Aller au contenu
           

NOS ACTIONS..... NOS LUTTES.

Forum des associations de Rognac

lundi 2 septembre 2013 à 11h42 par yuguy

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Le 7 septembre 2013 à partir de 10 heure se déroulera le Forum des Associations au COSEC (Gymnas) Sylvestre Gruzza avenue du 8 mai 45 (face au tri postal) à Rognac. Notre association D.D.M.F.A. (Droits et Devoirs de Mémoire des Français d'Algérie) animera un stand avec projection de vidéos se rapportant à notre Algérie, à notre drame, à notre Histoire, et expositions de documents sur notre cause et sa défense. Jusqu'à 18 heure nous nous tiendrons à la disposition de tous ceux et celles qui cherchent à faire jaillir la vérité. Venez donc nous rejoindre le 7 septembre afin de partager et de revivre avec nous ces moments privilégiés. A bientôt.

5 juillet 1962 à Oran

lundi 1 juillet 2013 par yuguy

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Le 5 juillet 2013 à 17 h se déroulera, à la stèle du Souvenir implantée au cimetière paysager de Rognac, la commémoration des massacres et enlèvements de Français d'Algérie (PN et Harkis)perpétrés à Oran en 1962. A cette cérémonie, les représentants de l'association A.R.A.P.A. d'Arles dont Ali Boualem est vice-président,m'ont assuré de leur présence ainsi que le président de l'AFANOMA. Nous espérons et comptons sur la présence de nombreux compatriotes qui honoreront ainsi la mémoire de nos familles endeuillées. A l'issue de cette cérémonie, nous aurons l'occasion de boire ensemble "le pot de l'amitié" à la salle municipale du bd. Jean Jaures à Rognac. J'espère que notre ami Georges de Salon pourra se libérer et venir se joindre à nous. Alors à bientôt.

là bas si j'y suis

dimanche 30 juin 2013 à 16h25 par Vincent L.

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

là bas si j'y suis

*****bonjour,c'est vincent*****
connaissez vous l'émission LA BAS SI J'Y SUIS sur FRANCE INTER de 15 a 16h??.
du 14 au 17 juin,une série d'émissions consacrées aux pieds noirs y fut diffusée.
le thème de ces émissions était:NON,LES PIEDS NOIRS N'ONT RIEN OUBLIé;et principalement sur les stèles qu'ils élèvent dans certains cimetières meditèrannèens.
stèles qui font polémique,car certaines sont enlevées aprés plaintes de la licra et autres(.......)
j'ai suivi avec interet ces 3 émissions car elles étaient illustrées de nombreux témoignages de gens qui combatirent làs bas,et du réseau DELTA que beaucoup d'entre vous devrez connaitre.
le parti pris et l'ironie du présentateur DANIEL MERMET,me décevaient beaucoup,et,le vendredi 17 juin;je lui ais écris ma pensee a son égard,et le manque de respect a l'égard des pieds noirs qu'il discrédite et compare aux brigades rouges,et a l'internationnale.
vous pouvez réecouter ces émissions sur le site de FRANCE INTER,dans la rubrique là bas si j'y suis .
vous pourrez y lire toutes les réactions qu'il a suscité et la mienne trés virulente a mon nom;et peut-etre,y retrouver des connaissances perdues.
c'est cette série d'émissions qui m'a donné l'idée de rechercher sur internet les villages de mes parents:PORT AUX POULES ET ARZEW et qui m'a conduit ici sur le site pas petit du tout et tres bien construit de CAMILLE que j'embrasse a l'occasion .
*****vincent*****
.

le long cheminement de notre drame

dimanche 26 mai 2013 à 08h22 par yuguy

Catégorie : YUGUY NOUS INFORME

Pour faire suite à mon message sur Dien ben phu dans lequel je signalais la coïncidence de la défaite de la France en mai 54 et le déclenchement en novembre de la même année du terrorisme FLN en Algérie qui devait aboutir huit ans après à son indépendance, je viens donc compléter mon propos avec d’autres éléments qui mettent en évidence le suivi de la même stratégie obstinément poursuivie par ces indépendantistes. Une autre constatation désolante est l’inconsistance, l’absence de perspicacité, de discernement et la grande négligence de nos politiques successives qui ont marqué durant cent trente deux années la présence française en Algérie. Il est évident que tout ce qui n’est pas musulman n’a jamais été accepté et admis en Algérie par ceux qui se prétendent autochtones mais qui sont en réalité eux-même des envahisseurs qui ont opprimé et soumis la véritable population d’origine, les Berbères. Après la conquête et la pacification, la France s’est interrogée sur la destination de ce pays et a résolu de l’annexer à la mère Patrie en lui donnant le nom de :Algérie. Le peuplement a ensuite suivi et a rassemblé dans ce creuset, des populations diverses et variées de France, d’Espagne, de Malt et d’autres états européens qui ont immédiatement œuvré dans l’exploitation des terres et la construction des infrastructures car tout était à faire dans ce pays dont les ressources principales provenaient de razzias des barbaresques et de l’esclavage. Déjà les premiers colons ont été victimes de harcèlements meurtriers des arabo musulments et l’armée française encore en place devait intervenir. En 1865, afin de régulariser la disparité sociale de cette nouvelle terre française, Napoléon III Empereur des Français, créa une loi : le Sénatus Consulte (14 juillet 1865)qui attribuait la nationalité française à tous les habitants de l’Algérie et qui donnait aussi bien aux musulmans qu’aux juifs la possibilité d’acquérir la citoyenneté française s’ils renonçaient aux lois spécifiques de leur religion contraires aux lois françaises : cliquer ici Le Sénatus consulte a été complété en 1870 par les décrets Crémieux n°136 qui accordait d’office la citoyenneté française aux juifs d’Algérie et 137 qui permettait aux musulmans qui le demandaient d’acquérir sous certaines conditions cette citoyenneté. et ici Si les indigènes juifs ont opté massivement et inconditionnellement pour la citoyenneté française, seulement quelques centaines d’indigènes musulmans ont fait ce choix et la presque totalité des Français musulmans ont préféré continuer à être régis par les lois musulmanes. Première alerte qui aurait dû interpeller les autorités françaises, le peu d’empressement des musulmans à devenir citoyens français. Après le Sénatus Consulte et le décret Crémieux qui peuvent être considérés comme des échecs tout au moins concernant les musulmans, une nouvelle loi est promulguée en juin 1881 établissant le code de l’Indigénat qui permettait aux Français musulmans d’être régis par les lois française en bénéficiant d’un régime d’exception : Texte de votre lien... Ce « modus vivendi » permit une coexistence des communautés en Algérie mais jamais une intégration car notre mode de vie européenne était rejetée par les musulmans ; comme disait le dicton populaire : « Nous étions frères mais ne pouvions pas être beau-frères ». Dans le Bled et surtout dans les Aurès, des bandes de bandits de grands chemins d’origine arabe rançonnaient ceux qui s’y aventuraient. Mais la paix relative régnait dans les milieux urbains bien que déjà des leaders, Messali Hadj, Ferhat Abbas, indépendantistes fomentaient des soulèvements et revendiquaient l’indépendance. C’est dans ce contexte que se déroula le drame de Sétif le 8 mai 45. La communauté indigène avait demandé l’autorisation de participer au défilé séparément et elle lui avait été accordée à condition qu’aucun drapeau autre que tricolore ne soit brandi. Mais au cours du défilé pour diverses raisons, un drapeau vert et blanc (algérien) était déployé ; une bousculade s’en suivait, un coup de feu était tiré et le porteur drapeau était mortellement blessé. Il s’en est suivi une « chasse aux européens » causant de nombreux morts, blessés, des agressions et des viols. L’armée est alors intervenue et a rétabli l’ordre. Le drame de Sétif du 8 mai 45 apporte une nouvelle preuve non seulement du rejet de la France par une grande partie des musulmans mais aussi du manque de discernement, de responsabilité et de négligence de nos politiques qui se sont comportés comme si rien ne se tramait. Il faut dire que déjà lors de la seconde guerre mondiale dans laquelle la France allait d’échec en échec, les indépendantistes algériens dont Messali Hadj avaient conclu un accord avec la nazis qui étaient donnés vainqueurs afin d’accorder l’indépendance de l’Algérie en cas de victoire.cliquer ici et ici Donc du 8 mai 45 ( drame de Sétif)à novembre 54 (déclenchement de la guerre d’Algérie)les indépendantistes se sont organisés et ont formé le FLN notre ennemi mortel qui, après s’être débarrassé des groupes terroristes concurrents( MNA et autres), s’est déchaîné le 1er novembre 54 jour de la Toussaint en massacrant aveuglément des populations civiles sans distinction de sexes et d’âge. Malgré la menace qui pesait sur nous, Français d’Algérie, et la forte probabilité d’attentats des terroristes algériens fortement motivés par une France exsangue et affaiblie par quatre années de guerre (les mêmes causes produisant les mêmes effets), aucune mesure de sûreté n’a été prise par nos gouvernants pour assurer la sécurité des Nationaux en Algérie. La suite des événements démontrera que nous étions devenus, dans l’esprit de nos compatriotes de Métropole, les ennemis de la France qu’il fallait éliminer pour laisser le pays à la merci des terroristes du FLN futures maîtres de l’Algérie.

cérémonie commémorative de Dien Ben Phu

mercredi 8 mai 2013 à 09h37 par yuguy

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Le 7 mai 1954 s'est jouée une tragédie pour la France et qui a été fatale pour nous Français d'Algérie qui en avons dû subir les conséquences. Tous les historiens sont unanimes pour affirmer que les "indépendantistes" algériens attendaient le moment propice pour déclencher leurs actions terroristes comme ils les avaient tentées le 8 mai 45 à Sétif. Donc le 7 mai 1954 après plusieurs jours de combats furieux et meurtriers, les "viets" submergeaient notre corps expéditionnaire retranché à Dien Ben Phu: Des centaines de morts, des milliers de prisonniers et de disparus Français tel est le résultat de cet enfer vécu par nos soldats. Pour nous, en Algérie, nous avons accueilli la nouvelle avec amertume certes mais nous ne doutions pas (encore) des conséquences que nous allions devoir supporter et qui nous seront fatales. Ces conséquences n'ont pas tardé à se manifester car quelques mois après Dien Ben Phu, le 1er novembre 1954 les premiers attentats terroristes d'une longue série sont perpétrés et perturberont notre vie durant 8 ans jusqu'en 1962 date à laquelle nous aurons à choisir entre "La valise ou le cercueil".Dien Ben Phu est donc un lieu et une date à ne pas oublier et lors des cérémonies commémoratives de cette sanglante bataille, c'est un peu notre tragédie, notre exode que nous déplorons.Donc ce 7 mai 2013 la cérémonie de Dien Ben Phu s'est déroulée à Marignane en voici un aperçu :cérémonie de Dien ben Phu à Marignane

Le 18 juin à Nice. Alerte info!!!!

mercredi 15 juin 2011 à 18h36 par Jean C. V.

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Alerte info ... CHRISTIAN ESTROSI
INAUGURERA LA STATUE DE Charles de Gaulle
LE 18 JUIN 2011 A NICE . Alors que :
Au mois de septembre 2010, nous engagions tous les Français à écrire à Christian Estrosi pour lui dire notre indignation légitime à voir l’érection d’une statue de Charles de Gaulle, à Nice, comme il en avait l’intention.
Feignant d’accepter nos objections et face à notre détermination, le 31 décembre 2010, Madame A. Rampal, son adjointe chargée des rapatriés de la ville, envoyait ce message aux Associations de Français d’Algérie de Nice :
Une action est en cours , lire les commentaires ...Titre du lien

5 juillet 1962 à Oran-

dimanche 12 juin 2011 à 09h24 par yuguy

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

5 Juillet 1962 Oran.

L’Algérie est indépendante depuis deux jours.

De nombreux Pieds noirs et Harkis rassurés sur leur sort par l'armée française, sont restés dans le pays avec l'espoir de continuer à y vivre en paix et liberté.
Les 3 et 4 juillet, les Algériens ont manifesté leur joie en circulant dans les rues en voitures, arborant banderoles et drapeaux algériens ; ces démonstrations gardaient un caractère "bon enfant" et rassuraient plutôt qu'elles n'inquiétaient car les Européens les trouvaient normales .
Aucun signe d’hostilité n'était perçu.


Qui alors aurait pu deviner le drame qui se tramait et surtout ses causes puisque l'armée française, forte de 18 OOO hommes était encore présente à Oran.


Le 5 juillet 1962 avait été retenu par le FLN comme date de fête nationale du pays nouvellement indépendant mais la communauté européenne et harkis n'avait aucun motif de s'en inquiéter car le comportement des Algériens à leur égard n'était ni belliqueux ni menaçant.
Donc cette journée du 5 Juillet débuta comme un jour ordinaire et chacun vaquait à ses occupations car ordre avait été donné par radio d'ouvrir les magasins, les bureaux et de reprendre le travail.


Dans la matinée, une foule d'Algériens déferla vers les quartiers européens pour un "défilé pacifique". Vers 11heure un coup de feu retentit sur la place d'Arme, comme un signal car aussitôt cette foule se mit à crier " C'est l'OAS !c'est l'OAS".
Or tout le monde savait que les commandos OAS avaient quitté la ville fin juin.
Débuta alors cet horrible carnage, cette chasse à l'Européen, systématique, aveugle, sans distinction de sexe, d'âge, de conditions, tous Français rencontrés dans les rues ou dans leur domicile, étaient égorgés, dépecés, émasculés enlevés. Les corps étaient transportés vers le Petit Lac ou la ville nouvelle.
Ce crime contre l'humanité provoqua l'exode massif aussi bien des Pieds noirs que des Harkis, et mit un terme à l'espoir que beaucoup de nous avions de continuer de vivre sur cette terre d'Algérie qui était devenue notre Patrie.


De nombreux historiens se sont penchés sur les causes de ce soudain accès de folie meurtrière qui s'est emparé de la foule algérienne; selon eux ce massacre serait la conséquence de la lutte intestine entre deux organes du F.L.N.qui convoitaient chacune le pouvoir :le G.P.R.A. d'une part et l'A.L.N. d'autre part.

La date du 5 juillet avait été choisie par le G.P.R.A.(présidé par Benkhedda) et pour le contrer l'A.L.N.(dirigée par Boumedienne et Ben-Bella)a décidé de saboter la manifestation en faisant tirer sur la foule et en répandant le bruit que c'était l'O.A.S.qui était en cause; d'où la fureur des manifestants et la chasse à l'Européen qui s'en est suivie.
Nous avons donc été les victimes expiatoires du F.L.N. et des ambitions démesurées de ses dirigeants qui n'ont pas hésité à se rendre coupables de crimes contre l'humanité sur d' innocentes victimes.
Nous avons subi cet enfer et celui de l'exode qui s'en est suivi.
Nous en subissons encore les effets près de 50 ans après payant ainsi ces forfaits en lieu et place des véritables coupables qui nous désignent comme les auteurs afin de se soustraire de leurs responsabilités devant le tribunal de l'Histoire.


Le 5 juillet prochain afin d'accomplir notre devoir de mémoire nous nous devons de commémorer cette triste date en mémoire de nos compatriotes qui n'ont pas eu l'heur de survivre à ce crime contre l'humanité.

Cérémonie de recueillement au Mémorial National de la guerre d’Algérie quai Branly

mercredi 23 mars 2011 à 13h21 par camille-arzew

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Cérémonie de recueillement au Mémorial National de la guerre d’Algérie quai Branly

Cérémonie de recueillement au Mémorial National de la guerre d’Algérie quai Branly

( face au N° 65)

Paris 7eme (Métro tour Eiffel)


à 14 H 30 le 26 MARS 2011
Seront associés à cet hommage les disparus, les Harkis, les victimes d’attentats, d’exactions, dont les premiers noms de cette longue liste sont désormais inscrits sur le Monument, rejoignant ainsi nos Morts de la rue d’Isly
A 14H50, heure précise de la fusillade, les drapeaux s’inclineront et la sonnerie aux Morts retentira pour tous les nôtres tombés en Algérie Merci de vous munir d’une fleur bleue, blanche ou rouge et de venir nombreux à ce Rendez-vous de la fidélité

A 18H30
En Mémoire des victimes du 26 mars 1962, du 5 juillet 1962 à Oran, des disparus, des harkis et pour tous ceux tombés pour la présence française en Algérie.

Une Messe de Requiem sera célébrée
en l’Eglise Saint Nicolas du Chardonnet

23 rue des Bernardins (métro Maubert-Mutualité)


Association des familles des victimes du 26 mars 1962 et de leurs Alliés

BP 20O27 - 95321 St Leu La Foret Cedex-

tel : 01 45 74 09 91

Mobilisation pour ISTRES le 19 mars 2011

mercredi 16 mars 2011 à 16h37 par camille-arzew

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Mobilisation pour ISTRES le 19 mars 2011

En accord avec les associations Marseillaises

Je vous rappelle que suite à l’inauguration surprise de l’an dernier d’un rond-point de la Honte, nous avons décidé de contre-manifester samedi 19 mars 2011 à 10 heures devant le Monument aux Morts à ISTRES (face à la Mairie)
Voici l’adresse de la Mairie trouvée sur Internet :

Mairie d'Istres
> 5, Rue Abel Aubrun /CS
> 13808 ISTRES Cedex
> 04 42 55 50 00


A tous un grand bonjour,

19 mars 2011

Comme vous le savez, dans le Sud Ouest, tout le monde est mobilisé sur Bayonne.

Dans le Sud Est, ce sera ISTRES.

En coordination avec Nice et Cannes, Hervé Cuesta (Tel : 0493479066 ou 0660738092) prévoit d'organiser un car au départ de la Côte d'Azur; nos amis de Toulon, Hyères, Aix et Marseille se bougent en Région PACA pour manifester contre ce 19 mars.

Dans toutes ces villes, nous vous recommandons de contacter vos amis proches ainsi que les présidents d'associations de rapatriés afin d'organiser le transport et le co-voiturage avec eux.

Le rendez-vous à ISTRES sera le Monument aux morts à 10. heures
A bientôt
Henri Lafite

notre devoir de mémoire

mardi 15 mars 2011 à 14h57 par yuguy

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Le 13 mars courant a été une émouvante journée et nous avons revécu les moments d'intenses émotions lorsque la cérémonie a débuté devant la stèle du souvenir à Marignane qui avait été réinstallée la veille.Même si nous aurions dû être plus nombreux car Marignane et sa région est "riche" en Français d'Algérie, La foule se pressant autour du monument était dense. Nous savions que si beaucoup de compatriotes étaient absents, ce n'était pas de leur volonté mais d'une impossibilité. JF.Collin a prononcé une allocution "poignante" faisant état des difficultés rencontrées par notre communauté et des sacrifices librement consenties par nos "martyres"dont il a fait l'énumération. Le très populaire Santoni a ensuite entonné une complainte en hommage à nos sacrifiés, connus et anonymes qui ont payé de leur vie leur fidélité à notre Algérie Française. De la foule a jailli notre chant, un vibrant "Chant des Africains" après qu'il soit procédé aux dépôts de gerbe aux pieds de la stèle. De très nombreux drapeaux tricolores claquaient dans le vent et rappelaient sans ambages le sens patriotiques de notre réunion. JF. Collin a ensuite clos la cérémonie en nous donnant rendez-vous dans ce même lieu le 26 mars prochain où il sera encore question d'évoquer le sort que les gouvernants français de l'époque ont pu se rendre coupable d'appliquer à d'autres Français. Et en attendant ce 26 mars et notre présence pour commémorer l'assassinat par l'armée française sous les ordres d'un ignoble sanguinaire de nombreux Français d'Algérie, nous nous retrouverons avec tous ceux de "chez nous"qui le pourront,le 19 mars à Istres, ou à Carcassonne ou à Toulouse ou à Bayonne afin de déplorer l'attitude de certains maires de nos villes françaises de baptiser des lieux publics de leur cité :19 mars cessez-le-feu en Algérie ; alors que l'on sait que c'est à partir du 19 mars 1962 qu'il y a eu le plus de massacres et d'enlèvements par le FLN. cliquez ici

Congrès de la Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harki- Voir Photos-

mardi 1 mars 2011 à 17h24 par toinou

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Voici un compte rendu succinct du congrès de la Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harki auquel j'ai participé le 26 février 2011 à Montpellier.

Avec quelques difficultés de repérage pour aboutir au lieu de la réunion, j'y suis arrivé, non sans l'aide du GPS, les organisateurs manquant de moyens pour assurer un fléchage du site.
Organisé dans une ancienne chapelle du quartier de l'Ovalie et ses abords les débats ont commencé sous l’égide de Zohra BENGUERRAH et Hamid GOURAI, vous savez ces deux courageux qui manifestent depuis de longs mois devant l'Assemblée Nationale et qui ont été traités avec mépris et violence pour le seul fait de sationner sur un banc public sous une banderole réclamant la reconnaissance du drame des Harkis promise en 2007 par le candidat, SARKOZI, à la Présidence de la République, et jamais faite depuis, tandis que 4 demandes pour être reçus étaient repoussées.
Après la présentation des nombreux Présidents et représentants d'associations harkis et Pieds-Noires,(cercle Algérianiste, maison du Pied-noir, Adimad etc..) le point fut fait sur l'historique et sur la situation depuis l'exode, particulièrement difficile pour nos frères de combat qui martelèrent avec force que cette reconnaissance n'est pas un cadeau mais un dû.
La désespérance qui est la leur, comme la notre, arrive à son point culminant de telle sorte que des actions sont prévues, si elles sont malheureusement nécessaires, pour se faire entendre dans ce pays où les mauvais sont mieux entendus que les bons, les Français par le sang versé.
L'année 2012, 50 ème anniversaire de notre exode, sera celle de l'aboutissement des justes revendications, les harkis rappelant qu'ils n'ont aucune attache avec quel que parti politique que ce soit mais qu'il rejoindront celui qui ferait cette reconnaissance qu'il attendent autant que nous.
Puis ce fut le moment du repas champêtre très bien préparé et servi dans le parc de la chapelle par de dévoués bénévoles, moment de convivialité fort apprécié par les participants.
L'après midi, après le café, les débats reprenaient en présence de personnalités politiques venues témoigner leur soutien à la cause harki mais aussi faire leur propagande habituelle. Si Hélie ABOUD tira son épingle du jeu avec adresse et respect ce ne fut pas le cas d'un autre député, peu importe son nom, qui crut qu'il pourrait tromper les personnes présentes sur la qualité de l'accueil en France et qui finit par s'éclipser après qu'il eut été hué alors qu'il affirmait être gaulliste, injure suprême.
Une information était donnée concernant la décision d'une manifestation à Nîmes le 2 avril de 13 à 18 heures pour rappeler au Président de la République sa promesse non tenue :

"Si je suis élu, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l'abandon et le massacre des Harkis et d'autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l'oubli ne les assassine pas une seconde fois"

Rassemblement à 13 heures Quai de la fontaine, Boulevard Gambetta. Itinéraire de la manifestation: passage devant la Maison Carrée, les Arènes, Avenue Feuchères.
Que tous ceux, sympathisants de la cause Harkie, désireux de les soutenir se rassemblent à leur côté pour faire respecter la valeur du drapeau tricolore.

La couverture médiatique était surtout réalisée par les représentants du journal "PRESENT"

Pour que nul ne puisse dire "Je ne savais pas" ici camp de Bormes Les Mimosas où furent parqués des Harkis
Ces photos pourraient illustrer mon cpte rendu sur la réunion du 26.2.2011 Amitiés............Toinou

Stèle du souvenir érigée au nouveau cimetière de Rognac- Voir les photos- Cliquez-ici

vendredi 25 février 2011 à 20h12 par yuguy

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Bonjour à tous.
Notre stèle est maintenant érigée au cimetière nouveau de Rognac ; en pièces jointes les clichés pris hier. C'est à cet endroit que se déroulera l'inauguration le 2 avril prochain à partir de 11H. Votre présence nous sera précieuse.
A bientôt.
Guy

mesures du Président Sarkozy pour 2012

mardi 1 février 2011 à 10h55 par yuguy

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

La défense de nos intérêts moraux et matériels m'obligent à faire ce communiqué, suite aux mesures que s'apprête à mettre pour en œuvre pour 2012 le Président Sarkozy ; chaque membre de notre communauté Français d'Algérie (PN et Harkis) doit réagir énergiquement en transmettant copie de la lettre ci-jointe que j'ai adressée à Sarkozy : Monsieur le Président. Décidément rien ne nous sera épargné comme affronts depuis notre exode de 1962. Nous venons d'avoir connaissance des mesures que vous projetez de retenir en 2012 et nous sommes atterrés par plusieurs d'entre elles, notamment : -Le 19 mars comme date officielle de la signature des accords d'Evian ; -La nomination au secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants du député UMP François Rochebloine qui est membre du conseil parlementaire de la FNACA, donc partisan effréné du 19 mars comme date officielle de la commémoration des morts en Algérie ; -La programmation de l'invitation de l'armée algérienne pour le défilé du 14 juillet 2012; -La célébration de l'anniversaire de la mort du terrortiste FLN Frantz Fanon (grand ennemi de la France et auteur de l'assassinat de nombreux Français) Si telle est, aujourd'hui, la politique algérienne que vous projetez de suivre, nous refusons de vous reconnaître comme le porte parole des Français et nous refusons avec la plus ferme détermination : - -Une armée algérienne défilant sur les Champs Elysées
- Une célébration des accords d’Evian qui sont le déshonneur de la France
- Une nomination contre-nature, à un poste de secrétaire d'Etat aux anciens combattants, un homme politique qui célèbre le « Jour de la Victoire » algérienne
- Une célébration rendant honneur à Frantz Fanon, ennemi de la France Tel le message que notre collectif a tenu à vous adresser afin de vous mettre en garde pour la suite des évènements. et voici le lien de l'adresse électronique de Sarkozy :lettre à Sarkozy

Avant-première du Film LA VALISE OU LE CERCUEIL.

lundi 31 janvier 2011 à 16h13 par camille-arzew

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Suite à mon entretien Téléphonique avec vous , je me permets de diffuser Votre annonce au sujet de votre Film.
Avec toutes mes amitiés Arzewiennes.

Avant-première Film LA VALISE OU LE CERCUEIL

Chers amis et compatriotes,

SAMEDI 26 FEVRIER 2011 à 20h30 au théâtre Jacques Cœur à Lattes - Montpellier

"LA VALISE OU LE CERCUEIL" Un film de Charly CASSAN

Une avant première de ce film historique aura lieu le Samedi 26 Février à 20h30
au THEATRE JACQUES COEUR Avenue Léonard de Vinci 34970 LATTES,
à coté de Montpellier.

Ce film laisse enfin la parole aux victimes et raconte l’épopée de tous ces Français d’Algérie de 1830 à nos jours.

Vous êtes cordialement invités, vous et vos amis, mais les places
étant limitées, nous avons besoin de savoir si vous pourrez assister
à la projection et le nombre de personnes.
Merci de nous contacter. Tél : 04 67 27 87 26 où 06 13 56 00 36
mail : ***
Site où vous pouvez visionner quelques rushs :

Amitiés PN
Charly Cassan
Reportage 34

Manifestation à Marseille-20-09-2010

mardi 21 septembre 2010 à 10h56 par camille-arzew

Catégorie : Nos Actions ...... Nos Luttes

Manifestation à Marseille-20-09-2010

De la part de Notre ami Guy Pierson

Je te transmets le "topo" que j'ai rédigé sur le rassemblement du 20 septembre à Pathé cinéma de Marseille contre le film HLL . en pièce jointe.
Quelques clichés de cette manif.
Marie-Claude et Guy.
Voici le texte:

En autorisant d'être la ville de "l'avant première" du film honteux, de propagande et d'apologie du terrorisme du F.L.N." Hors la Loi ", Marseille a "passé une nouvelle couche" . Ce 20 septembre 2010, dès 18 heures, des groupes se formaient sur le parvis du cinéma Pathé-Madeleine à Marseille, où les forces de l'ordre avaient déjà pris position et les séids des organisateurs (Manucchi et consorts), étaient en poste à la porte du hall pour "filtrer" les entrées. En quelques minutes, les groupes d'environ 200 personnes occupaient la presque totalité du parvis et déployaient alors drapeaux tricolores, affiches et banderoles de protestations contre ce film. Un mouvement houleux et hostile est intervenu afin de contrer la tentative d'intimidation provenant de quelques maghrébins portant des affiches de propagande et accusatrices contre la colonisation de l'Algérie par la France ; mais ce groupe s'est replié rapidement sous notre huée et cris scandés : " F.L.N. assassins"-"Fellaghas assassins". De temps en temps, quelques réactions de notre foule se manifestaient pour tenter de convaincre un spectateur de ne pas entrer dans la salle et alors étaient entonnés le "chant des Africains", la Marseillaise ainsi que des slogans scandés. C'est alors que sous des "huées" plus virulentes, Menucchi a fait son apparition afin de parfaire sa forfaiture en assistant à la représentation de cette "avant première «du film dont il était à l'origine ; il s’est rapidement et discrètement infiltré dans le hall du cinéma. De nombreux journalistes présents ont procédé aux interviews et prises de photos et vidéos pour leurs reportages que nous espérons objectifs et dénués de "parti pris" (il n'est pas interdit de rêver).Vers 20 heures les participants à ce rassemblement ont commencé à se retirer leur présence n'ayant plus d'objet. Ce rassemblement s'est déroulé sans violence, mais bruyant et revendicatif d'une justice qui nous est refusée malgré nos revendications réitérées.

Voir les Photos

Haut de page