Aller au contenu
Gazette de Rennes-le-Château

           

Gazette et Portail de Rennes-le-Château News et TV : Levée progressive des voiles

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : vendredi 15 juin 2018 à 09h30


In Hoc Signo Vinces, Réveil de la langue celtique

15 Juin 2018, Sainte-Germaine ; par ce signe, tu LE vaincras :

Rennes, Rennes-(le)-Château, Château ...

A suivre

Osiris

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 12 juin 2018 à 22h00


Henri Boudet et Malachie d'Armagh

Malachie d'armagh célébré un 2 novembre, jour 306 de l'année civile comme l'index de la dernière page de texte de la vraie langue celtique.

Sur la Tombe de l'Abbé et de son Frère, côté Henri, deux nombres monopolisent l'attention : 78 et 111. Curieusement la prophétie à postériori des Papes démarre à la 78 iè devise pour s'achever à la 111 iè.

Pour preuve de cette concordance, l'abbé saunière ira jusqu'à insérer la devise du pape en fonction du moment (Léon XIII) sur la clé de voute du porche de l'église de Rennes-(le)-Château.

L'affaire semble très sérieuse, Malachie d'Armagh (ville d'Irlande) dit le " le Rouge " du fait de sa couleur de cheveux (roux) ne manqua pas son rendez-vous à la postérité. En bon lettré qu'il fût, il ne pût lui échapper que Rouge, ou Roux se dit en Hébreu Ĕdôm ou Ĕdôn.

La Bible mentionne dans Apocalypse 16.16 : Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.

Comme le rappelle la prophétie des papes de Malachie d'Armagh ("édon" le rouge), le coeur du Mystère de Rennes est en rapport direct avec le Jugement Dernier et le livre de l'Apocalypse.

OSIRIS

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 29 mai 2018 à 17h33


Mise en abyme et Cheminement

La Vraie Langue celtique
Préface de Pierre Plantrd de Saint-Clair (dernier paragraphe)

Il le verra passer sous la potence du porche et pénétrer dans son église, s’arrêter devant un vitrail sud représentant l’évêque Sergius Paulus, enfin méditer sur l’utilité de cette décoration qu’il avait fait placer en 1886 comme première illustration de la page finale de son livre : La Vraie Langue celtique et le Cromlech de Rennes-les-Bains

La Vraie Langue celtique p.305 (dernier paragraphe)

Les Redones du sud ont passé un temps relativement
court dans les superstitions insensées du paganisme. Le
proconsul Sergius Paulus, disciple de l'apôtre St-Paul était
venu porter l'Evangile dans le midi de la Gaule et avait fixé
son siège à

[...] page 306

Osiris

Message

FIBONACCI
Membre

Voir plus


Date du message : dimanche 13 mai 2018 à 10h00


Rennes en Bretagne s'appelait avant Condate (croisement) le nom de Rennes vient de la tribu des Redonnes

Rennes les Bains au départ avait pour nom les Bains de Rennes - avec Rennes le Château l'ancienne Rhedae supposée elle forme un groupe tels les jumeaux Castor et Pollux - une est proche de l'eau dans une vallée (Bleue) l'autre proche du Soleil sur un monticule (jaune)

Une autre Rennes en France (Cf Code Postal) est Rennes en Grenouille 53110 proche de Lassay les Chateaux en Mayenne pas loin de Rennes (35000)
Une autre Rennes est à Rennes sur Loue 25440 proche de Quingey dans le Doubs

Bizarrement les 3 sites si l'on excepte Condate forment un triangle comme une porte, comme la lettre D hébreu, Dalet
Cela nous renvoi à Alet (les Bains) qui a son pendant aussi avec St Malo (ancien Aleth) bizarre non ?

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : vendredi 11 mai 2018 à 08h07


VLC p.124

Pourquoi la ville de Rennes en Bretagne et la
station Thermale de Rennes-les-Bains du département de
l’Aude portent-elles le même nom ?

Osiris

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 19 avril 2018 à 15h29


LA NATURE DU SECRET de RENNES

Le secret de Rennes le Château est un Triangle, comme déjà évoqué antérieurement, composé de 3 villes dont 2 fondamentales puisque l'une est le reflet de l'autre.

L'une évoque un personnage passé et l'autre un personnage très actuel. Ces 2 personnes, passée et présente, ont le même Nom de famille. Ce Nom a été codé de multiple façons dans le village et alentours.

La date de naissance du personnage principal a également été codé en de nombreux endroits liés au secret.

Une fois connu ce Nom et cette Date, il est très simple de remonter à la Source du Grand Secret, au-delà de l'individu prophétisé (et bien réel).

Voilà pourquoi ils ne pouvaient pas être dévoilés auparavant ...

Reste que d'autres dates ont également été codées fort subtilement dans l'église mais n'ont pour l'heure rassemblé que peu de fidèles au rendez-vous malgré les efforts sur-naturels déployés. A relativiser toutefois par la grande valeur du peu de nombre présent.

A suivre donc ! et Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

OSIRIS

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 12 avril 2018 à 19h21


Rennes-le-Château, la Vraie Langue Celtique & l'Apocalypse

Du haut de sa tribune, Saint Luc contemple l'abbé Saunière, c'est dire l'importance de son emplacement ; Tout comme la date essentielle du 17 Janvier. Cela nous renvoie évidemment à Luc Chapitre 17 repris en différents endroits du livre d'Henri Boudet en regard des concordances suivantes :

VLC p.124 « Le tonnerre, ihurtzuria. » Voir en haut l'éclair qui est sûr de faire du mal,
Luc 17:24 Car, comme l'éclair resplendit et brille d'une extrémité du ciel à l'autre, ainsi sera le Fils de l'homme en son jour.

VLC p.186 A la réponse du neimheid, vient s'ajouter la réplique encore plus grave de nos livres saints : « Qu'est-ce qui a été jadis ? Ce qui doit arriver à l'avenir. Qu'est-ce qui a été fait ? Ce qui doit se faire encore. Rien n'est nouveau sous le soleil, et nul ne peut dire : voilà une chose nouvelle ; car déjà elle a été dans les siècles écoulés avant nous. » (1)
Luc 17:26 Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme.

VLC p.124 Lot était en sûreté dans Segor, « et le Seigneur fit descendre du ciel une pluie de souffre et de feu sur Sodome et Gomorrhe. (1) »
Luc 17:27 Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; le déluge vint, et les fit tous périr. 28 Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; 29 mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr. 30 Il en sera de même le jour où le Fils de l'homme paraîtra.

Les correspondances entre les passages traitant dans la Bible des Temps de la Fin et le livre d'Henri Boudet ne s'arrête pas là.

VLC p.124 ... Une fontaine ... Une foules de têtes sous le même toit ... Le tonnerre ...
Ap. 19:6 Et j'entendis comme une voix d'une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne.

VLC p.124 « Le tonnerre, ihurtzuria. » Voir en haut l'éclair qui est sûr de faire du mal,
Ap. 16:17 Le septième versa sa coupe dans l'air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait : C'en est fait ! 18 Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, et un grand tremblement de terre, tel qu'il n'y avait jamais eu depuis que l'homme est sur la terre, un aussi grand tremblement.

Pour décoder le mystère de Rennes, intéressez vous à la réflexion optique, c'est à dire au parcours de la Lumière de Dieu.

Message modifié le vendredi 13 avril 2018 à 12h15 par Osiris

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : vendredi 19 janvier 2018 à 16h45


Atoum, Osiris, le seigneur des millions d'années et Rennes le Château

— Extrait du Serpent rouge :

« Revenant alors à la colline blanche, le ciel ayant ouvert ses vannes, il me sembla près de moi sentir une présence, les pieds dans l’eau comme celui qui vient de recevoir la marque du baptême, me retournant vers l’est, face à moi je vis déroulant sans fin ses anneaux, l’énorme SERPENT ROUGE cité dans les parchemins, salée et amère, l’énorme bête déchaînée devenant au pied de ce mont blanc, rouge de colère. »

— Extrait du Livre des Morts, chap.175, paroles d'Atoum. Traduction de Paul Barguet.

« Tu es destiné à des millions de millions d'années, une durée de vie de millions d'années. Mais moi, je détruirai tout ce que j'ai créé ; ce pays reviendra à l'état de Noun, à l'état de flot, comme son premier état. Je suis ce qui restera, avec Osiris, quand je me serai transformé à nouveau en serpent, que les hommes ne peuvent pas connaître, que les dieux ne peuvent pas voir. »

— Extrait de La Vraie Langue Celtique

p.70 (1er paragraphe de 19 lignes).

[...] et c'est là l'explication fort simple et
très claire du nom de Moïse par la langue celtique – to mow
(mô), moissonner, faucher, to ease (ise), délivrer. – Josèphe
fait remarquer que le nom de Moïse, le délivré des eaux,
était de composition égyptienne, car dit-il, mo indique l'eau
et ise se traduit par délivrer. [...]

En toute logique, ce que l'on moissonne, ce sont les épis de blé

p.11 (XI)

[...] la clef de langue celtique (en écho à :)

p.166

Le ménir, par sa forme aiguë et en pointe, représentait
l'aliment de première nécessité, le blé, – main (mén), principal,
– ear (ir), épi de blé.– Chose étrange ! Dans tous nos
villages du Languedoc, on trouve toujours un terrain auquel
est attaché le nom de Kaïrolo, – key, clef, – ear (ir),
épi de blé, – hole, petite maison des champs.– Dans ce terrain,
probablement, était construit le grenier à blé des villages
celtiques. La répartition du blé était faite par la main
des Druides,

Tout cela nous mène

p.121 (lignes 11, 12 et 13).

« Mai, Maiyatza. » Aux épis souhaités viennent s'adjoindre,
en mai, les brillantes fleurs des champs – to may (mé),
cueillir des fleurs, – to add, ajouter –.

Pour résumer, aux épis souhaités lors de la moisson (Mô ease), viennent s'ajouter les brillantes fleurs des champs. Quelles sont'elles sinon celles évoquant la majesté chez les égyptiens, à savoir les iris, enblêmes de Louis VII, fameuse Flor de Loys (fleur de Louis) qui deviendra par assonance Flor de Lys.

Mô ise et iris donne phonétiquement Mô is-iris, soit Osiris, véritable clef du mystère de Rennes.

Vient à présent le temps de la Fin où advient la révélation de la seconde Renaissance annoncée dans l'ensemble des traditions sacrées.

Osiris

Message modifié le samedi 20 janvier 2018 à 19h10 par Osiris

Message

FIBONACCI
Membre

Voir plus


Date du message : dimanche 14 janvier 2018 à 14h13


Déjà expliqué par Johannus dans une étude publié sur le site - le petit livre présent sur la tombe d'Axat de Boudet est le petit livre du Capricorne qui dans le ciel commence le CAPUT (Capricorne, Aquarius, Poissons, Belier, Taureau) et s'oppose au Cancer égal au P/S Procyon Sirius les chiens de chasse qui accompagnent Orion
Il détermine l'axe PS de la tombe de Marie et est égal à la Poulpe (Tête de la Méduse) CAPUT M qui pétrifie par son regard et change donc en pierre

Le IXOIE inscrit dessus peut se lire IX OIE soit 9 OIE ou à l'envers 310 XI
9 oie correspond au nbr d'oie dans le fameux jeu de l'oie qui est en fait une spirale, un chemin pour aller à un centre caché en 63 cases
310 XI c'est le nbr de pages de son livre la Vraie Langue Celtique ou le Cromleck de Rennes les bains XI le 11ème chapitre indice

Le livre de Boudet indique un lieu, un édifice particulier, un mausolée ou se trouve le secret recherché

Message

Osiris
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 11 janvier 2018 à 20h41


l'A & l'Ω aux Temps de la Fin - le 199

La Tombe des frères Boudet à AXAT ne manque pas de mentionner ce court passage de l’Ecclésiaste au chapitre 1 verset 11 :

On ne se souvient pas de ce qui est ancien ; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.

L'état général des inscriptions de la sépulture, leur effacement inexorable, illustre de façon admirable ce verset et pousse à avancer le Nombre de sa réflexion lumineuse au cœur d'une opération de réhabilitation.

Le fameux 199 cité dans le message précédent, soit l'Alpha & l'Oméga - 1 et 9 - aux Temps de la Fin - 9 -, se retrouve par simple déduction du chiffre 111 mentionné (E.C.C. 1.11) au nombre de page officiel du Roman de l'abbé.

310 - 111 = 199

La mention I X O I Σ placé à la verticale du petit livre de la tombe place un Sigma Σ en fin (Oméga, 9) de lecture dans le sens du bas vers le Haut (3 I 0 X I dans l'autre sens). Le Sigma est devenu le S dans l'alphabet latin (rappelé par Pierre Plantard dans sa préface), sa 19iè lettre.

Rennes-les-Bains est une ville d'eau, ou d'Haut qui est, selon l'adage, comme ce qui est en bas. D'autre part le Très-Haut est Lumière, d'après les textes sacrés. Sa Manifestation terrestre ne peut qu'en suivre les lois, celles de la réflexion ; notion corroborée page III (111) des Observations Préliminaires de la Vraie Langue Celtique lignes 10 à 19 :

Lorsque le flambeau que nous cherchions avec
anxiété, s'est montré à nos yeux, son premier rayon
est tombé sur le nom des Tectosages, et ce rayon
nous a ébloui. Il était nécessaire toutefois de ne pas
se livrer pleinement à l'imagination, et dans l'intention
de nous convaincre nous-même de la réalité de
cette lumière, propre à éclairer les temps gaulois,
nous avons tenté de la faire réfléchir par les miroirs
des langues hébraïque, punique, basque et celtique.

Le Trois fois Haut, Trine et Un est à l'Oeuvre ...

Le 11/1/2018 à Paris,

Osiris

Message modifié le jeudi 11 janvier 2018 à 21h14 par Osiris

Haut de page