Aller au contenu

           

FORUM APBAT : Propos de M. Quartersan

Message

Webmaster
Visiteur


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 09h29


Message de M. Fortier président APBAT

A la suite et en complément du sujet " Chiot" ouvert sur ce même sommaire ,j'ouvre un sujet plus particulièrement à Serge Quartesan pour nous informer ,répondre aux questions des néophytes et amateurs chevronnés ou débutants pour tout ce qui concerne le pistage français . J'ai écrit sur le programme du Barais " on ne mesure la qualité du Maître qu'aux résultats de ses élèves " ,je pense sincèrement que "le Kaiser " est un Maître puisqu'en ce moment ses élèves lui foutent la pâtée.
Très bons échanges constructifs à tous et ne laissez pas les objets dans les champs !

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 10h47


11) Lorsque l'aide est sûr que le maître a terminé son parcours il sort de derrière le parasol et guide le chiot vers le piquet , et ensuite vers le fanion , auprès duquel ne se TROUVE PLUS son maître.

12) Lorsque l'élève est au pied du fanion l' aide AUSSI CON que cela paraît renifle le plus fort possible comme s' il voulait pister lui même .Si cela est bien fait , le chiot va l' imiter et va s'engager sur la piste.

13) C'est au moment précis où le chiot va s ' engager sur la piste que l'aide doit enfin prononcer la première parole qui est le mot magique CHERCHE.
Lorsqu 'il sera sûr que ce dernier est sur le bon chemin, il laissera filer un bout de cordelette pour libérer le futur champion.

14 ) A partir de cet instant , l'aide ne bouge plus, ne parle plus, et trois cas de figure peuvent se présenter.

1er cas : Le chiot suit la piste nez au sol et retrouve son maître.
2è cas : Le chiot ne quitte pas le fanion.
3è cas : Le chiot essaye de retrouver son maître à la vue et en battant le terrain.

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 11h30


CAS N° 1 : Lorsque le chiot retrouve son maître , ce dernier doit exploser de joie et caresser son èlève , lui donner de la viande ou des croquettes, et jouer quelques instants avant de rejoindre l ' aide pour l'analyse de l ' exercice. Je rappelle à ce sujet que seul l'aide sera capable d'analyser l'exercice car le maître dissimulé n'aura rien vu.
Pour continuer vous référer à la rubrique CONSEIL qui va suivre.

CAS N° 2 : Le chiot se désinterresse de l' absence de son maître, ne se détache pas du fanion , ne manifeste aucun signe d ' inquiétude. L'aide au bout de 5 minutes d ' attente en respectant le silence le plus complet remettra le chiot dans la voiture et ensuite fera revenir le maître à l'insu du chiot. Pendant tout ce temps l'aide n'aura prononcé que le mot CHERCHE.
Je vous conseille de changer de terrain et de recommencer en appliquant la procédure à la lettre. Si la situation première venait à se renouveler remettre le chiot dans la voiture , faire revenir le maître à l'insu du chiot , faire le point de la situation et arrêter là toute nouvelle tentative.
Le lendemain il faut recommencer, je le répète bien le chiot ne doit entendre que le mot CHERCHE et ensuite doit régner le silence le plus total. Si la situation du premier jour perdure vous aurez enregistré un échec. Je ne continue plus et je change de méthode.

Message

lionel
Visiteur


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 11h48


Salut Serge,
est-ce que l'on s'occuppe du sens du vent dans cette phase ?
si je t'ai bien suivi on piste 2 fois par jour ?
Tu parles de collier, pourquoi pas une bricole ( je pense au conditionnement )?
Merci
a+

Lionel F

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 12h13


CAS N°3

Le chiot affolé recherche son maître nez en l'air et bat le terrain.

2 cas peuvent se présenter : A) Il trouve son maître
B) Il ne trouve pas son maître.

A choisir je préfère la sitation B car un bon pisteur doit absolument avoir le nez au sol et ceci pour plusieurs raisons que nous verrons plus tard.

A ) LE CHIOT QUI RETROUVE SON MAITRE doit être récompensé car il a éxécuté sa mission. Ce cas de figure ne devra plus se représenter car votre élève prendrait vite la mauvaise habitude de quêter pour retrouver son dieu.
Pour remédier à cela il vous suffira dans les prochains exercices de tracer une piste en forme de manivelle qui s'éloigne de la zone de départ avec le vent dans le dos.
SI VOUS AVEZ SUIVI MES CONSEILS A LA LETTRE votre chiot sera obligé de mettre le nez au sol pour vous retrouver.
Cet exercice sera à renouveler en variant toujours la direction des angles en respectant à la lettre toutes les procédures.
Si au bout de trois séances vous n' avez pas obtenu un résultat positif il ne vous restera plus qu ' à changer une fois de plus de méthode .
Bien appliquée c 'est pour moi la meilleures initiation car pour s ' en sortir le chiot se sera débrouillé tout seul.
Nous avons donc amené notre chiot à prendre sa première INITIATIVE .
( SE SERVIR DE SON NEZ EN LE METTANT AU SOL )
Pour ceux qui sont passés à côté du sujet je leur donne rendez vous lorsque nous aborderons le débourrage à la nourriture.

B ) Le chiot ne trouve pas son maître : En traçant chaque fois une manivelle qui va en s ' éloignant , se référer à la situation N° 2. Si la situation perdure, vous aurez enregistré un échec.
Rendez - vous lorsque nous aborderons le débourrage à la nourriture.

Cela suffit pour aujourd ' hui j' attends les questions sur ce sujet.

Message

lionel
Visiteur


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 12h24


re,
tu as écrit "SI VOUS AVEZ SUIVI MES CONSEILS A LA LETTRE votre chiot sera obligé de mettre le nez au sol pour vous retrouver.
Cet exercice sera à renouveler en variant toujours la direction des angles en respectant à la lettre toutes les procédures."
Mais pour l'instant, on en est à 50 metres en ligne droite
Soit j'ai raté un bout, soit tu as zippé une phase
a+

Lionel F

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 12h32


A LIONEL

Si possible toujours vent dans le dos. Ce qui est facile lorsque l'on trace une seule ligne.
Fréquences des exercices en fonction de la disponibilité des dresseurs.

Je ne comprends pas la question de la bricole. Me la reformuler .

S QTS

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 12h39


A LIONEL

Lit comme il faut ou ma casquette va se soulever.

A chaque cas son remède .
Nous sommes sur la manivelle.

Message

lionel
Visiteur


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 12h52


je demandais pourquoi on ne mettait pas un harnais de pistage au chiot, plutot qu'un collier de façon à créer le reflexe mise du harnais = pistage
Soit pour la disponibilité, mais le plus souvent est-il le mieux ? combien de fois par semaine ?
a+

Lionel F

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 13h14


Encore une fois je parle pistage Francais donc j 'explique comment je fais . Comment j ' ai fais pour arriver en haut et y rester , y mener mes coequipiers.

En piste libre le chien ne porte pas le harnais .Il faut donc le conditionné comme tel.

Si tu veux faire du pistage RCI il ne faut pas s ' enmerder avec le baratin que je fais pour le moment et attendre que je passe au pistage au harnais.

Travail tous les jours .

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 19h08


CONSEILS :

Piquet et fanion servent à habituer le chiot au départ en pistage Français. Si vous ne pratiquez que le RCI un simple piquet de départ suffira.

Le maître ne doit en aucun cas appeler, se monter, et encore moins siffler si son chiot venait à s'éloigner du tracé .
Si vraiment le chiot n'y arrivait pas, en dernier recours l'aide doit le récupérer, le remettre dans la voiture et seulement ensuite faire revenir le maître.
L' exercice sera à refaire.
En principe un chiot revient toujours de lui même à son point de départ.

Le terrain doit être très vaste , plat et sans obstacles , de manière a ne pas offrir le moindre repaire au chiot, et éloigné de toute circulation au cas ou l'élève quitterait de la piste.

En aucun cas le chiot ne doit trouver de la nourriture sur la piste.

Pour ne pas mécaniser le chiot, vous devez toujours alterner la direction du départ et des angles.
Ne jamais poser d' objets dans un exercice de recherche du maître.

Le filet doit servir en absence de trous ou fossés.

Le tapis de sol sert à s'isoler de l'eau dans les trous ou fossés.

Le vent doit toujours être dans le dos du chiot.

PROGRESSION DES EXERCICES:

1 ) 50 pas en ligne droite.
2 ) 100 pas en ligne droite
3 ) 150 pas en ligne droite
4 ) 200 pas en ligne droite
5 ) 100 pas puis un angle à droite, et ensuite 50 pas.
6 ) 100 pas puis un angle à gauche et ensuite 50 pas
7 ) 100 pas puis un angle à droite , 50 pas puis un angle à gauche , 100 pas .
8 ) 100 pas puis un angle à gauche , 50 pas puis un angle à droite , 100 pas.
9 ) 100 pas en ligne droite angle droit à gauche 100 pas puis angle à gauche 100 pas.
10) 100 pas en ligne droite angle à droite 100 pas puis angle à droite 100 pas .

Les exercice 7 et 8 repésentent une manivelle qui va en s ' éloignant .
Les exercices 9 et 10 représentent un U renversé.

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 19h52


LA RECHERCHE D' OBJET : Concerne ceux qui ont passé avec succès la recherche du maître .

J'espère pour vous que vous avez obtenu un très bon rapport d ' objet et, que en plus d 'être amoureux de son maître votre chiot est devenu amoureux fou de son objet.
Si ce n'est pas le cas vous pouvez vous attendre au PLUS SOMBRE AVENIR .

En pistage d'après les anciens il existait une lignée de pisteurs qui appartenait à Monsieur ARGUEL .( Les RUINES de GERBAL )
Ce dernier a été le seul a avoir été champion de France avec le même CHIEN 4 fois de suite. Votre serviteur comme vous savez est aujourd'hui le deuxième.
Cette lignée s ' est éteinte avec GINKO des RUINES de GERBAL qui appartenait à Henry LAGALIS qui détient le record de participation aux finales avec le même chien.
A la perte de son chien le brave homme s'est adressé à moi pour avoir un chiot. Il est inutile que je fasse une prose pour vous expliquer pouquoi il est venu chez moi.
Lorsqu'il est venu récupérer le chiot son principal souci a été le test du rapport d ' objet.
Il est parti avec un chiot de la portée en T ( NEBRASKA - QUATRO )
Il est en C - TLS et devrait porter mes couleurs lors de la prochaine Coupe de France.
S 'il m'avait écouté il participait déja à la finale 2005.
Il se fâche tout rouge chaque fois que je lui dit Henry tu appartiens à la PREHISTOIRE .

Pour le moment je ne suis pas submergé par les questions et j 'en déduit à ma plus grande satisfaction que vous buvez mes paroles et que vous êtes surtout tous de mon avis.

Je reste ce soir à l'écoute jusqu' à 23 h 59 .

Bonne lecture et bonne réflexion.

Message

lionel
Visiteur


Date du message : vendredi 6 janvier 2006 à 20h00


salut,
tout de suite un angle droit ?

Lionel F

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : samedi 7 janvier 2006 à 07h28


Je disais donc que le débourrage du chiot méthode FATIO que j'ai accomodée à ma manière n'était vraiment utile qu ' à ceux qui voulaient faire du pistage libre avec l'objectif d ' ETRE et DURER dans le temps.

Avant de continuer sur le rapport d' objets en libre, nous allons ouvrir la partie : DEBOURRAGE AU TRAIT DE LIMIER .

LA CONDUITE D'UN CHIEN AU TRAIT DE LIMIER EST UN ART QUE TRES PEUT DE CONDUCTEURS MAITRISENT.

...........................C'EST UNE EQUIPE QUI TRAVAILLE !..............................

Le chien étant relié à son maître par une longe souvent appellé trait d'une longueur de 10 mètres que je compare à.......................................

.......................... UN CORDON OMBILICAL. ....................................

Ce cordon transmet au chien et vice versa différentes INFORMATIONS qui ont une influence POSITIVE ou NEGATIVE sur la qualité du travail.
Si la majorité des conducteurs ( es ) savent transmettre leurs émotions à travers ce cordon, rares sont ceux qui savent analyser et maîtriser les informations qui reviennent à travers ce même cordon.

LES METHODES DE TRAVAIL :

1) LE DEBOURRAGE A LA NOURRITURE
2) LE DEBOURRAGE AVEC LES OBJETS

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : samedi 7 janvier 2006 à 07h46


En ce qui concerne le débourrage à la nourriture les ouvrages déja cités font références.
C' est une méthode PREHISTORIQUE. Préhistorique ne voulant pas dire forcément mauvais car nous en avons quand même tirés des enseignements .C'est là que les mots ETRE et DURER prennent leurs pleins effets!
EX : Pour imager, l'homme préhistorique qui conduit REX de la GROTTE du VAL d' OR au trait a dans la main une massue .Aujourd' hui ce même conducteur doit avoir dans sa main sa " cervelle " et bien sûr de temps en temps un manche de PIC " pour FIXER des INTERDITS "
( Se référer au début de mon intervention rubrique chiot )

Pour ma part, toujours inspiré par Arnold FATIO qui caresse le sujet , j ' ai mis au point une méthode qui consiste à se servir uniquement des objets.
JE CONSIDERE QUE C 'EST MA METHODE CAR JE N'AI PAS ENCORE EU L'OCCASION SAUF ERREUR DE MA PART DE LA VOIR DANS UN OUVRAGE TRAITANT DU PISTAGE.
Cette méthode plus longue et plus complexe demande doigté et patience.
Bien comprise et bien appliquée elle est d ' une redoutable efficacité en fin de carriere du chien. Elle aura l'avantage lorsque vous serez au plus haut niveau de vous laisser une marge de progression si le besoin s ' en fait ressentir. ETRE et DURER.
Deux ingrédients sont indispensables pour atteindre sans trop de problèmes le BUT recherché.

1 ) LE CHIEN DOIT POSSEDER L 'AMOUR DE L' OBJET.
2 ) LE CHIEN DOIT SAVOIR RAPPORTER OU MARQUER LES OBJETS.

LA ENCORE SI VOUS AVEZ LA CHANCE D'AVOIR UN SUJET ISSU D'UNE LIGNEE DE PISTEURS VOTRE TRAVAIL N'EN SERA QUE PLUS FACILE.

TRAVAIL PLUS FACILE A CONDITION D'ETRE A LA HAUTEUR.

ETRE et DURER - FIXER DES INTERDITS - PREHISTOIRE - PISTAGE MODERNE - CORDON OMBILICAL autant de mots qui doivent attirer notre attention

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : samedi 7 janvier 2006 à 09h31


MATERIEL NECESSAIRE :

1 piquet , 1 fanion , 1 longe de 10 mètres , 1 longe ou laisse de 5 mètres, 1 harnais , des objets , des récompenses.

RECOMMANDATIONS :

1 ) Pour toute l' initiation les tracés seront éffectués par le maître.
2 ) Les objets doivent avoir séjournées au moins 1 heure dans la poche du traceur.
3 ) Lors de la dépose du ou des objets faire un gros point chaud qui sera atténué dans le temps.
4 ) Au début l'objet doit être bien visible. ( non pas pour le chien mais pour le conducteur )
5 ) Si vous menez conjointement libre et trait je conseille la fréquence suivante :

1 exercice à la longe pour 2 exercices en libre ( chien au débourrage )
1 exercice à la longe pour 5 à 7 exercices en libre ( chien débourré )

8) Comme toujours penser à varier le sens des départs .
9) Pour les premiers exercices choisir des terrains en herbe.

EXERCICE 1

Choisir le terrain.
Planter le piquet.
Poser l' objet au pied du piquet.
Faire 10 pas et planter le fanion.
Faire 30 pas et revenir vers la voiture .
Le chien resté dans la voiture sera équipé du harnais.
Tenu très court il sera mené vers le piquet.
Lorsque le chien découvrira l'objet posé au pied du piquet le conducteur commandera immédiatement le mot magique CHERCHE et à partir de là 3 CAS peuvent se présenter .

a ) Le chien découvre l ' objet et , après une courte hésitation ou non s'en empare et le remet immédiatement à son maître en s ' asseyant devant lui.

b ) Le chien découvre l ' objet et hésite à le prendre.

c ) Le chien découvre l ' objet , s' en désintéresse , joue avec , ou le prend en gueule et, commence à pister.

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : samedi 7 janvier 2006 à 10h03


Il est presque 10 heure .
Toujours pas de réactions .

Je continue:

ANALYSES ET REACTIONS DU CONDUCTEUR.

a ) Nous voici dans le cas idéal , et l ' avenir peut être envisagé avec sérénité. L'instruction du rapport d ' objet en libre a été bien mené. Il ne reste plus qu 'au maître à prendre le précieux objet et à récompenser comme il se doit son élève.

b ) Nous sommes encore dans un cas favorable mais l ' amour de l' objet se confond déja avec l' amour de la piste.
Doigté et observation seront de mise de la part du conducteur.
La réaction du conducteur sera de commander immédiatement apporte et ne laisser aucun autre choix ou alternative à son élève.
Dès la remise de l' objet l' élève doit être immédiatement récompensé.

c ) Le plus SOMBRE AVENIR est promis à cette équipe. Il ne fait aucun doute que le rapport d' objet a été mal travaillé et que l ' amour de la piste soit plus fort que tout le reste.
Courage , rien n'est perdu , il vous suffira de vous armer de patience et , d' appliquer les réactions du cas ( b )

Le cas ( c ) est l' un des symptôme indicateurs que nous avons de fortes chances d' être en présence d' un sujet qui aime pister .
Avec les gracieux sujets du PLATEAU du VAL d' OR c'est souvent le cas lorsque les conducteurs n'écoutent pas ce que je préconise dans le service après vente. Heureusement il y a le " vieux fou " pour rectifier le tir !
Pour les exercices qui vont suivre et qui sont adaptés aux chiens qui rapportent les objets je vous incite à toujours appliquer les recommandations de l'exercice N° 1 .
Cet exercice sera répété 3 fois.

Je vais maintenant sortir et passer moi même à l'application avec
ATTILA " dit Adolf " du Plateau du Val d'OR.

Message

elisabeth
Visiteur


Date du message : samedi 7 janvier 2006 à 12h17


1 question
cas de figure ou le chien veut continuer la piste l objet en gueule.
vous dites que le rapport d objet a ete mal travaillé. le cas de figure est un chien de 3 ans ring 2, ring 3 dès que sa blessure est guerri et que l on a débuté tardivement en pistage.
rapports d'objet ring executes parfaitement, sans machonner et avec plaisir.
ou le bat blesse?

Message

QUARTESAN
Nouveau membre

Voir plus


Date du message : samedi 7 janvier 2006 à 12h40


A Elisabeth.

Encore une bonne question .
Attention dans ce que je dit je suis toujours dans le contexte du chiot et du chien qui ont été débourré en pistage.

Question : Quand vous dites " ou le bat blesse " je dois comprendre que vous me demandez que faire pour y remédier !
Au quel cas il faut bien lire b et c qui disent à un moment de commander APPORTE et de ne laisser aucun autre choix à votre élève.

S QTS

Message

martine
Visiteur


Date du message : samedi 7 janvier 2006 à 12h47


Monsieur Quartesan dit :
Citation :

l'exces de flair facilite le travail de piste, qui dit facilité dit rapidité... dit faute Il y a des combines pour freiner le chien

Après le débourrage du chiot avez vous l'intention de parler des techniques pour améliorer la tenue de piste du chien en libre

Haut de page