Aller au contenu

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-12240345-1', 'portail-rennes-le-chateau.com'); ga('send', 'pageview');
           

La Gazette de Rennes-le-Château - News : La prophétie d'Orval

Cet article a été publié le 09/05/2018 à 18h12 par Johan.

La prophétie d'Orval

La fontaine Mathilde dans l'abbaye d'Orval - Pierre Guelff ©

Etude fouillée sur les deux versions de la Prophétie d'Orval et les textes !

"[...] Mais ce que les visiteurs connaissent moins est la curieuse prophétie que l'abbaye conservait dans ses archives, connue depuis sous le nom de "prophétie d'Orval", originellement titrée "Les Prévisions d'un Solitaire", dont je vous restitue le texte ci-dessous.

La prophétie d’Orval, copiée à plusieurs reprises au cours de la dernière décennie du XVIIIème siècle – pendant la Révolution française donc -, aurait été imprimée en 1544. Quelques auteurs, et Napoléon Ier lui-même, affirment que son rédacteur n’était autre que Nostradamus, qui aurait d'ailleurs séjourné à Orval dès 1539. Cette « tradition » est quelque peu contestée, mais il est vrai cependant que le « style » de cette prophétie fait fort penser au « style » des Centuries. D'autres auteurs encore l'attribuent à un moine d'Orval nommé Philippe Olivarius.

Le texte de la prophétie évoque une histoire qui peut être comprise comme étant celle des « débuts » de Napoléon Bonaparte ; de la Révolution française ; des campagnes de Bonaparte en Italie et en Egypte ; de la prise de pouvoir par Bonaparte et son accession à la dignité impériale ; du triste sort de la Grande Armée en Russie ; de la Restauration ; etc." (Charles Saint-André)

Lire la suite !

Commentaires.

Haut de page