Aller au contenu
           

Forum Mitchell-City : Hommage à Gérard

Message

Pascal M. C.
Visiteur


Date du message : jeudi 10 mars 2011 à 06h53


Gérard a pris un autre chemin, il nous a quitté le matin du 9 Mars 2011… il a travaillé sur ce site, passionné par le Rock’n’Roll, la Country Music et Eddy Mitchell … merci à tous les amis qui ont soutenu Gégé… il aura été une leçon de courage …

A bientôt Frangin

Pascal

Message

Hentges C.
Visiteur


Date du message : dimanche 13 mars 2011 à 11h58


Ce matin, à l’enfant qui m’a vu pleuré, j’ai dis que même si tu n’étais pas mon frère, j’avais le blues, le blues, le blues…
La dernière séance était pour toi prémonitoire, tu ne rentreras pas ce soir.
Gégé, tu es parti faire une longue marche sur la route 66, celle qui mène au cimetière des éléphants.
J’t’imagine frappant aux portes du paradis et entrer dans le jardin de l’Eden.
Doucement mais surement tu vas décrocher les étoiles et laisser le bon temps rouler en pensant à tes plus belles années.
Et si c’est bien fait, tu vas peut être rencontrer Buddy et Eddie et entendre la voix d’Elvis.
Quelque fois c’est magique. Tous ensemble, vous allez refaire l’arche de Noé revisité rock’n’road, dans un camp du bonheur baigné par un arc en ciel. Je la vois d’ici l’aventure, même si parfois ça fait désordre. Une chose est sure ça ne ressembleras pas à du blues.
Par contre, fais attention, c’est le soir, quand tu seras sur ton nuage, prés du parking maudit. Méfie toi de Caldonia et de Carla. On m’a dit que c’est un piège, ce sont celles par qui le scandale arrive. Laisse les pour les p’tits mickey. Contente toi d’un sourire ou d’un au revoir.
A mon avis, attends les nuits de pleine lune et appelle Alice, elle est super belle….
Mais attention pas de boogie woogie avant vos prières le soir……….
Pour moi, qui suis déjà en manque de toi, je serrerai les dents, en regardant la photo des jours heureux.
Pourtant, il faudra faire avec toi et sans toi. C’est ok.
Et maintenant, c’est l’heure, on se quitte. Bye bye Gégé B Good.
Mais promis, au fil du temps, je n’oublierais jamais de t’oublier.

Rock’n’roll ment à toi Gégé

Christian

Haut de page