations, la signification vraie et religieuse du cromlech disparaît de tous les souvenirs.

Oubli, Abandon, Croyances erronées et aberrantes, autant de symptômes annonciateurs de la dégénérescence, cause première de la seconde mort, loin de la renaissance des justes.

Dans le fond, le livre fermé de la tombe des deux frères Boudet n'est ni plus ni moins que celui symbolisant le Livre à ouvrir au Temps de la Renaissance (celui du réveil inattendu de la Langue Celtique).

Apocalypse 20.12 : Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres.

Lutter contre le Destin, c'est lutter contre les forces de l'Univers ; combat inepte, Vanité des vanités ...

F.M.

Posté le 24/10/2018 à 17h10 par Osiris

Apocalypse

Très prochainement, la résolution de l'énigme de Rennes ...

Les Temps arrivent ; ceux de sortir de l'Anonymat.

Rex Mundi

Posté le 22/10/2018 à 17h10 par Osiris

Morte Epée et Le culte idolâtrique du passé.

VLC p.305 : A cette époque misérable qui précédait la venue nécessaire et immédiate du Sauveur attendu par les nations, la signification vraie et religieuse du cromleck disparaît de tous les souvenirs.

La Morte Epée de la stèle de Blanchefort, c'est également celle qui est présentée à Matthieu 10 :

34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. 35 Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; 36et l'homme aura pour ennemis les gens de sa maison.
37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi; 38 celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n'est pas digne de moi. 39 Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.

La Pax 681, c’est celle d’un testament vieux de 2000 ans, l’ancien monde de l’ancien Temps avec ses anciennes lois que tant de personnes ont du mal à quitter telle la femme de Lot qui finira pétrifiée du fait de son conservatisme extrême et qui la poussera dans les bras, non de Morphée, mais du passé.

Et se tourner vers le passé, c’est tourner le dos à l’avenir. Cette somnolence de l’Esprit propre aux périodes pré-cataclysmiques condamne ceux qui y succombent et les relie à l’objet des destructions inéluctables à venir selon les Textes.

Or il se trouve que le Nouveau Testament n’a plus grand-chose de nouveau, il est le passé. Les temps à venir et présent relève davantage du passage de l’apocalypse 19 dont voici quelques passages :

7 Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, […]
11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. […]
15 De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant.

On ne parle plus d’un Messager de l’Amour inconditionnel mais d’un Roi solaire de Justice (l’Epée vivante de sa bouche) accompagné de son Epouse, aux antipodes de celle de Lot. Un couple royal préparant l’avenir sur le chemin de l’équilibre et de la beauté, en un mot de la puissance céleste incarnée puisqu’il est bien connu que les aigles vont de pair.

Pas de Mort sur la Croix cette fois, ni de souffrances de la Passion mais place au Temps de la Révélation. C’est aussi cela la cristallisation au terme du Temps imparti.

Elie Artiste

P.S. : « Dieu fera savoir aux hommes les enseignements de peu de valeur, mais la plus importante des connaissances sera gardée cachée jusqu’aux temps de la Connaissance suprême et la venue d’Élie Artiste. Ces Arts ne sont rien sans leur Élie ».

Posté le 21/10/2018 à 11h28 par FIBONACCI

Comme je l'ai déjà indiqué Morte épée me fait penser à Philippe de Chérisez et au Prieuré de Sion dont une des figure connue est l' épée sur la France

Or cette épée symbolique est celle de Paul (dont c'est le signe comme Pierre les clefs) mais aussi celle de Persée tranchant la tête de la Méduse Caput M - En effet sur le cercle du zodiaque on à l'axe P (Poissons) V (Vierge) avec de chaque côté en haut A de Aquarius, A de Aries et en bas L de Libra et L de Léo - le V égalant le U on peut avoir l'épée de PAUL en croisant les lignes APA en Haut LVL en bas - cette épée coupant le CAPUT M de la Méduse

Epée (Paul) Verticale mais Morte (ou Pierre) Horizontale avec l'axe Gémeaux (Tombeau d'Orion) Sagittaire (Triangle du Ciel) qui reprend le Tombeau de Marie d'Hautpoul (Triangle des N sur la Dalle gravée) - l'axe vertical pouvant être lui celui de la stèle ou apparait le poulpe proche de la Méduse ! on a d'un côté TGC et de l'autre CSS ou 3 lignes GS Gémeaux Sagittaire (ou D le triangle la Porte Dalet en Hébreu) ST Clefs du Scorpion Tête du Taureau qui pourraient être les clefs de UT (musique) et CC Capricorne le petit livre Cancer ou PS Procyon Sirus le petit livre des Psaumes donc David

Ainsi Morte épée serait un code mnémotechnique lié à la clef DM : D Dalet fait penser à Alet les Bains - le Tombeau à celui des Pontils prés de Serres on peut dont tracer un axe qui serai l'axe horizontal et expliquerait le pourquoi du Tombeau de Poussin aux Pontils - mais est ce le vrai tombeau ?

Je vous laisse deviner la suite

Posté le 18/10/2018 à 10h53 par Osiris

Morte Épée et le Nœud gordien

S'il est un grand mystère dans l'Histoire merveilleuse de Rennes c'est bien celui de la signification profonde de la combinaison Morte Épée.
Pierre Plantard, dans sa préface de la Vraie Langue Celtique (VLC) le souligne à qui veut le comprendre quelle haute importance accompagne le message de l'abbé Boudet quant à la Mort (p. 255) et à l’Épée (p. 217).

VLC, page 255 :

[...] Fangallots, signifie, disparaître par la potence, to faint (fént), disparaître, gallows (galleuce), potence, gibet.

VLC, page 217 :

[...] ils fabriquaient des armes de guerre, des épées – sword - (sôrd), épée.

La disparition par la potence ne peut être vaincue (Vaincre de Pierre Plantard) que par l'action qui consiste à trancher le nœud gordien (ce daëmon de gardien) comme la fait Alexandre le Grand (rappel en page 32) afin de se délivrer du joug (la potence) d'une situation à priori inextricable et potentiellement mortelle tel que raconté dans l'épisode relatif au char de Gordias qui devint l'emblème du pouvoir et d'une armée toujours prête au combat.

Trancher par l’Épée de Justice ce nœud revient à se délivrer (to ease, p. 70) des limbes de la Réflexion permanente et reprendre les rênes du char solaire que le Roi du Monde est en droit et en devoir de conduire, C'est le retour du Roi, celui de l'Ordre après le Chaos.

L’équipage ne doit en aucun cas chavirer. S'ouvre alors le Temps de la réalisation et de l'action.

"Bergère, pas de tentation, que Poussin Teniers gardent la clef, PAX, DCLXXXI ( 681), par la Croix et ce cheval de Dieu, j'achève ce daémon de gardien à midi, pommes bleues".

les 17 & 18 octobre 2018,

Hélios

Posté le 11/10/2018 à 12h06 par Osiris

La Négation et le Retour du Roi Soleil

VLC, page 278 :

Plus tard, quand les Gaulois, perdant peu à peu leurs pures croyances sous l'influence désastreuse des étrangers, furent tombés dans le culte idolâtrique, ils commencèrent à adorer ce qui autrefois était simplement en vénération, les fontaines surtout, qui réalisaient à leurs yeux obscurcis les attributs d'une Providence bienfaisante.

VLC, page 306 :

Les missionnaires chrétiens envoyés par l'illustre et saint Evêque pour conquérir à la vérité les esprits et les cœurs des Gaulois de la Narbonnaise, comprirent, en pénétrant dans le cromleck des Redones, que les respect dont on entourait ces pierres taillées ou levées, était un respect devenu idolâtrique, et ils firent graver des croix grecques sur tous les points de ce cercle de pierres, à l'entrée du Cromleck, aux Crossés, au Roukats, au Serbaïrou, sur la crête du Pla de la Coste et de las Brugos et au Cugulhou du couchant. Alors, à l'arête du cap dé l'Hommé sur le haut d'un ménir, en face du temple païen, converti en église chrétienne détruite plus tard par l'incendie, fut sculptée une belle tête du Sauveur regardant la vallée, et dominant tous ces monuments celtiques qui avaient perdu leurs enseignements. [...]

L'idolâtrie, selon Henri Boudet, c'est la vénération de l'idée davantage que sa réalisation, donc la négation de ce qui la fera fructifier. Son insistance répétée sur ce terme à de maintes reprises à la fin de son ouvrage est à prendre en considération. François Pomiès (1er) en page de couverture n'a t'il pas eu comme devise « Nutrisco et extinguo » (« je nourris le bon feu et j'éteins le mauvais »). Si le Roman s'ouvre sur cet élément fondamental, il est logique qu'il porte en substance la clé de l'accomplissement du grand Mystère de Rennes qui rappelons-le se conclut en ces termes :

VLC, page 306 :

[...] La croix, victorieuse du paganisme, n'a pas discontinué de régner dans le cromleck de Rennes-les-Bains, et maintient toujours, gravés dans le coeur religieux de ses habitants, les préceptes de vie donnés au monde par l'Eternelle Vérité.

Hélios

Posté le 01/10/2018 à 15h55 par Osiris

Le Soleil, l'or de Rennes et la Destinée

Page 60 de la Vraie Langue Celtique :

[...] Le soleil s'élevait sur la terre, lorsque Lot entra dans Segor.

page 186 :

[...] A la réponse du Neimheid, vient s'ajouter la réplique encore plus grave de nos livres saints : « Qu'est-ce qui a été jadis ? Ce qui doit arriver à l'avenir. Qu'est-ce qui a été fait ? Ce qui doit se faire encore. Rien n'est nouveau sous le soleil, et nul ne peut dire : voilà une chose nouvelle ; car déjà elle a été dans les siècles écoulés avant nous. »

Le Soleil se meure paraitrait'il, observez donc la Nature ; Ce sont les nuages qui masquent son éclat et c'est la rotation de l'Écliptique qui en atténue ses effets, sans jamais l'éteindre.

La Nuit, sa Lumière trouve sa parfaite réflexion au travers de la majestueuse et énigmatique Lune, l'un n'allant pas sans l'autre.

La danse des corps célestes s'effectue autour du Soleil, qui jamais ne s'éteint. D'un point de vue terrestre, la théorie de la Mort et de la Renaissance du Soleil dans un cycle incessant a autant de validité que la théorie de la Terre plate, géo-centrée. Ce qui est cyclique, c'est le mouvement d'horlogerie de la Terre car " Rien n'est nouveau sous le Soleil ".

La Lumière de l'Esprit Solaire concentre ses rayons au travers du Temps sur les coursiers divins qu'elle a désigné "dans les siècles écoulés avant nous" selon la formule consacrée.

Le Véritable Roi Soleil

Haut de page