Aller au contenu
  

Anthologie d'Or de la Poésie Française : Livre d'Or

Fin de la version gratuite de nos services

Nous cesserons de proposer nos modules en version gratuite dès le 1er septembre 2018. Si vous êtes le webmaster de ce service et souhaitez continuer d'utiliser ce dernier à partir du 1er septembre prochain, veuillez vous connecter à votre compte membre I-Services et choisir l'une de nos formules avec ou sans abonnement.

Bienvenue à vous !

Nombre de messages : 275

Signer le livre d'or

Message laissé par fran.z 08/02/2005 à 20h10

Note : 7.5/10

anne, une amie, m'a indiqué ce site, je ne le regrette vraiment pas

Message laissé par pierfetz(nom d'écriture) 01/02/2005 à 18h40

Note : 9.5/10

La poésie et la philosophie nous ont déjà réunis depuis un bon moment et ce n'est pas la modeste contribution d'un Pierrot rêveur, poète et philosophe, implanté dans le réel, qui ajoutera à ton palmarès.....Continues à nous émerveiller par la passion que tu mets dans tout ce que tu organises!
Pierre

Message laissé par mariohl 31/01/2005 à 15h31

Note : 9.5/10

Bravo pour votre site! De formation littéraire et passionnée de littérature, je me promène avec bonheur dans ce dédale de ces "bienfaiteurs" de l'esprit que sont les écrivains en général et les poètes en particulier.
J'ai trouvé votre bannière sur le site de Renée Jeanne Mignard (à laquelle je viens de consacrer une page de mon site, rubrique "mes coups de coeur".)
Cordialement,
marie-louise

Message laissé par P C 30/01/2005 à 23h11

Note : 9/10

Bonsoir

Je remercie Mr Lauret R administrateur qui a repris 15 de mes écrits sur son merveilleux site de poésies françaises et remercie chaleureusement une gente dame nommée Natacha Peneau pour sa recommandation

PC alias CéPYGé.X

Message laissé par Jeanne Chanteplume 30/01/2005 à 21h09

Note : 10/10

Je n'ai qu'un mot...Eblouissant!!!!
Quel charme....je suis émue en découvrant ce trésor et ne trouve pas les mots.....Merci pour tant de beauté! Combien est belle notre langue et.....comme je suis heureuse de pouvoir l'approcher en toute humilité.
" Bon dieu...qu'c'est beau"comme dirait Margot....
MERCI mille fois.....tendresse de Jeanne

Message laissé par toto 28/01/2005 à 19h10

videos x

superbe site trés interessant

Message laissé par anne s 28/01/2005 à 18h17

Note : 8/10

lapoesie, c'est de la musique, j'ai adoré ce site

Message laissé par BOUZIANE Abdelhamid 27/01/2005 à 23h10

Note : 8/10

JE VIENS DE DECOUVRIR VOTRE SITE ET JE ME REPLONGE AVEC DELICES DANS LA POESIE FRANCAISE QUI A BERCE UNE PARTIE DE MA VIE. BRAVO.

Message laissé par Raphaël Zacharie de Izarra 27/12/2004 à 20h46

- Votre plume et mon aile -

(Conseils à une jeune novice de la plume.)

Puisque vous souhaitez si impérieusement enfanter de votre plume, osez l'aventure des mots. Les muses daigneront dispenser leurs secrets à un coeur si avisé. Ces prêtresses de la lyre élisent dans un premier temps ceux qui savent se montrer dignes de leurs avances. Et je vous sais amoureuse de leurs chants inaccessibles. Vous faites donc partie du Parnasse des postulants. Faites chanter votre plume et séduisez les dieux, ils vous le rendront bien.

Avec adresse, patience et rigueur maniez toujours dans le bon sens la langue, creusez avec sagesse le verbe, cherchez avec justesse la délicatesse ou la brutalité de votre verve, affirmez votre style, puis modérez-le : tout est dans la mesure, le bon goût, la discrétion. Tout en évitant de tomber dans la banalité. On peut briller sans être vain, de même qu'on peut être bon sans être stérilement agité. Sondez les ténèbres de votre encre et révélez son éclat : le miracle de l'Art est là.

Message laissé par Raphaël Zacharie de Izarra 26/12/2004 à 15h18

Depuis toujours je considérais Alphonse comme un pauvre homme plein d'indigences. Lui, gentil, chaleureux, inconscient de l'image qu'il donnait me saluait toujours avec un grand sourire. En répondant à son geste j'affichais en sa direction un sourire tout aussi épanoui que le sien mais pensais tout bas : "pauvre type d'alcoolique, minable, raté, crétin, pauvre abruti d'analphabète, méprisable réceptacle à vinasse !"

Alphonse rendait volontiers service. Je profitais souvent de sa disponibilité d'alcoolique pour lui confier les tâches les plus ingrates. Je décrétais que quelques verres de piquette suffisaient pour le remercier de son dévouement, estimant qu'un semblable abruti ne pouvait que se réjouir de recevoir un tel salaire. Précisons que systématiquement je lavais avec soin son verre après usage, dégoûté par les exhalaisons douteuses de l'individu.

Haut de page