Aller au contenu
           

Forum : MISANTHROPE/SUPURATION

Message

Etienne
Visiteur


Date du message : dimanche 19 décembre 2004 à 19h06


Hello !!

je vous prépare le live report de ce concert d'ici demain...ce fut une bonne soirée, pas extraordinaire mais une bonne soirée quand même... et bien Frenchy !!

--------------------------------------------------
Absence of war does not mean peace

Message

GlamQueenSpirit
Double disque de platine
Double disque de platine

Voir plus


Date du message : lundi 20 décembre 2004 à 11h57


Etienne a écrit :

Hello !!

je vous prépare le live report de ce concert d'ici demain...ce fut une bonne soirée, pas extraordinaire mais une bonne soirée quand même... et bien Frenchy !!

Cool j'attend ça avec impatience, je me demande si misanthrope a arrosé le public avec une bouteille de la production local comme ce fut le cas lorsque je les ai vu en avril dernier

-----------------------------
Don't Damn Me
Live ?!@ Like a Suicide

Message

Etienne
Visiteur


Date du message : lundi 20 décembre 2004 à 19h29


GlamQueenSpirit a écrit :

Cool j'attend ça avec impatience, je me demande si misanthrope a arrosé le public avec une bouteille de la production local comme ce fut le cas lorsque je les ai vu en avril dernier

ils l'ont fait...mais bon se partager une bouteille de champagne entre 250 personnes, ce fut léger...

--------------------------------------------------
Absence of war does not mean peace

Message

Etienne
Visiteur


Date du message : lundi 3 janvier 2005 à 17h04


Voici donc la chronique de cette soirée, avec un peu de retard (mea culpa !!) mais comme le dit le dicton "vieux motard que jamais"

Nous voici donc en cette soirée du 18 décembre de l'an de grâce 2004 pour le 13ème festival de Noël à Limoges...

C'est dans une salle à moitié remplie (ou à moitié vide) que nous pénétrons (environ 250 entrées aux dires de l'organisateur - Pour info, THERION avait fait 650 entrées 1 mois auparavant) dans une ambiance fort calme, voir silencieuse (aucun fond sonore), chacun est dans son coin tapant tranquillement la discute...un silence pas ordinaire.

Bref, PULMONARY FIBROSIS ouvre le bal avec un Grind Core linéaire et sans surprise, à l'humour franchouillard (un texte est même dédié à Jean Lefevre), le groupe évolue sous la forme d'un trio (sans bassiste) et est mené par un vocaliste qui prétend être drôle mais qui est en fait bien bavard... (qui a dit saoûlant ??)

Exit PULMONARY FIBROSIS et leur prestation anecdotique, place à SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION (from Osmose svp !!) qui oeuvre également dans un Grind Core beaucoup plus ravageur et maitrisé que le groupe précédent (sans bassiste également, c'est une épidemie ou quoi ??).
Les compos se suivent sans répit et restent dignes d'interet, même si j'avoue que le Grind n'est pas (n'est plus surtout) ma tasse de goutte... SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION est cependant une valeur sûre de cette scène underground et bien vivante... dommage seulement que le vocaliste manque de charisme sur scène... mais bon, leur style est bien pêchu et reste ancré dans la plus grande tradition du Grind old school...

Place à MISANTHROPE, habitué des lieux, pour un set de 45mn seulement, c'est bien court vu leur discographie, avec un S.A.S. de l'Argilière fidèle à son personnage d'Alceste de la douleur, balançant énergiquement et sans temps mort des titres tirés de leurs trois derniers opus seulement dont en vrac "Les empereurs du néant" "matador de l'extrême" "Khopiron" etc...jusqu'au cultissime "L'ecume des chouans" ainsi que des titres issus du dernier coffret "misanthro-thérapie"... J'aurais bien aimé entendre un petit "courtisane syphillitique" ou un "Roman noir" mais en 45mn, c'est pas évident de tout caser...
Le champagne fut déboucher comme d'accoutumé puis vint le temps des adieux...mais rendez-vous est donné à Paris le 16/01 à la Loco pour le Festival Holy Party...

Vint ensuite le groupe Hollandais ORPHANAGE et leur Gothic Metal Atmosphérique assez dans l'air du temps... Le groupe arbore de belles tenues en latex noir bien moulantes qui leur donne un air ridicule (et un air un peu coincé) et abuse de poses stéréotypées en tous genres...bref, tout ce que je deteste dans les groupes de ce genre musical, et bien à la mode...
Musicalement, je m'attendais à mieux vu l'ancienneté du groupe (alternance chant masculin et chant féminin maintes fois entendu et plutôt banal, rythmiques alambiquées et sans saveur, refrain un peu neu-neu, etc...) et vu qu'au final, l'ennui me guettait sournoisement, je décide donc de quitter la salle afin de retrouver un des correspondants, fidèle amateur d'underground afin de taper la discute et d'échanger nos points de vues respectifs sur la scène actuelle. Ce fut nettement plus enrichissant...

De retour dans la salle, nous allions enfin pouvoir assister au grand retour de SUPURATION, vétéran de la scène française, qui ont proposé un excellent show : gros son, execution parfaite, attitude très clinique qui colle parfaitement à leur style, lights ingénieux en osmose avec la froideur de leurs titres...
SUPURATION passa en revue les meilleurs titres issus de leur 1er album "The cube" (ainsi qu'un titre de leur demo "sultry obsession") et de leur dernier opus "Incubation" accouplés avec des titres du répertoire de SUP, que j'avoue ne pas connaitre mais je compte bien réparer cet oubli... tellement les titres sont accrocheurs, structurés et hypnotiques.
Bref, on a le droit à une heure de Death Metal froid (teinté d'ambiances Dark Wave) hypnotique, d'une précision chirurgicale...En un mot : Noble !

Fin de la soirée, retour à la maison...(après 2h30 de route).Une bonne soirée dans l'ensemble...

Etienne (avec en fond sonore "the cube" de SUPURATION)

--------------------------------------------------
Absence of war does not mean peace

Message

Billy2rivers
Visiteur


Date du message : vendredi 7 janvier 2005 à 17h56


Citation :

des titres du répertoire de SUP, que j'avoue ne pas connaitre mais je compte bien réparer cet oubli...

Tous les albums de SUP sont très bons, tu peux y aller les yeux fermés !
Néanmoins, je te suggère de commencer par "Chronophobia", sans doute le plus représentatif... et aussi le plus froid et clinique de leur discographie à ce jour !

"life could be worse..."

Message

Etienne
Visiteur


Date du message : vendredi 7 janvier 2005 à 19h09


OK merci !!

--------------------------------------------------
Absence of war does not mean peace

Haut de page