Aller au contenu
           

FOCUS SUR UN EVENEMENT

Fin de la version gratuite de nos services

Nous cesserons de proposer nos modules en version gratuite dès le 1er septembre 2018. Si vous êtes le webmaster de ce service et souhaitez continuer d'utiliser ce dernier à partir du 1er septembre prochain, veuillez vous connecter à votre compte membre I-Services et choisir l'une de nos formules avec ou sans abonnement.

Centenaire René DAUMAL

lundi 25 février 2008 à 15h18 par Webmaster


Centenaire
René DAUMAL
1908-2008

6 – 16 mars 2008

Halle Saint Pierre
2, rue Ronsard - 75018 Paris
M° : Anvers, Abbesses, Barbès
Tél. : 33 (0) 1 42 58 72 89
***



René Daumal
1908, Boulzicourt (Ardennes) – 1944, Paris


A l’image du Mont Analogue resté inachevé, l’œuvre et la vie de René Daumal sont-elles demeurées en suspens dans l’histoire de la pensée et des lettres françaises, privées à ce titre de reconnaissance ? Sinon comment comprendre que ce double métaphysicien de Rimbaud, né comme lui dans les Ardennes et très tôt sorti du cadre où on l’avait vu si précocement évoluer, puisse manquer encore à l’appel lorsqu’on cherche à nommer les représentants les plus originaux du génie français ? Le centenaire de la naissance de celui que André Breton rêvait de voir rallier sa révolution surréaliste sera-t-il l’occasion de revenir sur cette négligence fâcheuse de notre mémoire collective ?

Jeune lycéen à Reims, René Daumal cherche, aux côtés de ses condisciples (Roger Gilbert-Lecomte, Roger Vailland, Robert Meyrat) sa formule existentielle : une rationalité qui chez lui incarne la plus haute exigence, doublée d’une aptitude sans commune mesure à se porter vers les expériences des limites (« … je me mets à faire toutes sortes d’expériences « pour voir », avec des camarades, alcool, tabac, noctambulisme, etc. J’essaie de m’asphyxier (C CL4 ou benzine) pour étudier comment disparaît la conscience et quel pouvoir j’ai sur elle. »). Sorti du laboratoire de Reims, le « simplisme », manière de pataphysique qui sied à ces jeunes gens pince-sans-rire, semble déjà porter les germes d’une révolte qui va se cristalliser à travers l’aventure du Grand Jeu.

Les démêlés qui opposent le groupe des Rémois montés à Paris et le fondateur et pape surréaliste trouvent dans la fameuse « Lettre ouverte à André Breton » publiée dans le troisième numéro de la revue Le Grand Jeu leur dénouement : « Prenez garde André Breton, écrit Daumal, de figurer plus tard dans les manuels d’histoire littéraire, alors que si nous briguions quelque honneur, ce serait d’être inscrits pour la postérité dans l’histoire des cataclysmes. » Rupture consommée avec la révolution spectacle mais aussi avec la scène littéraire ou philosophique où Daumal aurait pu prétendre à quelques lauriers. Mais son aventure est ailleurs.

Sa connaissance du sanskrit et de la philosophie indienne, sa haute connaissance des formes culturelles de l’expérience mystique, sa quête insatisfaite au sortir des échauffourées parisiennes le conduisent à rejoindre l’un des groupes qui expérimentent à Paris l’enseignement de Georges Ivanovitch Gurdjieff. L’incompréhension que suscite ce choix, la détermination que Daumal met dans ce qui lui apparaît comme une « éducation intégrale de l’homme », l’obligation de quitter Paris en juin 1940, une santé ruinée par la tuberculose, des conditions matérielles déplorables achèvent alors de le marginaliser. Il laisse à sa mort une œuvre en fragments mais qui n’a cessé de convoquer de nouvelles générations de « chercheurs » : deux contes, La Grande Beuverie et Le Mont Analogue, un recueil poétique, Le Contre-Ciel, et deux volumes d’essais qui porte la marque de son esprit incandescent, L’évidence absurde et Les pouvoirs de le parole (l’ensemble chez Gallimard).

Voir le programme

Que peut la Psychanalyse aujourd’hui ?

vendredi 22 février 2008 à 05h12 par Webmaster

Que peut la Psychanalyse aujourd’hui ?
Actualités de Freud

séminaire 2007-2008

Ce séminaire est un lieu de rencontre entre psychanalyse, philosophie et sociologie

prochaines dates

26 février : Fethi Benslama, professeur (Université de Paris VII) : “L’Avenir d’une illusion” aujourd’hui.

12 mars : Gilbert Levet, psychanalyste : La Passion de l’Universel.

25 mars : Micha Wolkowicz, professeur (Université de Paris VI et Université de Tel Aviv (Israël)) : La situation anthropologique de la cure.

22 avril : Alain Vanier, professeur (Université de Paris VII) : De quoi avons-nous peur ?

6 mai : Gérard Rabinovitch, chercheur (CNRS Cerses) : De la philosophie politique à la philosophie “clinique”, une Éthique de la désillusion.

plus d'infos


Université de Nice-Sophia-Antipolis
Laboratoire de psychopathologie clinique et de psychanalyse
Centre de recherches
Sens, Éthique, Société (CNRS)
Recherches freudiennes

Que peut la Psychanalyse aujourd’hui ?

samedi 17 novembre 2007 à 01h41 par Webmaster

Que peut la Psychanalyse aujourd’hui ?

Actualités de Freud

séminaire 2007-2008





Mardi 27 novembre 07 – 19h30
· Patrick Amoyel, psychanalyste

Directeur de Recherches freudiennes, Université de Nice - recherchefreudienne

L’Avenir (de la psychanalyse) dure longtemps




Jean Mas artiste Ecole de Nice

PerforMas : La fin de la psychanalyse…



consulter le programme complet du séminaire




Université de Nice-Sophia-Antipolis

Laboratoire de psychopathologie clinique et de psychanalyse

Centre de recherches

Sens, Éthique, Société (CNRS)

Recherches freudiennes



Direction : Patrick Amoyel

Gérard Rabinovitch
Faculté de Médecine et de Psychologie, Pôle Saint-Jean d’Angely,
Avenue des Diables-bleus, Nice
Les mardis de 19h 30 à 21h 30, Amphi 3
Renseignements : 06 70 04 15 86
Courriel : ***



programme année précédente
Haut de page