Aller au contenu
           

Maria Valtorta : Sentius Saturninus

Message

Jean Paul
Visiteur


Date du message : jeudi 9 août 2018 à 20h32


Dans un passage de l'Evangile tel qu'il m'a été révélé, Jésus revient 30 ans après, accompagné de ses apôtres, sur le lieu de sa naissance et raconte la nuit de sa naissance :
"La Mère qui était déjà sur le point d'enfanter, vint, sur l'ordre de César Auguste, sur l'avis du délégué impérial, Publius Sulpicius Quirinus, alors qu'était gouverneur de la Palestine Sentius Saturninus. L'avis ordonnait le recensement de tous les habitants de l'Empire. Ceux qui n'étaient pas esclaves devaient se rendre à leur lieu d'origine pour s'inscrire sur les registres de l'Empire. Joseph, époux de la Mère, était de la race de David et pareillement la Mère. Obéissant donc à cet avis, ils quittèrent Nazareth pour venir à Bethléem, berceau de la race royale. Le temps était froid..." Tome 2 Chap 73 § 183

Cette vision, datée de janvier 1945 est très instructive car elle fait apparaître un personnage non cité par Luc : Sentius Saturninus comme gouverneur de la Palestine donc de Syrie ( la Palestine ayant fait des allers retours dans le périmètre de la province de Syrie ) et présente Quirinus, en qualité non de gouverneur mais de délégué impérial, avec des fonctions consultatives et non exécutives !
( Quirinus n'occupera le poste comme gouverneur que plus tard soit de 6 à 9 ap JC )
Maria Valtorta corrige ainsi les invraisemblances de Luc et rejoint l'avis des historiens :

Publius Sulpicius Quirinus n'était donc pas gouverneur de Syrie mais Délégué Impérial
En 12 av. J.-C., en raison des éminents services, administratifs et militaires, qu'il avait rendus à l'État, César Auguste l'élève au rang de consul. Quirinius est consul ordinaire. Il est ensuite nommé gouverneur de Galatie vers 5 av. J.-C. à -3 av. J.-C.
Auguste institua, en effet, une délégation du Sénat, chargée de remplir ce rôle de conseil. :
« Il jugea utile d'appeler un certain nombre de sénateurs à délibérer avec lui sur les affaires de l'État. Il pensait qu'il valait mieux examiner tranquillement à l'avance, avec un petit nombre de personnes, les affaires les plus importantes. Il pria donc le Sénat d'établir auprès de lui une délégation composée de quelques-uns de ses membres et renouvelable tous les six mois. A la fin de son règne, il demanda vingt délégués nommés pour un an. De plus, il fut décrété que toutes les résolutions prises par lui avec les délégués du Sénat et les citoyens qu'il aurait choisis chaque fois pour conseillers, auraient la même force que si le Sénat tout entier les eût sanctionnées-». (Cuq, le Conseil des empereurs).

Sentius Saturninus était le gouverneur impérial ( légat d'Auguste propréteur )
De 9 av. J.-C. à 7 av. J.-C., Sentius Saturninus a exercé les fonctions de Legatus Augusti pro praetore (gouverneur impérial) de la province romaine de Syrie . Durant son mandat de gouverneur de Syrie, il fut pris dans les intrigues de la famille hérodienne . Suivant les instructions d'Auguste , il convoqua un conseil à Berytus pour statuer sur les accusations de trahison formulées par Hérode le Grand contre ses fils Aristobule et Alexandre. Sentius Saturninus a suggéré une décision de miséricorde, soutenue par son personnel, qui comprenait les trois fils de Saturninus, qui étaient ses légats . Cependant, le procureur , avec la majorité du conseil, a voté contre les fils d'Hérode, entraînant leur condamnation et leur exécution. [
Tertullien (vers 160-225 après JC), l'expert en droit chrétien de Carthage en Afrique du Nord, a écrit que Jésus est né alors que Gaius Sentius Saturninus était légat de Syrie romaine
A la lumière de cette révélation par Maria Valtorta, une date de naissance de Jésus située entre 7 ou 8 avant JC me semble plus en rapport avec la réalité historique.

Amitiés

Jean Paul

Message

Yeshurun
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 13 août 2018 à 14h18


Bonjour,

Considérez le mois et l’année en lesquels Néhémie a dit à des Juifs de venir, de reconstruire avec lui le rempart de Jérusalem (Néhémie 2, 17), ajoutez 49 mois et 434 années, vous aurez le mois et l’année de l’Annonciation, vous en déduirez le mois et l’année de la Naissance du Fils de Dieu et de sa Sainte, la Vierge Marie : Jésus.

La paix soit avec tous ceux qui cherchent la Vérité.
Yeshurun Yohamyriyech

Message

Jean Paul
Visiteur


Date du message : lundi 13 août 2018 à 23h03


Jean Aulagnier fixe la date de naissance de Jésus dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 décembre de l'an -5.
Je ne suis pas d'accord avec cette analyse puisque Gaius Sentius Saturninus n'était plus gouverneur impérial de la province romaine de Syrie à cette date. Maria Valtorta affirme, en effet, que c'était lui qui était gouverneur lors du recensement.
Sentius Saturninus a exercé les fonctions de Legatus Augusti pro praetore (gouverneur impérial) de la province romaine de Syrie De 9 av. J.-C. à 7 av. J.-C.
D'autre part, force est de prendre en compte, pour déterminer cette date, le phénomène astrologique annonciateur d'un grand événement et déclencheur du long voyage des sages venus de l'actuel Iran
Or tous les scientifiques s'accordent sur cette conjonction particulière qui s'est produite dans le ciel en l'année 7 av JC. Jupiter et Saturne se sont rapprochées trois fois de suite cette année là, en juin, septembre et décembre, un ballet spectaculaire qui n'a pas dû passer inaperçu..
En plus, cette conjonction de l'an 7 av. J.-C. s'est produite dans la constellation des poissons, or toute constellation faisait référence à un morceau du monde connu. Et celle des poissons indiquait, entre autres, la terre de Palestine.
L'année 7 av JC apparaît donc comme plausible

Amitiés

Jean Paul

Message

Yeshurun
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 14 août 2018 à 13h42


Bonjour Jean Paul,

La date de la Naissance du Seigneur est le 25 Casleu 3755, dans la deuxième quinzaine de décembre - 7.

La paix soit avec vous.

Yeshurun Yohamyriyech

Message

Jean Paul
Visiteur


Date du message : mardi 14 août 2018 à 22h32


A Yeshurun

Dans une vision de MV, Jésus dévoile effectivement à Pierre son mois de naissance :
"Sais-tu que je suis né justement le 25 du mois de Casleu ?"
mais aucune autre confidence ne permet de dater l'année
D'où sort ce chiffre de 3755 ?
Toutes mes recoupements : visions de MV, nom du gouverneur : Gaius Sentius Saturninus, conclusions d'astrologues… tendent cependant à confirmer cette date de décembre de l'an -7
J'ai seulement une petite interrogation au niveau du décret d'Auguste car voici ce que dit Joseph à Marie dans une vision de Maria Valtorta :

"Ils ont affiché un édit sur la porte de la synagogue. C'est l'ordre de recensement de tous les Palestiniens. Il faut aller se faire inscrire au lieu d'origine. Pour nous, nous devons aller à Bethléem..."

Or le recensement, qui correspond à cette date de décembre 7 av JC, est celui décrété en 8 av. J.-C par Auguste. Il devait, comme tous les recensements, être achevé en cinq ans maximum, soit avant 3 av. J.-C. Il était censé être universel mais Auguste déclare, que lors de ce lustre, on a recensé quatre millions deux cent trente-trois mille citoyens romains ». Etait-ce réellement un recensement général et universel ou un recensement portant uniquement sur les citoyens romains ?.
Joseph ne parle pas d'impôt à payer mais simplement d'une obligation de s'inscrire sur un registre. S'agissait-il d'un recensement partiel et pacifique concernant les Palestiniens effectué sous l'autorité de Rome mais en collaboration avec les autorités juives pour éviter toute révolte ?
Tertullien parle de recensements au pluriel :
« Il est de notoriété publique que des recensements furent faits sous Auguste dans la Judée, par Sentius Saturninus. »

Amitiés
Jean Paul

Message

Yeshurun
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 15 août 2018 à 04h33


Bonsoir Jean Paul,

La Vierge Marie avait environ douze ans quand elle a dit à Anne de Phanouel que le nombre d’années pour voir la prophétie accomplie au sujet de la Naissance du Seigneur, était bien inférieur au nombre d’années admis, parce que la lune était la mesure d’un temps. "Toute proche est l'heure où on entendra vagir le Fils d'une Vierge" (10 Le cantique de Marie. Elle rappelait ce que son âme avait vu en Dieu.). Or le Seigneur devait naître dans environ quatre ans.
Par conséquent, depuis le moment où le grand Néhémie a dit à quelques frères juifs de venir, de reconstruire avec lui le rempart de Jérusalem, jusqu’à la venue de l’Archange Gabriel sur le seuil de la maison de la Vierge Marie, et au premier instant de la Conception du Seigneur par la Sainte de Dieu, la Vierge Marie, il y a eu le temps bien court, plus le temps long, que je vous ai indiqués.
Vous pouvez en déduire que le Seigneur est né le 25 Casleu 3755 du calendrier juif, dans la deuxième quinzaine de décembre – 7.

Or, en ces jours-là, fut publié un édit de César Auguste, pour le recensement de toute la terre. Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville. Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, qui s'appelle Bethléem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David, pour se faire recenser avec Marie son épouse, qui était enceinte (Évangile de Luc. 2, 1-5).
Auguste fit recenser l'Empire à partir de 8 av. E7 J.-C.. (Suétone a parlé d'un recensement global en 8 av. E7 J.-C), Publius Sulpicius Quirinius était légat de Syrie à cette date (d’après Suétone) : le légat de Syrie était le fonctionnaire romain le plus approprié pour faire exécuter le cens dans le Royaume vassal d'Hérode.
Il n’y avait alors pas de campagnes en Afrique et en Arabie. Le Front d'Afrique orientale était paisible depuis 22 av. E7 J.-C., et le Front d'Afrique occidentale était paisible depuis 20 av. E7 J.-C.
Dans le cadre de la conquête romaine de la Rhétie et de l'arc alpin, les armées romaines avaient mené à bien la soumission et l'occupation des territoires de l'Illyrie et de la Germanie, avec Tibère et son frère Drusus, jusqu’en 9 av. E7 J.-C.
Si Tibère fut envoyé en Germanie dans les années 8-7 av. E7 J.-C., c’était au-delà du Rhin, limite de l’Empire, pour continuer le travail commencé par son frère, et combattre les populations locales, tout particulièrement les Sicambres. Le 31 janvier de l’an 7 av. E7 J.-C., il entra à Rome en triomphe après sa campagne contre les Germains. Il y avait alors une grande paix dans l’Empire, notamment en Palestine, en ces temps-là, laquelle paix annonçait la venue de l’Admirable, du Conseiller, du Fort, du Père du siècle futur, du Prince de la Paix, de Dieu, de Celui dont l'empire et la paix n'auront pas de limites (7.173. Jésus en conversation avec Joseph d’Alphée)
"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" : 1.68. La discussion de Jésus avec les Docteurs au Temple. Extrait. Jésus : "Sur la prophétie qui ne peut faire erreur sur l'époque et les signes qui l'ont accompagnée quand ce fut le moment de sa réalisation. C'est vrai que César nous domine. Mais le monde était tellement paisible et la Palestine si calme quand expirèrent les soixante-dix semaines qu'il fut possible à César d'ordonner un recensement dans ses domaines. Il ne l'aurait pas pu s'il y avait eu la guerre dans l'Empire et des soulèvements en Palestine. Comme ce temps était accompli, ainsi va se terminer l'autre intervalle de temps de soixante-deux semaines plus une depuis l'achèvement du Temple, pour que le Messie soit consacré et que se réalise la suite de la prophétie pour le peuple qui ne l'a pas accepté. Pouvez-vous avoir des doutes ? Ne vous rappelez-vous pas de l'étoile que virent les Sages d'Orient et qui alla justement se poser dans le ciel de Bethléem de Juda et que les prophéties et les visions, depuis Jacob et par la suite, indiquent ce lieu comme destiné à accueillir la naissance du Messie, fils du fils du fils de Jacob, à travers David qui était de Bethléem ? Ne vous rappelez-vous pas Balaam ? "Une Étoile naîtra de Jacob". Les Sages d'Orient, auxquels la pureté et la foi gardaient ouverts les yeux et les oreilles, ont vu l'Étoile et compris son nom : "Messie" et ils sont venus adorer la Lumière allumée dans le monde."

Message

Yeshurun
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 15 août 2018 à 04h35


"...la Mère qui était déjà sur le point d'enfanter, vint, sur l'ordre de César Auguste, sur l'avis du délégué impérial, Publius Sulpicius Quirinus, alors qu'était gouverneur de la Palestine Sentius Saturninus. L'avis ordonnait le recensement de tous les habitants de l'Empire. Ceux qui n'étaient pas esclaves devaient se rendre à leur lieu d'origine pour s'inscrire sur les registres de l'Empire. Joseph, époux de la Mère, était de la race de David et pareillement la Mère. Obéissant donc à cet avis, ils quittèrent Nazareth pour venir à Bethléem, berceau de la race royale. Le temps était froid..." Jésus continue le récit ... 2.37. Jésus à Bethléem, dans la maison du paysan et à la grotte. "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé".

Cela me fait rêver.
La paix soit avec vous.

Yeshurun Yohamyriyech

Message

Jean Paul
Visiteur


Date du message : mercredi 15 août 2018 à 23h18


Bonsoir Yeshurun

Je constate avec bonheur que tu crois aux visions de Maria Valtorta puisque tu t'appuies sur une de ses visions pour spécifier le jour et le mois de naissance de Jésus :
"Sais-tu que je suis né justement le 25 du mois de Casleu ?"
Et que le passage à la base de mon raisonnement sur la datation de la naissance de Jésus:
..La Mère qui était déjà sur le point d'enfanter, vint, sur l'ordre de César Auguste, sur l'avis du délégué impérial, Publius Sulpicius Quirinus, alors qu'était gouverneur de la Palestine Sentius Saturninus…..
Tu fais rêver !
Tu rejettes les stigmatisés, les visionnaires et les prodiges mais je vois sur ce fil que tu fais une exception pour MV qui trouve ainsi grâce à tes yeux !
Qu'a-t-elle donc de plus que les autres ?.

Concernant la datation de la naissance de Jésus : deuxième quinzaine de décembre – 7, je suis d'accord avec toi. J'ajoute que l'ordre de recensement dont parle Joseph me semble une opération isolée qui ne concerne que les palestiniens et non l'empire, que Luc a confondu la fonction de délégué impérial avec celle de gouverneur ( Quirinius n'étant pas gouverneur à cette époque, le croire signifierait qu'il aurait été promu gouverneur à 2 reprises sur 2 périodes espacées ! absurde ! ), que le gouverneur était bien Sentius Saturninus ( période 9 av. J.-C. à 7 av. J.-C ).

Pour étayer ma datation, je constate aussi que le recensement dont parle Joseph s'est déroulé dans une ambiance bon enfant sans hostilité palestinienne. Ce qui contraste avec celui de Quirinius ( 6 ap JC ) où des troubles éclatèrent consécutifs au fait que la Judée venait désormais d'intégrer l'Empire par suite de la reddition de l’ethnarque Archélaos.

Anne-Catherine Emmerich et Maria d'Agreda donnent quelques détails sur le déroulement de ce recensement. D'après leurs visions, Joseph se serait fait inscrire dès son arrivée à Bethléem et aurait payé un impôt. Par contre, les visions de Maria Valtorta passent hélas sous silence cette scène !

Anne-Catherine Emmerich
Joseph se dirige avec Marie, vers l'ancienne demeure de la famille de David qui avait appartenu au père de Joseph. Ses parents et ses connaissances l'habitaient encore, mais ils firent semblant de ne pas le connaître et le traitèrent en étranger. C'était à ce moment la maison où le gouvernement romain faisait recueillir l'impôt. Joseph, accompagné de la sainte Vierge, s'y rendit en conduisant l'âne par la bride; car tous les arrivants devaient s'y présenter pour recevoir un billet, sans lequel aucun étranger ne pouvait pénétrer dans Bethléem. On demanda à Joseph qui il était, et après avoir examiné plusieurs grands rouleaux suspendus aux murs, on en déroula deux et on lut sa généalogie et celle de Marie. Joseph apprit alors que Marie descendait, par Joachim, de David en droite ligne. Il était venu un peu tard payer l'impôt, mais on ne lui fit nul reproche: on lui demanda seulement quels étaient ses moyens d'existence; il répondit qu'il n'avait pas de terres, qu'il vivait de son métier et d'une part du revenu de sa belle-mère. Marie fut appelée à son tour devant les scribes, mais ils ne lui lurent rien, et dirent même à Joseph qu'il n'eût pas été nécessaire de l'amener avec lui; ils eurent l'air de le railler au sujet de la jeunesse de Marie, et je l'en vis un peu confus.

Maria d'Agreda
Ils rencontrèrent la maison où l'on tenait le registre commun; et, pour n'être pas obligés d'y retourner, ils se firent inscrire et payèrent le tribut royal


Amitiés

Jean Paul

Message

Yeshurun
Membre

Voir plus


Date du message : vendredi 17 août 2018 à 04h50


Bonsoir Jean Paul,

Vous avez invité à lire, accepter ?, les détails d’Anne Catherine Emmerich et Maria d'Agreda sur le déroulement de ce recensement.
En effet, Maria Valtorta n’a pas donné de vision à ce sujet.
Mais vous n’avez pas invité à accepter la vision de l’apparition du Seigneur aux témoins d’Emmaüs, reçue par Maria Valtorta, vision détaillée et longue, où Maria Valtorta a indiqué que le compagnon du pèlerin d'Emmaus dénommé Cléophas, était Simon d'Emmaus, en livrant plusieurs de ses paroles, ce qui est tout-à-fait conforme à ce qu’a rapporté et a laissé entendre Luc (24, 13-37), et à ce qu’indique la justice.
Au contraire, vous avez proposé les visions brève et très brève de Maria d'Agreda et de Catherine Emmerich, alors que l’une et l’autre ont indiqué que ce compagnon était l’Évangéliste Luc lui-même, la première ayant livré de rares paroles de deux témoins, sans préciser les auteurs, dans une vision brève, la deuxième n’ayant livré aucune parole, dans une vision très brève, tenant en une phrase.
Vous vous êtes dit grandement surpris, et vous m’avez demandé d’interroger Dieu.
Expliquez-moi tout cela ?

Yeshurun Yohamyriyech.

Message

Jean Paul
Visiteur


Date du message : vendredi 17 août 2018 à 23h34


Bonsoir Yeshurun

Tout d'abord, tu n'as pas répondu à cette interrogation :
Tu rejettes les stigmatisés, les visionnaires et les prodiges mais je vois sur ce fil que tu fais une exception pour MV qui trouve ainsi grâce à tes yeux !
Qu'a-t-elle de plus que les autres ?. Crois-tu donc à ses visions ?
Concernant le recensement, je suis évidemment très déçu que Maria Valtorta n’ait pas eu de visions sur son déroulement.
Ainsi, on ne sait même pas si Joseph et Marie se sont fait inscrire dès leur arrivée à Bethléem ou après, si Joseph a payé un impôt et répondu à un questionnaire, si la présence de Marie était bien nécessaire. Marie, qui a parcouru entre 110 et 140 kms en étant enceinte, aurait pu, en effet, rester chez ses parents Anne et Joachim mais la prophétie n'aurait pas été vérifiée ! C'est pour cela que j'essaie d'aller glaner chez d'autres visionnaires quelques éléments sur le déroulement de ce recensement.

Quant à la vision de Jésus avec les 2 disciples d'Emmaus, je pense que l'hypothèse, que l'autre disciple soit Luc l'auteur lui-même, mérite d'être discutée.
D'autre part, je n'arrive pas à saisir le sens du mot justice dans l'expression : "et à ce qu'indique la justice " et surtout ton dialogue permanent avec Dieu !. Tu le questionnes et il te répond. Mais comment réceptionnes-tu sa réponse ?
C'est bien mystérieux tout ça !
Amitiés
Jean Paul

Message

Yəšurūn
Visiteur


Date du message : samedi 25 août 2018 à 05h09


Bonjour Jean-Paul,

Si vous voulez m'écrire faites-le sur l'espace de discussion de ma page facebook Héraut De Malachie. J'essaierai de répondre au plus vite à toutes vos questions.

La paix soit avec vous.

Yeshurun

Haut de page