Aller au contenu

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-12240345-1', 'portail-rennes-le-chateau.com'); ga('send', 'pageview');
           

La Gazette de Rennes-le-Château - News : La grotte de l'église d'Espéraza (Philippe MERY)

Cet article a été publié le 27/09/2018 à 10h25 par Kris.

La grotte de l'église d'Espéraza (Philippe MERY)

Philippe MERY nous a fait part de ses observations sur un changement de décoration relatif à la grotte du christ couché de l'église d'Espéraza entre les années 2000 et 2017 (KD)

Ci-dessus : photo prise par Jean-Pierre Garcia (2000)

Dans l’énigme des Rennes, on a vu des indices disparaitre (volés, déplacés ou cassés), dans l’église d’Espéraza, on assiste cette fois-ci à « un embellissement »…..mais ce n’est guère mieux !
A priori, l’abbé Rivière, confesseur des derniers instants de Béranger Saunière, revint dans sa paroisse secoué par les révélations de son confrère. Il fit par la suite construire deux grottes dans son église, celle de Lourdes et une mystérieuse qui illustre le tombeau du Christ.
Je ne me souviens pas du décor précis dans les années 1960 car je fréquentais alors cette église, ma grand-mère habitant non loin de là. Mais, suivant avec passion toute l’énigme, j’avais dans mes archives une photo prise en 2000 par Jean-Pierre Garcia. Celle-ci montrait dans cette grotte le corps du Christ les yeux à moitié ouverts…donc pas mort. Sur cette grotte, l’abbé Rivière (sans doute lui ?) avait fait mettre une statue du Christ en pied, bien vivant. C’était déjà là quelque peu étonnant et pas très catholique !
En 2017, j’emmenais voir cette église à quelques amis intéressés par l’histoire…quelle ne fut pas ma surprise en voyant que si la grotte n’avait pas bougé, son environnement lui avait changé. A la place du Christ en pied, on (qui est ce ‘on’) avait mis un christ en croix et à ses pieds une statue d’une femme (dont je vous laisserai deviner le prénom) montrant la grotte et donc le corps. Je passerai sur les autres objets ajoutés par des sots et n’ayant rien à voir avec la scène.
Cette modification est-elle due à un inconnu qui avait deviné le message et qui voulait le partager avec plus sot que lui ???? Pourquoi les curés de la paroisse qui se sont succédés, n’ont-ils pas réagi ? Une énigme de plus !!! A vous de trouver.
Philippe Méry - 26 septembre 2018

Haut de page