Aller au contenu
           

dernières contributions exposition circulations

Fin de la version gratuite de nos services

Nous cesserons de proposer nos modules en version gratuite dès le 1er septembre 2018. Si vous êtes le webmaster de ce service et souhaitez continuer d'utiliser ce dernier à partir du 1er septembre prochain, veuillez vous connecter à votre compte membre I-Services et choisir l'une de nos formules avec ou sans abonnement.

Présentations des derniers travaux des participants au projet "circulation(s)" - ces oeuvres sont proposées à vos réactions - voir l' appel à contribution.

Lien direct vers ce module

Fragments des "théorèmes poétiques"- B. Nicolescu

dimanche 8 juillet 2007 à 08h31 par Webmaster

in niveaux de réalite

1
La Vallée de l'Etonnement - l'abîme entre deux niveaux de réalité. La Nouvelle Renaissance - émergence de la réalité incarnée de plusieurs niveaux de Réalité


in la poétique quantique

5
L'imaginaire quantique est la circulation énégétique entre deux ou plusieurs niveaux de Réalité reliés par la discontinuité. L'inspiration poétique est la perception de la respiration solidaire des différents niveauxde Réalité.

6
De toute évidence les mots sont des quantas. La pleine lumière sur la lumière contradictoire entre le dit et le non-dit, le son et le silence,, l'actuel et le potentiel, l'hétérogène et l'homogène, le rationnel et l'irrationnel. Complémentarité contradictoire intégrée en nous mêmes par le tiers secrètement inclus.

in le tiers secrètement inclus

17
L'espace-temps poétique est la trace dans l'espace et dans le temps du non-espace et du non-temps

12
La richesse est une visualisation spectaculaire de l'exlusion du tiers secrètement inclus. Les guerrres, les révolutions, la famine, la haine ne sont que les compléments de cette image. La source cachée en est toujours lal ogique binaire.

Extrait de "Théorèmes poétiques" Editions du Rocher.

Basarab Nicolescu est
Physicien théoricien au CNRS Université Paris 6
Membre de l'Académie Roumaine
Président du Centre International de
Recherches et d'Études Transdisciplinaires CIRET

Il est le parrain de l'association. caravancafé


"rencontre/tissage" avec Carol Shapiro /interview 2004

carol shapiro

collages encre et huile équations manuscrites et autre documents envoyés par des chercheurs et étudiants
equation japon 2 2006


détail équations

carol shapiro

samedi 7 juillet 2007 à 22h36 par Webmaster

Après avoir fait le tour des quatre saisons officielles, inventé des passages et ouvert des silences pour y larguer quelques rivages, le passant se retrouve amarré à l’orée de toutes les histoires.

Comme toujours, se dira t-il, le sens dirige la forme et construit ses futurs, interrogeant et projetant ses images spectrales, s’auto prophétise.

Alors que la ville institue ses parades brumeuses, ratisse ses mémoires pour concevoir des règles, égare les rêveurs en les mettant aux bords, à « leur » place dit-on. Les marchands de bonne aventure déploient leurs sacrements idolâtres pour vaincre, marquer le futur et confirmer leurs traces ; le passant passe.

Les pauvres pensées, les pauvres, isolés se perpétuent dans l’indicible, se répètent se perdent.

Le passant attentif, peut être se retrouvera, avec ses interludes, rêves ou secrets in conçus, il pourra parler aux voisins depuis ses étendues que l’horizon enseigne. Tentera la clarté.
Il sera traversé par les loteries des signes aventureux, se perdra…. N’aura plus peur de n’être que là où il se pose, entre deux, dans le contradictoire, toujours a entrevoir, dépasser, éconduire.

Peut être trouvera t-il un espace où la parole résonnera dans l’insoumis, dans l’entendu, toujours à déranger pour écarter la peur, démonter les cadres vers d’autres encore, colorer, ajuster, jouer avec les entrelacs du désir aveuglé qui joue à la vérité…

2007



interview

equations et cartes dehors/2008
dehors 2008



[dehors 2008-huile/ equation et carte, collages sur bois]

collages équation encres et huile sur bois 2010



2007 - mixed media 2007

Lire d'autres articles : France Delville, Michel gaudet, Frédéric Voilley

D'autres photos de travaux sur artmajeur.com - site collectif
BLOG - voir les derniers travaux

un site individuel est en construction...

Maurice Boulogne

samedi 24 mars 2007 à 08h27 par Webmaster


gorée

CIRCULATIONS
Tissages / Signes croisés

Mon parcours artistique a toujours été lié à la nature humaine. Mon rejet de l’injustice, de la violence, de la confiscation des libertés, de la pauvreté, du racisme, des discriminations…, associé à l’expérience des sens, a conditionné mon travail et a donné naissance à des séries thématiques. Celles-ci ne sont toutefois restées que des prétextes à des recherches picturales, objet même d’un travail de plasticien.

Ma soif de curiosité et de découverte me porte vers les autres : autres plasticiens, et artistes de toutes disciplines, autres cultures, autres pratiques…

Découvrant en 1991 la culture hip-hop et son étonnante capacité à être de son temps, j’ai cessé de peindre pendant cinq ans.

Depuis, conscient que l’art ne se réduit pas à une époque mais possède une dimension universelle, historiquement et géographiquement, j’ai renoué avec la pratique artistique que je confronte, autant que possible avec d’autres pratiques et d’autres cultures :

J’ai été porteur d’un projet de résidence en 2002 et 2003 avec des artistes du Village des Arts de Dakar sur la base d’un échange réciproque.

Je suis membre d’une association « Arts en Cambrésis » qui accueille des artistes de toutes nationalités : ont été invités des artistes marocains, belges, sénégalais, brésiliens, italiens, hongrois…



Ma pratique picturale m’a permis de réaliser des décors pour troupes de danse et de théâtre amateurs et j’ai beaucoup aimé ces échanges interdisciplinaires.

C’est pourquoi je serai ravi de rejoindre les participants de votre projet et de pouvoir mettre en pratique les principes que nous partageons.



03 27 07 04 15
***
www.mauriceboulogne.com

ACTION D'ART - Serge de Hildebrandt

vendredi 23 février 2007 à 18h47 par Webmaster

ACTION D'ART
cherche à presenter un concept d'animation interdépendant," disclosures exhibition "sur la base de "daily disclosures"
>>> voir http://hildebrandt.free.fr

vidéoprojection des divulgations existantes avec clavier pour que les visiteurs puissent visionner les videos-divulg. de leurs choix, et en meme temps, dans le meme lieu, ils pourront participer en créant leurs propres divulgations, qui seront misent en live sur le site et visionnées immédiatement ( le temps de les mettre en ligne ) notre proposition est de passer de l'état de spectateur à celui d'acteur en re-agissant aux divulgations existantes, créant ainsi une interdependance immédiate. now-here
ces actions peuvent etre présentées sous forme d'exposition, ou en support d'une manifestation, vernissage, etc....

techniquement, cela necessite: un video-projecteur, un ordinateur(mac) pour le public, un ordinateur(mac) pour la mise en ligne des videos, une installation son, une caméra sur pied et ou un numérique avec option video-son.

si vous pensez que ce concept peut etre diffusé par vous ou à travers vous
contactez nous

ACTION D'ART
asso d'art actuel
président: Serge de Hildebrandt
"La Ferrage"
Bld. Amiral Rue
83440 Callian - France
04 94 67 53 71

http://hildebrandt.free.fr

Jean-François Bertand

dimanche 31 décembre 2006 à 10h11 par Webmaster

A une histoire, il y a toujours un début et une fin que l'on connaît déjà.
Et puis, il y a un corps, le pendant, celui qui nous est donné, libre.
L'énergie se trouve ici, là bas, ailleurs, à côté.
Cela dépend de nous.
Le mien, c'est une planéte qui s'appelle la Terre.
J'ai d'abord regarder le monde des hommes, c'était la seule raison de vivre que l'on m'avait montré.
J'ai appris beaucoup de choses et il m'en reste beaucoup à apprendre,
car j'ai appris avec l'homme que le mensonge peut devenir vérité et que la vérité fait naître le mensonge.
Aussi je peine à grandir tellement il y a de choses à faire, à sentir, à voir, à partager.
Remplir ce corps d'humanité et de paradoxes.....
Le peindre pendant sa croissance, comme des cartes postales humaines.
La terre n'est que le reflet de nous même.
Il nous faut être à la pointe d'un projet éphémère : la vie

***
www.artmajeur.com/jepoy

Haut de page