Aller au contenu
Gazette de Rennes-le-Château

           

Gazette et Portail de Rennes-le-Château News et TV : Levée progressive des voiles

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 19 avril 2018 à 15h29


LA NATURE DU SECRET de RENNES

Le secret de Rennes le Château est un Triangle, comme déjà évoqué antérieurement, composé de 3 villes dont 2 fondamentales puisque l'une est le reflet de l'autre.

L'une évoque un personnage passé et l'autre un personnage très actuel. Ces 2 personnes, passée et présente, ont le même Nom de famille. Ce Nom a été codé de multiple façons dans le village et alentours.

La date de naissance du personnage principal a également été codé en de nombreux endroits liés au secret.

Une fois connu ce Nom et cette Date, il est très simple de remonter à la Source du Grand Secret, au-delà de l'individu prophétisé (et bien réel).

Voilà pourquoi ils ne pouvaient pas être dévoilés auparavant ...

Reste que d'autres dates ont également été codées fort subtilement dans l'église mais n'ont pour l'heure rassemblé que peu de fidèles au rendez-vous malgré les efforts sur-naturels déployés. A relativiser toutefois par la grande valeur du peu de nombre présent.

A suivre donc ! et Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

OSIRIS

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 12 avril 2018 à 19h21


Rennes-le-Château, la Vraie Langue Celtique & l'Apocalypse

Du haut de sa tribune, Saint Luc contemple l'abbé Saunière, c'est dire l'importance de son emplacement ; Tout comme la date essentielle du 17 Janvier. Cela nous renvoie évidemment à Luc Chapitre 17 repris en différents endroits du livre d'Henri Boudet en regard des concordances suivantes :

VLC p.124 « Le tonnerre, ihurtzuria. » Voir en haut l'éclair qui est sûr de faire du mal,
Luc 17:24 Car, comme l'éclair resplendit et brille d'une extrémité du ciel à l'autre, ainsi sera le Fils de l'homme en son jour.

VLC p.186 A la réponse du neimheid, vient s'ajouter la réplique encore plus grave de nos livres saints : « Qu'est-ce qui a été jadis ? Ce qui doit arriver à l'avenir. Qu'est-ce qui a été fait ? Ce qui doit se faire encore. Rien n'est nouveau sous le soleil, et nul ne peut dire : voilà une chose nouvelle ; car déjà elle a été dans les siècles écoulés avant nous. » (1)
Luc 17:26 Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme.

VLC p.124 Lot était en sûreté dans Segor, « et le Seigneur fit descendre du ciel une pluie de souffre et de feu sur Sodome et Gomorrhe. (1) »
Luc 17:27 Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; le déluge vint, et les fit tous périr. 28 Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; 29 mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr. 30 Il en sera de même le jour où le Fils de l'homme paraîtra.

Les correspondances entre les passages traitant dans la Bible des Temps de la Fin et le livre d'Henri Boudet ne s'arrête pas là.

VLC p.124 ... Une fontaine ... Une foules de têtes sous le même toit ... Le tonnerre ...
Ap. 19:6 Et j'entendis comme une voix d'une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne.

VLC p.124 « Le tonnerre, ihurtzuria. » Voir en haut l'éclair qui est sûr de faire du mal,
Ap. 16:17 Le septième versa sa coupe dans l'air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait : C'en est fait ! 18 Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, et un grand tremblement de terre, tel qu'il n'y avait jamais eu depuis que l'homme est sur la terre, un aussi grand tremblement.

Pour décoder le mystère de Rennes, intéressez vous à la réflexion optique, c'est à dire au parcours de la Lumière de Dieu.

Message modifié le vendredi 13 avril 2018 à 12h15 par Osiris

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : vendredi 19 janvier 2018 à 16h45


Atoum, Osiris, le seigneur des millions d'années et Rennes le Château

— Extrait du Serpent rouge :

« Revenant alors à la colline blanche, le ciel ayant ouvert ses vannes, il me sembla près de moi sentir une présence, les pieds dans l’eau comme celui qui vient de recevoir la marque du baptême, me retournant vers l’est, face à moi je vis déroulant sans fin ses anneaux, l’énorme SERPENT ROUGE cité dans les parchemins, salée et amère, l’énorme bête déchaînée devenant au pied de ce mont blanc, rouge de colère. »

— Extrait du Livre des Morts, chap.175, paroles d'Atoum. Traduction de Paul Barguet.

« Tu es destiné à des millions de millions d'années, une durée de vie de millions d'années. Mais moi, je détruirai tout ce que j'ai créé ; ce pays reviendra à l'état de Noun, à l'état de flot, comme son premier état. Je suis ce qui restera, avec Osiris, quand je me serai transformé à nouveau en serpent, que les hommes ne peuvent pas connaître, que les dieux ne peuvent pas voir. »

— Extrait de La Vraie Langue Celtique

p.70 (1er paragraphe de 19 lignes).

[...] et c'est là l'explication fort simple et
très claire du nom de Moïse par la langue celtique – to mow
(mô), moissonner, faucher, to ease (ise), délivrer. – Josèphe
fait remarquer que le nom de Moïse, le délivré des eaux,
était de composition égyptienne, car dit-il, mo indique l'eau
et ise se traduit par délivrer. [...]

En toute logique, ce que l'on moissonne, ce sont les épis de blé

p.11 (XI)

[...] la clef de langue celtique (en écho à :)

p.166

Le ménir, par sa forme aiguë et en pointe, représentait
l'aliment de première nécessité, le blé, – main (mén), principal,
– ear (ir), épi de blé.– Chose étrange ! Dans tous nos
villages du Languedoc, on trouve toujours un terrain auquel
est attaché le nom de Kaïrolo, – key, clef, – ear (ir),
épi de blé, – hole, petite maison des champs.– Dans ce terrain,
probablement, était construit le grenier à blé des villages
celtiques. La répartition du blé était faite par la main
des Druides,

Tout cela nous mène

p.121 (lignes 11, 12 et 13).

« Mai, Maiyatza. » Aux épis souhaités viennent s'adjoindre,
en mai, les brillantes fleurs des champs – to may (mé),
cueillir des fleurs, – to add, ajouter –.

Pour résumer, aux épis souhaités lors de la moisson (Mô ease), viennent s'ajouter les brillantes fleurs des champs. Quelles sont'elles sinon celles évoquant la majesté chez les égyptiens, à savoir les iris, enblêmes de Louis VII, fameuse Flor de Loys (fleur de Louis) qui deviendra par assonance Flor de Lys.

Mô ise et iris donne phonétiquement Mô is-iris, soit Osiris, véritable clef du mystère de Rennes.

Vient à présent le temps de la Fin où advient la révélation de la seconde Renaissance annoncée dans l'ensemble des traditions sacrées.

Osiris

Message modifié le samedi 20 janvier 2018 à 19h10 par Osiris

Message

FIBONACCI
Membre

Voir plus


Date du message : dimanche 14 janvier 2018 à 14h13


Déjà expliqué par Johannus dans une étude publié sur le site - le petit livre présent sur la tombe d'Axat de Boudet est le petit livre du Capricorne qui dans le ciel commence le CAPUT (Capricorne, Aquarius, Poissons, Belier, Taureau) et s'oppose au Cancer égal au P/S Procyon Sirius les chiens de chasse qui accompagnent Orion
Il détermine l'axe PS de la tombe de Marie et est égal à la Poulpe (Tête de la Méduse) CAPUT M qui pétrifie par son regard et change donc en pierre

Le IXOIE inscrit dessus peut se lire IX OIE soit 9 OIE ou à l'envers 310 XI
9 oie correspond au nbr d'oie dans le fameux jeu de l'oie qui est en fait une spirale, un chemin pour aller à un centre caché en 63 cases
310 XI c'est le nbr de pages de son livre la Vraie Langue Celtique ou le Cromleck de Rennes les bains XI le 11ème chapitre indice

Le livre de Boudet indique un lieu, un édifice particulier, un mausolée ou se trouve le secret recherché

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 11 janvier 2018 à 20h41


l'A & l'Ω aux Temps de la Fin - le 199

La Tombe des frères Boudet à AXAT ne manque pas de mentionner ce court passage de l’Ecclésiaste au chapitre 1 verset 11 :

On ne se souvient pas de ce qui est ancien ; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.

L'état général des inscriptions de la sépulture, leur effacement inexorable, illustre de façon admirable ce verset et pousse à avancer le Nombre de sa réflexion lumineuse au cœur d'une opération de réhabilitation.

Le fameux 199 cité dans le message précédent, soit l'Alpha & l'Oméga - 1 et 9 - aux Temps de la Fin - 9 -, se retrouve par simple déduction du chiffre 111 mentionné (E.C.C. 1.11) au nombre de page officiel du Roman de l'abbé.

310 - 111 = 199

La mention I X O I Σ placé à la verticale du petit livre de la tombe place un Sigma Σ en fin (Oméga, 9) de lecture dans le sens du bas vers le Haut (3 I 0 X I dans l'autre sens). Le Sigma est devenu le S dans l'alphabet latin (rappelé par Pierre Plantard dans sa préface), sa 19iè lettre.

Rennes-les-Bains est une ville d'eau, ou d'Haut qui est, selon l'adage, comme ce qui est en bas. D'autre part le Très-Haut est Lumière, d'après les textes sacrés. Sa Manifestation terrestre ne peut qu'en suivre les lois, celles de la réflexion ; notion corroborée page III (111) des Observations Préliminaires de la Vraie Langue Celtique lignes 10 à 19 :

Lorsque le flambeau que nous cherchions avec
anxiété, s'est montré à nos yeux, son premier rayon
est tombé sur le nom des Tectosages, et ce rayon
nous a ébloui. Il était nécessaire toutefois de ne pas
se livrer pleinement à l'imagination, et dans l'intention
de nous convaincre nous-même de la réalité de
cette lumière, propre à éclairer les temps gaulois,
nous avons tenté de la faire réfléchir par les miroirs
des langues hébraïque, punique, basque et celtique.

Le Trois fois Haut, Trine et Un est à l'Oeuvre ...

Le 11/1/2018 à Paris,

Osiris

Message modifié le jeudi 11 janvier 2018 à 21h14 par Osiris

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 9 janvier 2018 à 20h18


L'alpha 1 et l'Oméga 9.

Le cycle métonique et la vraie langue celtique

Si l'on suit la définition exprimée dans Wikipédia :

C'est par définition la durée de 235 mois synodiques lunaires. En effet, 235 mois synodiques surpassent 19 années tropiques de seulement une heure 27 minutes et 33 secondes ; donc au bout de 19 ans, les mêmes dates de l'année correspondent presque aux mêmes phases de la Lune. Cependant, après 312,5 années tropiques, la différence est de un jour complet.

19, c'est aussi l'Alpha & l'Oméga, le 1 & le 9 mais encore la fameuse date indiquée par Pierre Plantard dans sa lettre du 4 avril 1989 :

[...] Je crois qu'il est bon de se souvenir que le: " 17 JANVIER " a un sens hermétique pour le PRIEURE de SION, c'est : JANVIER / 17, c'est à dire le 19 SEPTEMBRE,

Or 19/9 = 17/1 prend tout son sens lorsqu'on effectue cette simple opération 19 * 9 = 171. Symboliquement, le 19-9 est le retour de l'Alpha et l'Oméga aux Temps de la Fin.

Le S, 19iè lettre de l'alphabet, dont la présence dans l'Eglise Sainte-Marie-Madeleine est associée au B et au M, offre deux niveaux de lecture. Commençons par le monogramme BS placé au dessus du bénitier.

La lettre B, c'est le Beth phénicien et hébreu de l'Alpha-Bêta qui désignait communément la Maison, en l'occurence celle de Dieu, en ce lieu, puisqu'il y est inscrit " HIC DOMUS DEI EST [...] " sur la partie gauche de la voute de l'entrée. C'est la Maison de l'Alpha & l'Oméga, du commencement (1) et de la fin (9).

Quant à La lettre M, associée au S ainsi qu'à une croix (et non un crucifix) ... :

Apocalypse 19

11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.
12 Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est lui-même;
13 et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.
14 Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur.
15 De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant.
16 Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

... PAR LA CROIX (du M) ET CE CHEVAL DE DIEU (cheval blanc) J'ACHÈVE CE DAEMON DE GARDIEN A MIDI POMMES BLEUES ...

" [...] ET PORTA COELI " ... Les portes du Ciel sont ouvertes

Osiris

Message modifié le mardi 9 janvier 2018 à 20h19 par Osiris

Message

FIBONACCI
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 27 décembre 2017 à 09h44


Boudet considère dans son livre que l'Anglais est la base de la langue mère, la pierre initiale
C'est Shakespeare qui m'a mis sur la voie avec la Compagnie du Cygne
En effet si on prend la forme de l'Angleterre on a un triangle isocèle avec une croix posée sur Londres
Aigle Altair sur l'Ecosse (Sinclair) Lyre de Vega sur le Pays de Galles (Gallus) et la croix du Cygne sur Angleterre et Londres

Par ce signe tu...vaincras

En effet cet avec ce signe que l'on peut appliquer sur l'Europe de l'Ouest le ciel zodiacal
Le tombeau des Gémeaux tels Castor et Pollux se retrouve sur L'Italie (Rome avec Remus et Romulus)
La Vierge se trouve à la frontière avec la France et l'Espagne au pays basque à la verticale de l'Angleterre
Ce qui valide ce fait est que l'Espagne à la forme de l'arc du Bouvier et que "le tombeau" se trouve sur Compostelle !
Le Chrisme se trouve sur le haut de l'Allemagne : je dirai à Aix la Chapelle capitale de Charlemagne.....
Vous pouvez positionner les autres éléments....par exemple la Bretagne est sur les doubles clefs du Scorpion ...
Boudet voulait sans faire partager un secret sachant que la région de Rennes se situe ainsi sur Lion le roi du Ciel en accord avec Reine Rennes ?
Pyrennes est la montagne du feu ...feu ou Feue celui qui est mort ?

Verra t on un jour l'Apocalypse, la révélation de ce secret ?

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 26 décembre 2017 à 19h00


LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Bains (Suite bis)

PAR CE SIGNE TU (le) VAINCRAS. Fait à RENNES (le) CHATEAU.

In Hoc Signo Vinces, par ce signe tu vaincras. Devise de Constantin 1er lors d'une vision du Chrisme précédant la bataille du pont Milvius en 312.

Par un hasard non dissimulé, l'ouvrage d'Henri Boudet contient 312 pages imprimées (exception faites de la couverture, la carte et la table des matières) et démarre sur un avant-propos. Par avant-propos, l'abbé nous suggère le point de départ de ces 312 pages, une sorte de compte à rebours.

Des suites de la conversion de l'empereur romain Constantin, l'an 312 désigne traditionnellement l'année de naissance de la religion catholique dans sa dimension politique et manifeste. Et selon le langage imagé de l'abbé Boudet, il s'agit du point de départ d'un calcul menant à la date du REVEIL de la langue celtique.

La date de ce REVEIL est celle de l'incarnation d'un personnage mentionné dans les textes de l'Apocalypse johanique, le Judex Tremendus de la prophétie qui inspirera à l'abbé Saunière la mention "Terribilis est locus iste" ; Ici est la maison de Dieu et la porte du Ciel.

Toutefois, deux types de réveils se succèdent, celui de l'incarnation et celui de la manifestation ... qui ne saurait pas tardée.

Osiris

Message modifié le samedi 30 décembre 2017 à 19h06 par Osiris

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 18 décembre 2017 à 14h41


LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Bains (Suite)

3 I O X I (310.11 ou 31.11)

Henri Boudet est arrivé à Rennes-les-Bains au cours de sa 11iè année de cure qu'il a assuré durant 41 ans et 196 jours ou bien encore 42 ans moins 169 jours (Inversion et reflet, encore et toujours, puisque Dieu nous a fait à son image.). Au total, 52 ans comme les 52 semaines d'une année au service de Dieu.

Cette combinaison permanente des chiffres 1, 6 et 9 soit l'Alpha 1, l'Oméga 9 et son image 6 ne doit rien au hasard ; Tout comme la mention du chapitre 1 verset 11 de l'Ecclésiaste (1.11)

Curieusement 196 + 169 = 365 comme le nombre de jours dans une année qui, si l'on applique la règle additive des permutations en page de couverture, nous indique :

196 + 169 + 691 + 961 = 2017 soit l'année sur le point de s'achever. Il est donc temps de mentionner ceci :

Le secret de Rennes-le-Château est un Triangle composé de 3 villes, dont 2 fondamentales, l'une étant le reflet de l'autre.

Osiris

Message modifié le lundi 18 décembre 2017 à 14h48 par Osiris

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 13 décembre 2017 à 15h39


LA VRAIE LANGUE CELTIQUE ET Le Cromleck de Rennes-les-Bains

page 169 :

[...] D'après Strabon, la ville la plus importante des Redones était Condate. Elle devait être très fréquentée par la jeunesse studieuse des Gaules, car on y apprenait par cœur, les sciences communiquées par les Druides, – to con, apprendre par cœur, – death (dèth), la mort et ses suites ; ou bien encore – date (dète) époque –.

La VRAIE traduction de "to con death" en anglais, est : duper, tromper la Mort. Seule la Résurrection permet de tromper la Mort à un moment M fixé par une date calendaire. Ce qu'il faut rechercher, c'est le moment de la résurrection comme l'a indiqué l'abbé :

[...] C'est ainsi que le Cromleck de Rennes-les-Bains se trouve intimement lié à la résurrection, ou, Si l'on veut, au réveil inattendu de la langue celtique.
(à noter le S majuscule après la virgule, 19iè lettre de l'Alphabet ; 1 & 9, Alpha & Oméga.)

Que penser, dès lors, de la traduction "apprendre par cœur" donnée par Henri Boudet ? Dans la tradition égyptienne, le destin post-mortem du défunt dépendait du Jugement de l'âme rendu au terme de la pesée du cœur, d'où l'expression "apprendre par (le) cœur".

Mais ce livre nous renseigne sur d'autres dates tout aussi importantes; par exemple, page 58:

[...] Les habitants de cette ville et des cités voisines, livrés aux excès de la débauche la plus éhontée, avaient irrité contre eux la justice divine. Par un jugement d'une équité redoutable, le seigneur avait condamné à la destruction par le feu et les habitants de Sodome et le sol lui-même qu'ils avaient souillé – Sod, le sol, – to doom (doum) juger, condamner.

En Hébreu et dans la Kabbale, Sod signifie le Secret, la connaissance secrète, il est le samekh - c'est-à-dire le S - de pardès. La lettre samekh représente le soutien, la colonne ainsi que les arêtes du poisson.

Le terme doom va bien au-delà de sa définition verbale puisqu'il signifie également ruine, abattement et qu'il sert à désigner le jour du Jugement dernier, le fameux Doomsday qu'Henri Boudet nous présente sous le sceau du Grand Secret (Sod).

Pour conclure, page 60:

[...] Cette insistance de l'ange à répéter que l'heure était pressante est parfaitement reproduite dans Ségor – to say (sé) répéter, to egg, pousser, exciter, – hour (haour) heure, moment.

" Il est l'or mon seignor "

Osiris

Message modifié le mercredi 13 décembre 2017 à 15h45 par Osiris

Haut de page