Aller au contenu
           

FOCUS SUR UN EVENEMENT

Sow, un monde vibrant qui parle

vendredi 3 septembre 2010 à 20h29 par carol shapiro

ousmane sow adolescent teant un bélier entre ses jambes

Visage d'un adolescent tenant un bélier entre ses jambes.
Les Peulh
Par :Ousmane Sow

www.ousmanesow.com


Ousmane Sow est né à Dakar en 1935. Sculptant depuis l’enfance, puis tout en exerçant par la suite le métier de kinésithérapeute, c’est seulement à l’âge de cinquante ans qu'il décide de se consacrer entièrement à la sculpture.

S’attachant à représenter l’homme, il travaille par séries et s’intéresse aux ethnies d’Afrique puis d’Amérique. Puisant son inspiration aussi bien dans la photographie que dans le cinéma, l’histoire ou l’ethnologie, son art retrouve un souffle épique que l’on croyait perdu. Fondamentalement figuratives, témoignant toutefois d’un souci de vérité éloigné de tout réalisme, ses effigies plus grandes que nature sont sculptées sans modèle. Ces figures ont la force des métissages réussis entre l’art de la grande statuaire occidentale et les pratiques rituelles africaines.

Avec l’irruption de ses Nouba au milieu des années 80, Ousmane Sow replace l’âme au corps de la sculpture, et l’Afrique au cœur de l’Europe.

En passant d’un continent à un autre, il rend hommage, dans sa création sur la bataille de Little Big Horn , aux ultimes guerriers d’un même soleil.

Des peuplades d’Afrique aux Indiens d’Amérique, il recherche le fluide de ces hommes debout. Comme s’il s’agissait pour lui d’offrir en miroir à ces ethnies nomades, fières et esthètes, cet art sédentaire qui leur fait défaut : la sculpture.

Révélé en 1987 au Centre Culturel Français de Dakar, où il présente sa première série sur les lutteurs Nouba, l’artiste expose six ans plus tard, en 1993, à la Dokumenta de Kassel en Allemagne. Puis, en 1995, au Palazzo Grassi, à l’occasion du centenaire de la Biennale de Venise.

Son exposition sur le Pont des Arts au printemps 1999 attira plus de trois millions de visiteurs.

Stage de peinture à l'encre de Chine 17 au 21 juillet 2010 près de Rennes

jeudi 24 juin 2010 à 20h10 par carol shapiro

Stage de peinture à l'encre de Chine 17 au 21 juillet 2010 près de Rennes

Peinture traditionnelle chinoise et japonaise à l'encre

www.art-zen.com

Robert Faure

vous propose

5 jours de peinture Tch'an et Sumi-e
à l'encre de Chine
du 17 au 21 juillet 2010
au centre La Hublais à Cesson-Sévigné (près de Rennes - 35)

"Créer vers l'authentique et naturelle beauté.
La beauté authentique ne parle pas seulement de la terre ;
au détour du papier, de l'encre et du pinceau, elle éveille la vocation de l'homme vers l'essentiel"


Ce stage s'adresse aux débutants, avancés et élèves confirmés.

Thème 1 pour les débutants : Bases et techniques du bambou
Thème 2 pour avancés : Approche des paysages chinois typiques d'après modèles des 4 Wang, structure, plans, nuances.
Thème 3 pour confirmés : Les grands paysages de montagne en kakemono horizontal et vertical.

Robert Faure accompagnera chacun dans l'esprit et la technique de cette peinture en fonction du niveau de chacun.

Tarif : 450 euros l'enseignement
Hébergement en pension complète en supplément (à partir de 36,70 euros/jour)

Inscription :
Vous trouverez les informations complémentaires dans notre site www.art-zen.com à la rubrique Enseignement/Stages Sumie et le bulletin d'inscription à télécharger ci-dessous

Vous pouvez également nous appeler au 04 94 13 02 34.

Au plaisir de vous y retrouver ! Il reste encore quelques places

Cordialement
Christiane Faure

Bulletin d'inscription ci-dessous à télécharger
http://www.art-zen.com/download/110110-115814_bulletininscriptionstages.pdf


Institut Tch'an et Sumi-e
Résidence de la forêt -84, impasse des Bouillidous -83210 Solliès-Toucas- France
Tél. + 33 (0)4 94 13 02 34 – 33(0)6 12 77 99 84
E mail : *** – www.art-zen.com

Haut de page