LaSeyne.Info - (Le Site officiellement Non-officiel de La Seyne sur Mer) - Visitez la Ville de La Seyne sur Mer avec ses Plages, sa Culture et ses Citoyens en Photo et Vidéo

A ne pas rater @ La Seyne sur Mer

Le Forum officiellement Non-officiel
visites
www.LaSeyne.Info - Le Site Officiellement Non-officiel de La Seyne sur Mer - © by Nicky  - laseyne@gmail.com
A ne pas rater @ La Seyne sur Mer
Accueil et News
La Seyne sur Mer
Reportages sur
Seyne
Sortir en Seyne
Communiquer en Seyne
Extras
Contacts

Le Site officiellement Non-officiel de La Seyne - Les Feuilletons sur Seyne - L'Institution Sainte Marie, une jeune Dame Seynoise de plus de 160 ans
Pages : 1 - 2 - 3 - 4
Auteur Message
Nicky wwwLaSeyneInfo
webmaster
Inscrit le : 11/04/2007
Messages : 12.444
Date : 20/12/2012 à 13h05
Film: Marius de Pagnol - par les Elèves aux Maristes de La Seyne sur Mer - Réalisation Marcel Laugier


César, patron de bar sur le vieux port de Marseille, a un fils Marius qui aime Fanny, fille de la marchande de coquillages Honorine. Mais entre les deux amoureux se dresse l'amour de la mer et l'appel du large dont Marius rêve. Il finira par partir

Marcel Pagnol a créé au théâtre en 1929 tout ce petit peuple marseillais (Panisse, Escartefigue, Piquoiseau etc..) Cette version a été tournée par des élèves de l'Institution Sainte Marie en 1999, agés de 14 à 16 ans ...

Marcel Laugier a écrit :
En 1999, Roger Canto, professeur de biologie à la Cordeille a tourné, sur la demande de Lionel Ros-Jordan, alors éducateur dans le même établissement, un film sur les 150 ans de l’Institution Sainte Marie de la Seyne. Il me fit l’honneur de me faire "faire"l'acteur" dans trois rôles très différents. Je découvris le cinéma, moi qui n’avais jusque là, fais que du théâtre.

Je me pris à rêver de réaliser un film. Mais,( aux innocents les mains pleines) je crus que l’on pouvait « attaquer » immédiatement par un long métrage, sans passer par le court ou le moyen métrage. Le projet pris cours pendant l'année scolaire 1999-2000.

Rude tâche ! je ne m’en aperçus que plus tard. Je choisis donc Marius, car j’en connaissais par cœur, par le film de Marcel Pagnol, les plans et les séquences, ainsi que le texte, ce qui me facilita le travail. Cette année là, j’eus la chance de tomber sur des élèves de troisième et de quatrième, qui étaient de réels comédiens, et qui, cerise sur le gâteau, n’avaient pas de réel problème d’accent. L’on se mit à l’ouvrage, et tous les mercredis, pendant 6 mois, le tournage eu lieu dans l’immense grenier (qui n’existe plus) de l’établissement, transformé en studio par le personnel technique qui joua le jeu.

La nuit, chez moi, je montais les rushes sur mon ordinateur avec un logiciel primaire (d’où quelques erreurs). Mon regret ? N’avoir pas pu faire participer les élèves à ce montage. Je remercie encore, des années après, Roger Canto de m’avoir communiqué ce virus.



... cordialement ... Nicky ...



Message modifié le 20/12/2012 à 21h19 par Marcel LAUGIER
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
GAMBISTORTI
Membre
Inscrit le : 08/07/2008
Messages : 3.938
Date : 21/12/2012 à 11h58
Merveilleuse initiative Marcel. Merveilleuse interprétation. Merveilleux acteurs


Il faut mettre su CD cette oeuvre théâtrale et la vendre. Moi je suis preneur

Je suis seynois et j'en suis fier
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
fnil
Visiteur
Date : 05/02/2013 à 18h00
je ne sais s'il y avait des sous terrains, quoi que dans le couloir qui menait a la chapelle...? mais je me souviens d'un véritable "musée", sous les toits,dans les combles, au dessus des quatrièmes, qui me faisait rêver. Bien que toujours fermé (?), j'y allais souvent, le matin, j'arrivais de bonne heure, uniquement pour passer un quart d'heure dans ce lieu magique, et ignoré de beaucoup.
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
riri
Membre
Inscrit le : 13/03/2011
Messages : 619
Date : 06/02/2013 à 20h35
Quelques souvenirs ...dont l'atelier de réparation de chaussures sous les toits.


Il vaut mieux s'agiter dans le doute, que se reposer dans l'erreur.
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
GAMBISTORTI
Membre
Inscrit le : 08/07/2008
Messages : 3.938
Date : 06/02/2013 à 20h50
Et ça existe toujours ça ?

Je suis seynois et j'en suis fier
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
riri
Membre
Inscrit le : 13/03/2011
Messages : 619
Date : 06/02/2013 à 21h10
Je ne sais pas, on ne rentre pas dans cette institution comme dans un moulin. Si on pouvait avoir une autorisation pour visiter, j'en serai le plus heureux.

Il vaut mieux s'agiter dans le doute, que se reposer dans l'erreur.
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
GAMBISTORTI
Membre
Inscrit le : 08/07/2008
Messages : 3.938
Date : 07/02/2013 à 10h28
Je serai heureux pour la beauté du coin, d'abattre ce mur gris qui nous empêche de voir la jolie chapelle.

Je suis seynois et j'en suis fier
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
Marcel LAUGIER
Membre
Inscrit le : 09/05/2010
Messages : 305
Date : 13/02/2013 à 12h22
Les JMJ 2013 aux Maristes ...

Citation :A l’occasion des JMJ 2013 (journées mondiales de la jeunesse) qui se dérouleront cette année à Rio de Janeiro, une soirée brésilienne était organisée par les élèves qui y participeront, ce vendredi 28 janvier dans les locaux de l’ISM

Tous, jeunes et adultes se sont retrouvés autour d’un succulent repas préparé par les sœurs carmélites brésiliennes et le groupe recado laïques consacrées.
La dégustation d’une fedjora était au menu. Petit instant culinaire : La fedjora, plat typique du brésil se compose d’un sauté de bœuf bien épicé, qu’accompagnent du riz blanc et de la farine de manioc, le tout servi avec les fameux haricots noirs de ce pays.

Cette parenthèse gastronomique étant terminée, revenons à notre fête dédiée à la musique brésilienne. Chacun y alla de sa danse avec (plus ou moins) grâce et légèreté, et les sœurs furent d’excellentes maîtresses de ballet. La dernière de ces danses fut commune et l’on vit, au grand étonnement des élèves, s’illustrer des figures emblématiques de l’établissement. (Nous tairons les noms !). C’est promis, on reviendra l’année prochaine.

Les journalistes de services : Delio Codina et Nans Ruffato
Nos deux reporters en herbe, dont vous aurez encore l’occasion de lire les œuvres sur ce post ou sur d’autres, ont posé quelques questions aux participants de la soirée. Voici le résultat de leur travail.

E. C et N R :
Comment vivez-vous cette soirée ?

Emma :
C’est une excellente occasion de se retrouver entre amis.

Père Pascal :
Le projet est très intéressant, et il a contribué à la constitution d’un groupe fort.

Mr Bouteille (directeur de l’établissement) :
Il est bien que les jeunes s’impliquent dans un projet qui nécessite sérieux, organisation, et amitié.

Brigitte (adulte organisatrice) :
C’est la première fois que des jeunes du lycée s’impliquent avec autant de fougue et de sérieux. C’est merveilleux de voir aussi cette osmose entre eux et les adultes qui les entourent.

Maxence :
Notre contentement est de voir autant de personnes se mobiliser pour que notre projet (la participation aux JMJ) aboutisse et qu’il nous permette de vivre ce moment de foi et de joie autour de Benoit XVI. (ndl : La soirée a eu lieu avant que le souverain pontife renonce à sa mission, ce sera donc un nouveau pape que les jeunes découvriront à Rio de Janeiro).











... cordialement ... Marcel Laugier ...



Message modifié le 13/02/2013 à 15h02 par Marcel LAUGIER
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
Marcel LAUGIER
Membre
Inscrit le : 09/05/2010
Messages : 305
Date : 26/07/2013 à 13h06
Retraite bien méritée à l’Institution Sainte-Marie


Pierre et Jeannette Dini - Agrandir - cliquez ici

Au bout de 20 ans de bons et loyaux services dans cette vénérable maison, Jeannette et Pierre Dini, concierges de l’institution prennent une retraite bien méritée.

La loge des « Dini » (appuyez sur la première syllabe, Pierre y tient), a été le centre (oserais-je dire le confessionnal ! ) de bien des élèves en mal de parents, les larmes à l’œil et le blues au cœur, de bien des « raz le bol » de professeurs, stressés par un métier de plus en plus difficile, venus chercher là un peu de réconfort durant ces vingt longues années.

Le 31 août 2013, les maristes auront un autre couple de concierges (je me suis laissé dire d’ailleurs qu’ il n’y aurait qu’une personne, ce qui rendra la tâche encore plus délicate).

Tiens, au fait, les Dini n’emporteront pas toutes les affaires accumulées depuis ces nombreuses années dans leur nouvelle résidence, alors, si ça vous intéresse, des petits souvenirs sont à vendre (oh, le prix est très symbolique), Passez donc à la conciergerie de l’institution, ne serait-ce que pour dire un petit au revoir à Jeannette et Pierre !

... cordialement ... Marcel Laugier ...

en haut - en bas Actions : répondre - signaler
christian
Visiteur
Date : 28/08/2013 à 14h19
J'ai été scolarisé en 1964 et pendant 6 ans dans cette institution;

j'ai connu le père Roberton en tant que préfet puis comme pére supérieur je garde un souvenir d'un homme intelligent ,compréhensif,généreux qui m'a beaucoup aidé durant cette période de ma vie;j'aimerais beaucoup le rencontrer pour le lui dire,si cela est possible
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
cld83
Visiteur
Date : 29/08/2013 à 18h05
Le père Roberton est décédé il y a à peu près un an. Il ne reste plus guère que le père Sénéclauze comme ancien père ayant officié aux Maristes encore en vie. Les derniers pères maristes ont déménagé dans la région lyonnaise, si je ne me trompe pas. Cdlmt.
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
Marcel LAUGIER
Membre
Inscrit le : 09/05/2010
Messages : 305
Date : 07/09/2013 à 17h22
+
Le père jean Roberton 1924-2013



Le père Sénéclauze (96 ans) et le père Drevon (97 ans) sont à la maison de retraite de Sainte Foix les Lyon dans la grande banlieue lyonnaise, quant au père Roberton, il est enterré dans le caveau des maristes du cimetière de la Seyne, le père Bouvard, qui fut longtemps son adjoint à l'Institution et qui le précéda de quelques mois dans la tombe, est enterré, lui, en haute Loire, dans son village natal.


de gauche à droite les pères Sénéclauze Baudin Drevon et de Sentenac en juin 2000


... cordialement ... Marcel Laugier ...



Message modifié le 14/12/2013 à 11h19 par Marcel LAUGIER
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
popeye2423
Visiteur
Date : 08/09/2013 à 15h15
Sur la photo des pères maristes en juin 2000, ce n'est pas Drelon (à une corde vocale près...) mais le père Drevon qui est à Saint Genis Laval.
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
GAMBISTORTI
Membre
Inscrit le : 08/07/2008
Messages : 3.938
Date : 11/12/2013 à 10h23
BRAVO ET MERCI Mr Le MAIRE



Il y a deux ou trois ans, j'avais soumis une idée (farfelue comme d'hab) pour d'embellir encore plus notre ville en imaginant une petite place située en haut du marché. Je suggérai d'abattre de haut mur gris et laid qui cache la vue de la superbe église cachée derrière.

Un accord vient d'être trouvé avec les responsables de L'institut Ste Marie, la mairie et les pouvoirs décideurs et financiers.

Cette jolie place se situera donc Place G. LORO.

A présent il ne reste plus qu"à rapatrier en ville le bel obélisque qui a été déplacé au cimetière et qui rendait hommage aux centaines de victimes des épidémies de peste.

Je suis seynois et j'en suis fier
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
GAMBISTORTI
Membre
Inscrit le : 08/07/2008
Messages : 3.938
Date : 11/12/2013 à 13h06
GAMBISTORTI a écrit :
Je serai heureux pour la beauté du coin, d'abattre ce mur gris qui nous empêche de voir la jolie chapelle.



Y a t-il une réponse à ma question ??? Il parait que OUI


Je suis seynois et j'en suis fier
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
riri
Membre
Inscrit le : 13/03/2011
Messages : 619
Date : 12/12/2013 à 21h06
GAMBISTORTI a écrit :
GAMBISTORTI a écrit : Je serai heureux pour la beauté du coin, d'abattre ce mur gris qui nous empêche de voir la jolie chapelle.La voilà ta chapelle Gambi



Y a t-il une réponse à ma question ??? Il parait que OUI


Il vaut mieux s'agiter dans le doute, que se reposer dans l'erreur.
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
Nicky wwwLaSeyneInfo
webmaster
Inscrit le : 11/04/2007
Messages : 12.444
Date : 08/01/2014 à 11h56
La chapelle des Maristes va s'ouvrir sur la ville ...


Des spécialistes planchent sur la possibilité de faire revivre la chapelle des construite en 1863. De quoi également donner une nouvelle perspective à l'entrée du centre-ville

La chapelle néo-gothique de la fin du XIXe siècle, bien « cachée » au sein de l'institution des Maristes, devrait s'ouvrir prochainement sur l'extérieur. Aucune date n'est encore avancée, mais le processus est enclenché. En témoignait, mardi matin, un groupe de personnes réunies sous les voûtes, en pleine discussion sur le sujet. « Le projet, explique Florence Cyrulnik, adjointe au patrimoine, est de remplacer le portail et le mur tagué qui se trouvent devant la chapelle par une grille transparente, et un accès direct du parvis sur la place Germain-Loro, qui sera aménagée ».
source: J.P. - var matin



... cordialement ... Nicky ...

en haut - en bas Actions : répondre - signaler
Henri Giovannetti
Visiteur
Date : 08/01/2014 à 12h59
BRAVO , cela fera un très bel endroit
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
Nicky wwwLaSeyneInfo
webmaster
Inscrit le : 11/04/2007
Messages : 12.444
Date : 25/02/2014 à 13h58
La Chapelle des Maristes commence à s'ouvrir sur la Ville ...



... cordialement ... Nicky ...

en haut - en bas Actions : répondre - signaler
CASTELL Yves
Visiteur
Date : 19/03/2014 à 22h48
présent aux maristes dans les années 60 à la suite de plusieurs de mes frères dont François qui y est resté bien plus longtemps, on l'appelait le "moine" et Bernard qui a fait ensuite "la Flèche"
je ne laisse pas beaucoup de souvenir de mon passage, mais de mon côté je garde de profonds et forts souvenirs
des dortoirs à n'en plus finir combien étions nous ? les lavabos eau froide garantie dans le cour, sortie le dimanche après la messe et rentrée le soir avant le salut du saint sacrement
et puis changement, des télés dans les salles d'étude, des foyers avec animation dès la seconde etc
super super c'était
je me souviens de peu de nom de mes collègues de classe : G Collard, Hobsterdre, Van Gaver
j'aimerai retrouver les noms de tous, de cinquième à seconde, j'étais en A (latin grec avec des profs d'exception mais j'oublie leur nom)
je suis revenu dans la région et je vis au Castellet
merci pour ceux qui m'aideront à retrouver mes amis d'écoles de cette période
ensuite je suis allé à la cordeille (je crois l'année de son ouverture, alors que j'y avais été lorsque St Joseph était auprès de la place de la liberté

Yves du Castellet ayant vécu ma petite enfance à Toulon, quartier Vert Coteau.
en haut - en bas Actions : répondre - signaler
Pages : 1 - 2 - 3 - 4
- Les Incontournables de La Seyne sur Mer
Les Incontournables de La Seyne sur Mer
Les Incontournables de La Seyne sur Mer
Les Incontournables de La Seyne sur Mer
Partenaires:

www.LaSeyne.Info - Le Site officiellement Non-officiel de La Seyne sur Mer -
© by Nicky
" Tout le monde savait que c' était impossible ... Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l'a fait. " (Marcel Pagnol) "





Haut de page