Aller au contenu
  

Livre d'or d'ORAN-LA-MARINE.COM - A.E.E.M.O.


Vos messages apparaitront après la validation par le Webmaster (responsable) du site.

Nombre de messages : 729

Signer le livre d'or

Message laissé par Charles J. 09/12/2012 à 16h59

Note : 10/10

Je suis né en 1941 au n°2 du bd Oudinot.
En voyant toutes ces photos...je pleure.
Je remonte la rue de Gênes,je traverse la place d'Armes,je passe devant l'Hôtel Martinez,le Bd Gallieni,jusqu'au lycée Lamoricière.
Je n'oublie pas le moutchou au début de la rue de la Vieille mosquée pour acheter ma ration de Torraïcos et de bâtons de réglisse...et je continue de pleurer sur mon pays perdu.

Message laissé par Bruno 07/12/2012 à 15h41


Un conte de noël écrit par René Montaner est désormais visible dans la rubrique "News", n'hésitez pas à le consulter !

CLIQUEZ ICI !!! Conte de Noël 2012 de René Montaner

Passez d'excellentes fêtes de fin d'année !!!

Bruno Carbajal.

Message laissé par Fangouse M. 03/12/2012 à 13h47

Je ne sais pas si c’est un conte mais c’est un de ces petits bonheurs qui quelquefois remplacent bien des cadeaux !

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé chanter. Comme disait ma mère, sans ostentation mais avec un soupçon de fierté, j’avais “un joli brin de voix”. Je fus donc dirigée vers l’Eglise St Louis où je retrouvais M. Joseph INESTA (chef de choeur) le Père Lhostie, ma voisine Sylou,entre autres. En plus des répétitions, des chants lors des cérémonies religieuses (processions, mois de Marie) nous chantions pour les messes de mariage.

Puis il fut décidé que, pour la prochaine messe de minuit, je chanterai en solo “Douce nuit, sainte nuit”. Panique à bord.

Interdiction m’était faite de chanter “à tue-tête” pour ne pas casser ma voix (Bruel n’a rien inventé...). Je devais aussi veiller à ne pas prendre froid pour ne pas être enrouée.

Le grand soir arriva. Entourée de ma mère, mes soeurs et frère, je me rendis à l’Eglise. La joie le disputait à l’appréhension. Serais-je à la hauteur des trésors de travail et de patience qu’avait investis M. INESTA ? Un seul regard sur “mon petit monde” me rassura.

Pourtant, quelque chose manquait à ce bonheur. Le coeur n’y était pas totalement. Un malaise indicible sur lequel mon jeune âge ne pouvait mettre des mots.

Du haut de la tribune, près des grandes orgues, je fouillais du regard la foule de fidèles qui se pressait.

Tout à coup il fut là. Le front haut et malgré tout humble dans cette demeure. C’était mon père qui rejoignait les autres. Il était venu !!! Alors, levant la tête vers la tribune, il me sourit et me fit un signe qui semblait dire : “tu vois, pour toi ce soir j’ai fait une exception...”

Je sus alors que les chants, les répétions étaient autant de prières lancées vers le Ciel. Ce soir-là, elles furent entendues.

Bisous à tous où que vous soyez.
Marcelle

Message laissé par Parra A. 03/12/2012 à 13h43

C’était à Oran, il y a bien longtemps… Oui, en décembre 53 si j’ai bonne mémoire… Comme d’habitude, il faisait très beau malgré la fraîcheur de l’hiver qui se faisait sentir. Les vacances de Noël étaient déjà commencées et rien que de penser à cette belle fête qui arrivait à grands pas, nous étions heureux et plein d’espoir. Les rues de la Marine étaient très animées ; elles n’étaient pas décorées et il n’y avait pas de guirlandes aux fenêtres, mais les cris joyeux des enfants et le parler des gens de ce quartier les rendaient si belles… J’avais 8 ans et, comme chaque année à cette même période, ma mère préparait de bons rosquillos à l’anis et des mantecaos avec de la cannelle par-dessus, pour pouvoir les manger lorsque toute la famille serait réunie le soir de Noël. Je me souviens que quand elle commençait à faire ces bons gâteaux je voulais toujours l’aider : « me deje usted alludarla mama ! ». En effet, tripoter la pâte et la rouler entre mes doigts me plaisait beaucoup mais elle me l’interdisait sous prétexte que je n’avais pas les mains propres

Message laissé par Parra A. 03/12/2012 à 13h42

Comme elle était malvoyante, je profitais de lui piquer un petit bout de pâte que je malaxais pendant un long moment en lui donnant de nombreuses formes. Je finissais par le jeter car, en effet, la pâte changeait de couleur… Aussi, pourquoi, ne me disait-elle pas d’aller me laver les mains ? Aujourd’hui, avec le recul, je la soupçonne de ne pas me laisser l’aider pour pouvoir dire à la famille que c’était elle qui avait tout fait de A à Z (que mala lengua que je suis… pardon Maman !). Il est vrai que j’ai moi-même ce petit défaut aujourd’hui : quand je fais quelque chose que je sais que ça va plaire, je ne veux l’aide de personne…
Une fois les « llandas » pleines de ces fameux gâteaux, c’était mon frère qui devait les porter pour les faire cuire chez M. Ruiz, notre boulanger de la rue de Lodi. J’étais trop petite encore pour les porter moi-même mais je suivais mon frère toute fière… Que ça sentait bon lorsque nous allions les rechercher ; j’avais hâte d’arriver à la maison pour les goûter. Ma mère les rangeait tout de suite car disait-elle « si los dejo à la vista , no queda ni uno para Navidad !». Et elle avait bien raison…

Message laissé par Parra A. 03/12/2012 à 13h38

Le 24 décembre arrive enfin. Comme tous les enfants, je suis un peu énervée et je reçois quelques « calbotes » de mon frère. Je cris « Mama !... » mais elle ne m’entend pas ou ne veut pas m’entendre, elle est trop occupée à préparer le dîner de ce soir ! Plus tard, on se fait beaux pour la messe de minuit. L’Eglise Saint-Louis est pleine à craquer. On prie et on chante tous en chœur. C’est magnifique !... La messe finie, tout le monde repart chez soi le cœur plein d’allégresse. On se retrouve la famille au complet, il y a même une tante veuve avec ses trois enfants. La pièce où nous habitons est petite mais en se serrant il y a de la place pour tout le monde. Si un ami passe par là, il peut même rentrer aussi. Ma mère avait déjà étalé sur la table tout ce qu’elle avait de bon : tourron, rosquillos, mantecaos, sans oublier la « cascaruja » et les fruits secs de toutes sortes. Pour la boisson, je ne sais plus, certainement de l’anis dulce pour les adultes et de la limonade pour les enfants. Que la fête commence ! On raconte des histoires, on rit, on chante des « Villancicos » on joue même de la « zambomba » et aussi de la « « pandereta ». Que du bonheur ! Le temps passe sans qu’on s’en aperçoive et, vers quatre heures du matin, alors que les yeux commencent à picoter, tout le monde décide de rentrer chez soi et d’aller au lit avec l’espoir que le Père Noël gâtera au moins les enfants… A mon réveil, au matin du 25 décembre, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis, assise sur une chaise, une belle poupée aux cheveux blonds et aux yeux bleus, avec de vrais habits ; j’étais enchantée. Vous allez dire, ce n’est rien d’extraordinaire une poupée pour une petite fille, et bien pour moi oui, c’était merveilleux car je n’avais jamais fait de commande au papa Noël et c’était la première fois qu’il se rappelait de moi. Je paierais cher pour revivre un Noël comme celui-là.
JOYEUX NOEL A TOUS ET PAIX SUR LE MONDE !

Message laissé par René M. 27/11/2012 à 23h41

Les Petits Contes de Noël...

Chers Amis des Hauts et Bas quartiers de la Marine Oranaise, voici venu le temps de " l'Avent" ...c'est à dire celui où les hommes et les femmes ...de bonne volonté et Dieu sait s'ils sont nombreux à la Marine !... commencent à préparer la fête de Noël.

Comme j'ai déjà eu l'occasion de le faire au cours de ces dernières années, il est temps je crois ,de vous adresser le sujet de l'édition 2012 qui,je l'espère, suscitera de beaux récits inédits.

Comme j'avais noté que , l'an dernier , "la Place de la République" n'avait pas connu une grosse fréquentation je vous propose cette fois un thème plus général de manière à permettre à chacune et chacun d'entre vous de composer un texte ,en prose ou en vers, d'une longueur maximale de page A4.

Alors pour cette année,voici le sujet que je vous propose:
" Racontez- nous quel est le plus beau cadeau que vous a apporté le Père Noël au cours de vos années passées à Oran ,lorsque vous étiez encore qu'une ou un enfant ...
A défaut ,vous pourrez nous dire quel est ,à votre tour, le plus beau cadeau que vous pensez avoir offert à vos enfants,à votre épouse ou aux personnes qui vous sont chers! "
Voilà,vous avez un mois devant vous pour nous livrer "quelques secrets" qui, j'en suis intimement persuadé, vont vous et nous donner... plein d'émotions.
Merci d'avance à toutes celles et ceux qui apporteront" leur petit cadeau" au pied de ce sapin des contres de Noël de la Marine Oranaise.
René Montaner

Message laissé par ERNST 26/11/2012 à 14h43

Note : 10/10

Bonjour à tous, Si vous voulez écouter la radiorpni suivre ses liens.
Je vous souhaite une bonne écoute;
aMICAKELENT
Jean Pierre ERNST
http://radiorpni.vestaradio.com/

Message laissé par Fangouse M. 16/11/2012 à 11h22

Merci à ce Livre d'Or où nous nous sommes inscrits. Et à ses auteurs, nous disons tout le mérite. Mille messages, de ci, de là semés, comme aux 4 vents des grains de blé. Comme ces grains, depuis 50 ans avons germé et à notre tour la vie avons donné. Que reste-t-il de nos jeunes années? Les souvenirs de chacun, additionnés.Tous nous parlent de cette Terre comme bouée jetée à la mer.Ils sont joyeux ou amers, mais au sol natal nous relient impacablement comme fil d'ariane. A l'automne de la vie sommes à présent, nos regards en arrière plus fréquents, vers cette Terre où ne sont plus nos maisons, mais le coeur a ses raisons ........

Message laissé par Jo B. 10/11/2012 à 20h07

Je vous fais part ci dessous d'un message reçu d'une oranaise domiciliée autrefois à Miramar et ayant fréquenté Sédiman....Il s'agit d'Odile Cervlla, épouse Pernin:

"Je suis née le 12 Janvier 1934, et ma soeur Amélie Navarro le 15 Mai 1936, mais sans doute la connais-tu, car elle demeure avec son mari sur la Côte d'Azur. Nous habitions Miramar.

J'ai bien retrouvé des élèves : SUCH Yvette ??, VALLET Andrée, KIMMOUN Léa, qui d'ailleurs habitent sur la côte;

Je ne me souviens pas de tous les noms, mais quelques uns me reviennent : Annie Seguin, les soeurs Penazzo, Benyahia, Holdrinet, Seban.

Moi, j'habite depuis janvier 1963, la Haute Savoie.

C'est d'ailleurs à la suite d'annonces faites dans l'Echo d'Oranie que j'ai retrouvé les trois camarades citées, par contre, mes annonces dans le site "L'ANNUAIRE P.N." n'ont donné aucun résultat.

Mes camarades, pour la majorité bien qu'étant au CC. SEDIMAN, venait pour la plupart, comme nous, des quartiers d'Eckmulh, Choupot ou du centre ville.

En effet, peut être par ton forum et site, certaines se rappelleront..

Merci

Amicalement P.N.
Odile ........"

Si vous avez connu Odile, elle serait heureuse d'avoir des nouvelles de camarades de classe;merci pour elle.

Message laissé par Hilli . L. 07/11/2012 à 11h52

Note : 10/10

C'est en cherchant coté marine sur Oran(modelisme et maquettisme,club ou association dans l'Oranie)que je suis tombé sur votre site,qui m'a ému en voyant les photos historique d'Oran,je suis natif d'Ain-Témouchent,on se rendait assez souvent à Oran avec mon père pour diverses courses,beaucoup de belles choses passées dans ma vie disparaissent,seules qui restent ancrées dans ma mémoire"mon enfance franco-algerienne" elles sont bien gravées...Je vous remerci de ce beau moment passé sur votre site et du beau travail que vous faites,je suis rempli d'admiration,j'y reviendrai...

Message laissé par René M. 18/10/2012 à 21h58

Sur un Coup de Tête !...

Pendant que sur le site du Forum de l’Aeemo, on s’interroge sur la suite à donner à l’aménagement de La Place Isabelle… (la bien nommée) en un terrain omnisport, capable de satisfaire, en priorité, tous les besoins …sportifs, des jeunes de la Calère… je ne bouderai pas le plaisir de rappeler à toutes celles et ceux qui étaient présents à Santa Susanna en Juin dernier qu’enfin nous sommes lavés… de l’affront que nous avons subi, lors d’un certain match France-Espagne auquel nous assistions devant le grand écran de l’Hôtel-Tahiti !
Devant un public Catalan qui ce soir-là ne parlait pas d’autonomie et encore moins d’indépendance mais était entièrement acquis à la cause de la « Roja* »!...nous avons assisté à un match très crispant… jusqu’au moment où, un deuxième but inscrit sur pénalty est venu ruiner tout espoir de victoire des Bleus.
Alors, c’est avec beaucoup d’incertitude que nous nous sommes installés, mardi soir, devant nos écrans, pour voir à quelle sauce allait être mangé « le Coq gaulois ».
Cocorico !! voilà qu’après avoir regardé les espagnols jouer, presqu’entre eux …pendant 45 minutes, les Bleus sont passés à l’attaque et là, chers amis, ils nous ont offert ce qu’ils sont capables de faire de meilleur !
On n’en croyait pas nos yeux tellement les passes, les tirs, les duels …tout leur réussissait.
Ce fut un foot-ball de rêve…jusqu’à la 93ème minute ou, d’un centre millimétré, Franck Ribéry fit la passe décisive à Olivier Giroux dont la tête décroisée magnifique…porta l’estocade qu’on attendait tant.
Je crois bien que Manolo, la fameuse mascotte de la « Roja » a du ranger sa grosse caisse discrètement tandis que mes dernières pensées allaient vers ces supporters français qui devaient se trouver mardi soir denier, devant le grand écran du Tahiti-Playa et savourer, comme il se doit, la performance de ces petits Bleus en maillot blanc !
Comme on aurait aimé être des leurs !

Message laissé par René M. 18/10/2012 à 21h57

SUITE PAGE 2
Bravo et Merci les Bleus
René
* Roja : Surnom de l’équipe d’Espagne qui vient de la couleur de son maillot rouge.
PS : Enfin…si je devais ajouter une nième proposition à l’aménagement de la Place « Isabelle »…je suggère qu’elle puisse être équipée d’un écran géant …ceci afin d’assister aux grands évènements sportifs ou encore à quelques projections, comme au bon vieux temps du « cinéma Paradisio ».

Message laissé par Rubio F. E. 09/10/2012 à 16h48

Note : 10/10

7 octobre , encore une journée de retrouvailles pleine d'émotions de joies et de souvenirs qui remontent à la surface. Malgré le temps qui passe nous nous retrouvons avec la même foi autour de la vierge de Santa Cruz, souhaitons que l'année prochaine nous soyons encore toujours là pour une telle journée et nous retrouver dans "notre quartier La Marine" Bonne santé à tous à bientot

Message laissé par Boukouya .. .. 08/10/2012 à 14h36

pour la troisieme fois bruno le 16 decembre 2011,kheira le 7 mars 2012et le 30 septembre 2012 a 7h15 apres des annees de souffrance par une terrible,maladie et depuis le deces de son frere jumeau samy est tombe tres malade ;sa maladie c est accelere et en 6 mois ses enfants samy frank et sandy etmoi meme,l avons vu lutter et le 30 09 2012 samy est parti rejoindre bruno :un pere et un mari que l on n oubliera jamais chantal son epouse

Message laissé par Bruno 17/09/2012 à 10h14

Un nouveau texte intitulé " Par la magie du patrimoine".
de René Montaner a été rajouté dans les News.
CLIQUEZ ICI pour le lire !!!

Message laissé par Fangouse M. 30/08/2012 à 16h55

Trente jours se sont écoulés depuis le dernier message de René Montaner. Et, comme soeur Anne, je ne vois rien. Mais où sont passés nos poêtes, nos conteurs, nos "diseurs de tontérias" et autres champions de la plume sergent major ????

Message laissé par René M. 30/07/2012 à 19h34

C'est le temps des Médailles...

Après avoir passé " avec succès" ,le Grand Oral de Santa Susanna...les anciens élèves de la Prestigieuse Ecole Emerat de la Marine Oranaise,observent et c'est bien normal...une période de trève que l'on pourrait qualifier " d'olympique! ".

Que l'on soit allongé sur une plage de sable fin ou encore ,assis à l'ombre d'un chêne ou d'un figuier...
ce qui est déjà plus difficile...l'heure est à la lecture avec nos écouteurs auriculaires branchés sur nos stations préférées ou sur la bibliothêque musicale de nos MP3 ou 4...)

Alors,que l'on soit cigale ou fourmi,il faudra bien nous résoudre à vivre de plus en plus branché...au risque de passer pour un " Has Ben * " ce qui pourrait apparaître
comme la pire des injures ...aux yeux de nos petits enfants,convertis ( quelque soit leur âge) aux pratiques d'un monde de plus en plus virtuel !

Dans ces conditions,je ne vous cache pas tout le plaisir que j'ai ressenti en regardant les Jeux de Londres.

Après une cérémonie d'ouverture qui ne m'a pas emballé,je me demande encore comment les sujets de sa très gracieuse Majesté ont fait ...pour faire disparaître certains décors...mais où sont passées les collines ?

( voir le message suivant...)

Message laissé par René M. 30/07/2012 à 19h04

( suite du premier message)

Ah ! ces Anglais...quelle classe...toujours smart,flegmatiques au possible,et un humour bien ancré dans leurs traditions.
J'ai ouï dire qu'ils aimaient beaucoup les livres...surtout les Sterlings !
Bon,après le "bisness" place aux médailles.

Hier au soir,j'ai frolé la crise cardiaque en regardant nos quatre nageurs du 100 mètres ,battre de quelques centièmes de seconde la prestigieuse équipe américaine.
Ils ont été " Phénoménal ! "
La suite ne devrait pas être mal,non plus.
Enfin et pour conclure ,je dois vous dire que,il y a quelques jours,mon " Grand Frère " Guy est passé à Montauban,avec son épouse.
Au cours de son séjour ,il m'a offert ...la médaille d'Argent qui a été frappée à l'occasion des manifestations du 12 Mai dernier à Marseille.
Sur celle ci,on trouve ,entre autres inscriptions,les mots de...Mémoire, Transmission Exode...

Croyez-moi,si vous voulez,mais pour Moi... elle en vaut bien d'autres et,qui plus est, elle est très belle.

En attendant la prochaine rentrée,je vous souhaite à toutes et à Tous,les vacances...les meilleures.
René

* " Has ben " : angliscisme qui désigne quelqu'un de dépassé ...qui n'est plus dans la course.

Message laissé par Fangouse M. 19/07/2012 à 17h49

Permettez qu'à mon tour je souhaite un joyeux anniversaire à Guy et à Mathias. J'espère très fort qu'ils pourront jouer "leur numéro de duettistes" pendant très longtemps encore.
Ce 19 juillet m'est d'autant plus chère qu'elle a vu naître mon 2è fils, mais en 1973.
Encore tous mes voeux et plein de bises oranaises.
Marcelle

Haut de page