Aller au contenu
  

Généalogie Lagoutte et Remacle : Livre d'Or

Fin de la version gratuite de nos services

Nous cesserons de proposer nos modules en version gratuite dès le 1er septembre 2018. Si vous êtes le webmaster de ce service et souhaitez continuer d'utiliser ce dernier à partir du 1er septembre prochain, veuillez vous connecter à votre compte membre I-Services et choisir l'une de nos formules avec ou sans abonnement.

Oui, c'est là que vous pouvez me laisser un petit mot...

Nombre de messages : 93

Signer le livre d'or

Message laissé par La Famille 26/01/2016 à 19h36

J'ai appris que vous étiez atteinte de la maladie d’Alzheimer. Peut-être vous souvenez-vous de vos cousins Remacle et des belle retrouvailles en 1997, en tout cas, nous nous en souvenons avec émotion. Merci chère Simone.
Cousins Remacle des Ardennes wallonnes.

Message laissé par Linda Taburet 21/04/2014 à 11h35

très beau site! j'ai pu découvrir la famille de ma grand mère sur la photo des sabotiers: marguerite fleury que j'ai bien connu avec sa soeur jumelle victorine! merci

Message laissé par Lagoutte F. 18/05/2011 à 19h44

Quand j'ai débuté la généalogie de mon mari je n'avais rien que la naissance de mon beau père en normandie j'ai rencontré madame Simone LAGOUTTE qui m'a été de bon conseil j'avais laissé un peu de coté mais je vais reprendre tout ça en main je tiens encore à remercier cette dame de tout coeur pour sa gentillesse et ses conseils

Message laissé par Sylvie23 30/03/2011 à 16h49

Une découverte sympathique du site, merci pour ca, je reviendrais et j'en parlerais autour de moi !

Message laissé par Alphonse W. 31/10/2010 à 20h16

Bonjour

Le hasard m’a amené sur votre site que j’ai découvert avec beaucoup de plaisir.

je me dois de vous féliciter pour ce magnifique travail de recherche et de reconstruction d’un métier bien méconnu de nos jours. La fierté de ces fabricants de sabots se voit sur les images. la fierté de leurs ancêtres et leur admiration se reflètent à travers la collection et les détails se trouvant sur votre site.

je vous admire pour ce travail… merci de nous avoir fait découvrir ceci

amicalement

Alphonse Wagner, Differdange le 30 octobre 2010

Message laissé par Evrard N. 02/03/2010 à 08h50

bonjour,
avec un collectif de retraités nous avons le projet d'un musée industriel à fougères, démarche très difficile.
nous organisons une soirée sur la mémoire ouvrière le 1er avril. Je suis chargée du tri d'archives syndicales qui remontent à 1914 ( premiers syndicats chrétiens et coopératives abbé Bridel).
nous avons une histoire très riche avec les sabotiers, la chaussure et la cristallerie pas suffisamment mise en valeur mais histoire et objets oubliées dans les cartons, les greniers .
je fais des recherches sur ces métiers et j'ai trouvé beaucoup d'intérêt à votre site : un texte facile à lire agrémentée de photos, merci de nous faire partager cette mémoire, nelly evrard

Message laissé par Christian L. 25/02/2010 à 19h39

Ravi de vous avoir trouvé Simone Lagoutte
Mon grand-pére Augustin Lagoutte 1887-1957, était sabotier en Mayenne a St Berthevin (prés de Laval). Il a eu 14 enfants (l'ainée s'appelait Maurice) ;1960, les 10 derniers sont partis vers Paris
j' ai appris pas mal sur le site de Simone Lagoutte et sur les sabotiers
merci
Christian Lagoutte

Message laissé par Lamer Francine 20/12/2009 à 11h35

Superbe site et bien documenté. Je le mets dans mes favoris car ma famille LAMER est passée par Marcouray. Et aussi le père de Theroigne de Méricourt est né dans mon petit village de Xhoris. Comme il n'est pas facile de faire des recherches sur La Roche et Marcourt (les actes ayant disparu)... des sites comme le vôtre peuvent nous faire avancer. Merci.
Francine Lamer

Message laissé par Ajalla 20/04/2009 à 11h58

je vous conseille vivement la lecture de l'ouvrage d'Alain Corbin "Le monde retrouvé de Louis-François Pinagot (1798-1876), sabotier dans l'Orne.
C'est un livre qui vous comblera...
Bonne route

Message laissé par Corinne MAURIN 08/01/2009 à 01h51

Bonjour l'artiste !

Avec toi... tout est art, passion et enchantement !
Simone, c'est son jardin, sa poésie, ses recherches en généalogie et sur les sabotiers... pour les visiteurs du site

mais pour les plus "intimes", Simone c'est la botaniste, la "Mer de Glace", c'est "Allo, docteur Simone",

pour moi, Simone c'est aussi "Petit bout du bout du monde..." un certain 16 mai 1998
c'est surtout un énorme paquet d'amour et de tendresse.

Mille bisouxxxxxxx

Corinne, Marc et Chloé

Message laissé par Fichet/Jegat 27/12/2008 à 15h42

Beau et interessant travail.
J'ai épousé une fille de Sabotier, et je recherchais depuis quelques temps un moyen de redonner une actualité à ce métier et à ceux qui l'ont pratiqué. Sur votre site, j'ai trouvé la bonne fibre qui cherche à retisser des liens entre un métier du passé si décrié et un Aujourd'hui à la recherche de valeurs qui restent encore cachées dans le feuillage de nos forêts.
Il est vrai que ce métier fut exercé par des familles qui se transmettaient le savoir de génération en génération.
Mes recherches généalogique que je viens de démarrer dans le département du Morbihan autour des forets de Camors et des environs confirment s'il en était besoin, vos constatations.
Encore bravo pour ce travail.

Message laissé par Hornung Anne Marie 29/09/2008 à 19h04

Bravo,
Votre site est très intéressant pour la richesse de sa documentation. Nous sommes si ignorants des travaux anciens avant les machines mécaniques. S'il fallait le refaire...
Quand j'étais enfant je rêvais d'une paire de soques que l'on pouvait enfiler sur des chaussons de feutre.
Merci à vous de nous faire découvrir vos connaissances et félicitations pour le travail accompli.

Message laissé par BREILLOT Marcel 25/09/2008 à 11h52

Bonjour,

Je viens de regarder votre site qui me rappelle quelques souvenirs d'enfants.
En effet, mon père a abandonné, à Buais (50), le métier de sabotier en 1952, j'avais 5 ans, et je me souviens de sa peine lorsqu'il a vendu ses machines au prix de la fonte après les avoir cassées avec une masse, quelques années plus tard.
C'est mon grand-père qui avait créé ce fond de sabotier après la guerre 14/18.
Selon Mr Grandin, un sabotier du Neufbourg (50), il avait été le premier sabotier du canton du Teilleul à avoir installé des machines à vapeur pour creuser les sabots.

Merci pour ce beau travail que je vais faire voir à ma mère qui fut épouse de sabotier et qui passa beaucoup de temps à poncer et vernir des sabots lorsque j'étais enfant.
Cordialement.
Marcel BREILLOT
***

Message laissé par Anne Marie 21/09/2008 à 11h56

Bonjour Madame,

Je suis arrière petite fille de sabotier et je suis très heureuse
de découvrir votre joli documentaire sur ce métier.

Bravo et merci

Message laissé par Danièle 20/09/2008 à 16h51

Bonjour,

Très beau "reportage " du métier de sabotier, beaucoup de recherches et de travail mais ,comme moi, lorsque l'on recherche ses racines on est heureux d'essayer de retracer la vie de nos ancêtres et de les faire revivre.
Compliments.

Message laissé par temim 20/09/2008 à 16h37

Bonjour Madame,

Je me suis laissée entrainer sur votre site à la lecture de l’article paru sur la dernière lettre Généanet, et je vous remercie pour le très beau moment que je lui ai consacré.
En dépit de désirs cachés, parfois, derrière les recherches que nous menons, tout le monde ne peut être de lignée "royale".
Que c’est beau de faire revivre et bon de connaitre ce qui a fait la vie dans nos régions, dans no (s) tre pays.
Vraiment, bravo pour votre travail, et encore merci.

Message laissé par Myriam Bonnaud 20/09/2008 à 14h46

Bonjour,

Merci pour votre site. Voici mes ancêtres sabotiers :

* Augustin ou Auguste GAUVRIT (5 avril 1847 Grand'Landes 85670 - 13 juillet 1912 Touvois 44650) : mais aussi marchand de Bestiaux, maquignon, marchand de vaches, aubergiste, marchand
* Baptiste ou Jean Baptiste Alexis GAUVRIT (11 novembre 1813 Grand'Landes 85670 - après 15 septembre 1868 Touvois 44650)
* Jean GAUVRIT (1751 - 23 mars 1781 La Chapelle-Palluau 85670)
* Pierre PADEAU (1783 - après 4 juin 1844) en Vendée
* Nicolas AUBRON (8 avril 1704 Saint-Paul-Mont-Penit 85670 - 9 janvier 1745 Saint-Paul-Mont-Penit, 85670)
* Michel Du Guy (23 janvier 1709 Saint-Étienne-de-Mer-Morte 44270 - entre le 5 février 1754 et 1763)

Peut-être en trouverai-je d'autres.
Encore félicitations et continuez.

Myriam

Message laissé par HERVY Isabelle 20/09/2008 à 09h09

Merci
Pour vos commentaires et toutes les photos-cartes postales qui nous font mieux comprendre leurs modes de vies.

Message laissé par POIRON-RIVIERE Isabelle 18/09/2008 à 11h30

Votre site m’a permis de prendre connaissance d’informations passionnantes concernant ce métier que je ne connaissais pas.
Votre travail, sans doute fruit de longues recherches, se lit comme une histoire et on s’imagine avoir devant les yeux tous ces travailleurs qui aimaient tant leur ouvrage.
L’un de mes ancêtres était sabotier dans la Meuse, peut-être en découvrirais-je d’autres en remontant le temps, qui sait ?
En tout cas, un grand merci pour m’avoir fait imaginer ce que pouvait être la vie de ces "artistes".

Message laissé par Wicquart Yves 17/09/2008 à 23h23

Bonjour Madame,

Je n'ai absolument rien à voir avec les sabotiers. Mais j'ai une certaine affection pour ce métier même si j'ai pris l'habitude, pour qualifier quelque chose d'obsolète, d'employer l'expression : "de nos jours, on ne fabrique plus de sabots".
Mais j'ai, moi aussi, la passion de la généalogie.
Je n'ai qu'un mot à vous dire : BRAVO !!
C'est grâce à des gens comme vous que la généalogie ne se résume pas à une collection de dates et de lieux.
Merci.

Yves Wicquart

Haut de page