Aller au contenu
  

Anthologie d'Or de la Poésie Française : Livre d'Or

Bienvenue à vous !

Nombre de messages : 275

Signer le livre d'or

Message laissé par Marc Piallat 20/05/2006 à 14h45

joli travail Robert, succès mérité.
amicalement

Marc

Contacter

Message laissé par Francomano 18/05/2006 à 00h52

Note : 10/10

super

Contacter

Message laissé par Partner 16/05/2006 à 17h13


Très sympa, bravo
Grossiste en jouets

Message laissé par Alexandra 01/04/2006 à 19h01

Note : 10/10

Ce site est super. Félicitation !!!

Contacter

Message laissé par Louvinix 23/02/2006 à 05h34

Plus d'informations sur Jean Goudezki
Poète chansonnier du cabaret du Chat Noir
Il réalise le premier sonner holorime de la langue française
Toulouse Lautrec lui dessinera plusieurs litographies pour ses chansons.
Une histoire découverte il y a peu de temps !!!
une seule adresse : http://goudezki.over-blog.com/

Contacter

Message laissé par Jean Fleurant 07/02/2006 à 21h26

Note : 9.5/10

Je vous felicite pour ce beau et tres utile site. Je vous encourage de continuer sur la meme lancee sinon de continuer de vous ameliorer car ces genres de travail son tres importants et meriteent bien detre encourage.

Contacter

Message laissé par danielle 31/12/2005 à 21h54

Note : 9.5/10

2005 se termine bienvenu 2006 pour élever la poésie au zénith du monde entier grâce à l'éclat de cette anthologie si riche de mots et de gens formidables que notre ami Robert Lauret a bien voulu mettre au grand jour...MERCI! et bonne année à toutes et à toutes ami(e)s de la poesie

Contacter

Message laissé par Marcek 26/12/2005 à 21h24

Bravo Robert pour cette nouvelle mise en page plus riche de renseignements divers !

Contacter

Message laissé par Raphaël Zacharie de Izarra 15/12/2005 à 21h42

L'IMMORTEL

Je suis l'oiseau, le songe et le vent. Je vagabonde, chante, plane, survole petits chapeaux et grands édifices. Je m'amuse de vos soucis, me moque de vos drames domestiques, raille vos valeurs ajoutées, d'un rire fais voler en éclats vos chères certitudes, vos doutes les plus affreux.

Cimetières, coffre-forts, confort : tout ce qui vous hante, vous préoccupe, vous absorbe, j'en fait des ronds de fumée, des auréoles malicieuses pour ma tête pleine d'azur.

Vous me visez d'une flèche de plomb, votre tir grossier n'effleure même pas le bout de mon aile. Vous tentez de me crucifier de vos pointes d'ironie mais mon éclat a les vertus du diamant : tout se brise contre ma face. Vous me désignez d'un index moralisateur, je vous retourne le geste d'un pouce relevé qui signifie : gloire aux étoiles et paix sous vos semelles !

Parce que je suis loin de vos petits dimanches d'hiver, à des lieues de vos fins de mois difficiles, aux antipodes de vos boutons de chemisettes, vous me reprochez de n'être qu'un guignol sans poids ni ancrage sur votre sol de béton.

Vous me traitez de fou, vous les mortels ensommeillés, parce que j'ai succombé à l'appel du large et vogue vers l'infini, rêvant d'espaces tempétueux, de chevauchées éternelles, d'aubes sans fin, emporté par le radeau de mes muses, les voiles gonflées par le souffle de la Poésie.

Raphaël Zacharie de Izarra

Contacter

Message laissé par fran 23/11/2005 à 12h38

Note : 8.5/10

superbe ce site. j'ai oouverts mes pages aux poetes qui doivent être soit breton soit écrire sur la Bretagne

Contacter

Haut de page