Aller au contenu


FORUMS ASTROLOGIE

Accés aux dossiers ASTRO - Nouveau dossier sur la Maison 8 disponible

Vos Questions/Réponses personnalisées en 24H par mail

Commandes d'études personnalisées (thème, prévisions, enfants, etc...)

Commandez votre ETUDE PREVISIONNELLE

Accés direct au site de Pierre ROBERT


Cliquez pour voir la carte du ciel actuellement


           

Forums d'Astrologie : Karmique - La vie antérieure de Charles Baudelaire ?

Ce service Forum sera supprimé le 14 août 2019.

Message

WeiJi
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 28 avril 2015 à 15h45


La vie antérieure

J'ai longtemps habité sous de vastes portiques
Que les soleils marins teignaient de mille feux,
Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

Les houles, en roulant les images des cieux,
Mêlaient d'une façon solennelle et mystique
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

C'est là que j'ai vécu dans les voluptés calmes,
Au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs
Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs,

Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,
Et dont l'unique soin était d'approfondir
Le secret douloureux qui me faisait languir.

Charles Baudelaire, Les fleurs du mal

Bonjour à tous,

J'y connais encore moins en astrologie karmique qu'en astrologie "traditionnelle", mais je me demandais si on retrouvait trace dans l'impressionnant thème natal de Baudelaire (Cet amas en bélier M8, et les très forts carrés de part et d'autre ! ) de son poème "La vie antérieure" ...
La Vie antérieure de Baudelaire correspondrait-elle à celle de son poème ou pas du tout ?
Le Noeud Sud est en Vierge conjoint à l'ascendant, ce qui correspondrait davantage à un passé mercurien, nerveux et actif, assez loin me semble-t-il du calme solitaire, de la distance face à l'immensité, et de la rêverie plutôt neptuniens, je dirais, qui émanent du poème, avec une touche de mélancolie.

Donc, il ne me semble pas voir cette Vie Antérieure dans le Noeud Sud du thème... Ceci dit, je me dis en même temps que d'autres éléments m'échappent.
Par contre dans un thème natal aussi "tendu" que celui de Charles Baudelaire, on peut tout à fait en trouver l'irrejoignable nostalgie, non ?

Message

Erik_le_Rouge
Membre d'argent

Voir plus


Date du message : lundi 8 juin 2015 à 17h06


Bonjour Weiji

j'ai du temps alors je remonte ce post resté sans réponse...

Oui, effectivement, cet amas en 8 (7 planètes si on y met Mercure et Pluton) est impressionnant. Cela me paraît extrêmement difficile de donner une vision claire d'une telle configuration... Toutes ses planètes sont en conjonction, sauf la Lune. Une telle prédominance de la Maison 8, de toute manière, doit prédisposer à prendre des risques, à se remettre en question, à vivre en crise en permanence... et à être toujours insatisfait, forcément. Le Spleen est peut-être là ! On est dans la provocation sans même le vouloir réellement (?).

Quant à retrouver quelque chose dans son thème karmique, je ne sais pas... Je remarque d'abord cette Lune en Cancer, donc avec un sens aigü de la nostalgie et une grande émotivité. On connait son attachement très fort à sa mère, avec ce beau-père haï, interposé entre elle et lui.... Il semble effectivement être toujours à la recherche d'un passé à jamais révolu. Cette Lune est d'abord en carré au Soleil, ce qui révèle une difficulté d'adaptation à ses propres besoins affectifs et à l'élément féminin. Elle est aussi en carré à Saturne, ce qui génère un sentiment de frustration... et une relation tendue avec la mère. Donc, là encore, on peut discerner l'écart entre ce fort attachement maternel (l'idéal), et une incompréhension latente (l'irrejoignable nostalgie, comme tu le dis).

Synastrie de ce sacripant de Charles et de Môman Caroline. Où est Charlie ? Au centre.

On remarquera que sa mère, Caroline, a également la Lune en Cancer, aussi en carré au Soleil (Balance), et que la Lune noire de Baudelaire n'est pas si loin du Soleil de sa mère... Donc une mère Balance et un fils Bélier, tout deux Lune en Cancer.
Ne pas oublier non plus que Caroline a été orpheline a 7 ans...
Le NN de sa mère est en Vierge (!), donc sur le NS et l'ASC de Charles, ce qui peut expliquer que, bien qu'admirant le talent de son poète de fils, elle était persuadée qu'il faisait fausse route. Soleils opposés, NN opposés, Lunes conjointes... De l'autre côté, Baudelaire a passé bcp de temps à essayer d'intéresser sa maman à son oeuvre. C'est un peu comme si son fiston la ramenait elle-même dans la nostalgie de son NS en Poissons... Ce qu'elle refuse un peu Baudelaire avait-il la nostalgie du NS de sa maman ? Allez savoir ...
Ensuite, c'est elle, tout de même, qui l'a placé sous tutelle (mère poule) : elle l'admirait mais ne lui faisait pas vraiment confiance. Un mère poule encore, qui ramène son fils à Paris, lors de son attaque cérébrale. La boucle est bouclée... Ah, ces Lune en Cancer, tout de même .

Voilà ce qui me vient comme ça, à première vue.
Je continue, si ça t'intéresse, à creuser l'aspect karmique...

Bien à toi

Erik

"Si tu as peur, marche droit sur l'objet de ta peur" (proverbe cambodgien)

Message modifié le lundi 8 juin 2015 à 17h38 par Erik_le_Rouge

Message

Erik_le_Rouge
Membre d'argent

Voir plus


Date du message : lundi 8 juin 2015 à 18h28


Au bac de français (Pfui... ça me rajeunit pas), j'étais tombé sur ça :

La cloche fêlée

II est amer et doux, pendant les nuits d'hiver,
D'écouter, près du feu qui palpite et qui fume,
Les souvenirs lointains lentement s'élever
Au bruit des carillons qui chantent dans la brume.

Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux
Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante,
Jette fidèlement son cri religieux,
Ainsi qu'un vieux soldat qui veille sous la tente!

Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu'en ses ennuis
Elle veut de ses chants peupler l'air froid des nuits,
II arrive souvent que sa voix affaiblie

Semble le râle épais d'un blessé qu'on oublie
Au bord d'un lac de sang, sous un grand tas de morts
Et qui meurt, sans bouger, dans d'immenses efforts.

Les Fleurs du Mal

"Si tu as peur, marche droit sur l'objet de ta peur" (proverbe cambodgien)

Message modifié le lundi 8 juin 2015 à 18h28 par Erik_le_Rouge

Message

WeiJi
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 9 juin 2015 à 17h41


(Zut, je croyais avoir posté une réponse qui apparemment a disparu !... )

Merci Erik !

Très bonne idée d'avoir mis la synastrie de maman Baudelaire avec son fils. Elle a eu une influence si cruciale sur la vie de son fils qu'il s'agit d'un élément clé dont on ne peut pas se passer ...
Le thème de Charles Baudelaire, montre l'hyper bélier qu'il était en réalité, tout en tensions, provocations, coups de têtes, (mais avec la lucidité implacable de la maison 8 qui dynamite les illusions sur soi et le monde !) et avec bien plus de violence (au moins intérieure) que l'image d'Epinal que l'on donne du poète.
Mais bon, l'école a pour habitude de couper les couilles des génies avant de les exposer en vitrine.

Ceci dit le coeur (mis à nu ?) de ma question était surtout : Peut-on établir une relation entre l'interprétation karmique de son thème et son poème au nom ô combien Karmique, La Vie Antérieure ?
Du point de vue Astro, La Vie Antérieure sur un thème est signifiée par le Noeud Sud ainsi que ses régents, je crois.
Baudelaire : Noeud Sud en Vierge maison 1 => Régents Mercure en Poissons Maison 7 et Mars en Bélier Maison 8 (mais pile sur la cuspide).
J'ai l'impression qu'une telle configuration indique une vie antérieure plus agitée que les "Voluptés calmes au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs" dont il est question dans le poème... Du moins c'est mon interprétation.
La Vie Antérieure du Poème serait donc plutôt une oeuvre d'imagination, plutôt que la vie antérieure "réelle" indiquée par le thème ?

Ou bien correspondrait-elle, finalement ? ...

Haut de page